baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 28 : Rejetée

Chapitre 28 : Rejetée

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Quatre semaines avaient passé depuis la course de chevaux. Le sultan et sa favorite étaient toujours aussi proches l’un de l’autre. Malgré tout, le comportement de Jack à l’égard de Samantha avait changé.

Il ne la prenait plus dans ses bras et évitait le plus possible d’être trop proche d’elle. De temps à autre, la jeune fille arrivait à croiser le regard du souverain sur elle juste avant qu’il ne redevienne sans expression. Elle ne savait pas vraiment comment l’interpréter mais il lui avait semblé que Jack la regardait comme d’autres hommes l’avaient fait avant lui.

De son côté, le souverain était totalement perdu. Il aimait par-dessus tout être avec la jeune fille mais il se surprenait à la haïr à certains moments. De nombreuses fois, il avait dû se faire fureur pour ne pas lever la main sur elle.

Ce matin-là, il se réveilla bien avant Samantha et l’observa dormir un moment. Ne souhaitant pas lui faire le moindre mal, il venait de prendre une décision et par conséquent, devait parler avec son conseiller.

Rapidement, il quitta la chambre sans un mot avant même que la jeune fille n’ouvre les yeux. Arrivé à la salle du conseil, il fit convoquer Kassir.

- « Vous m’avez fait demander, altesse ? » s’inclina le conseiller.

- « Oui. Tu vas reconduire Samantha chez son père. Je ne veux plus la voir ! » ordonna Jack, impassible.

- « Altesse ? » s’étonna Kassir. « Je ne … »

- « Je ne te demande pas ton avis Kassir. Renvoie-la chez elle, point ! » hurla le souverain.

- « Bien, altesse. J’y vais de ce pas. » s’inclina l’homme avant de quitter la salle.

Une fois son conseiller hors de vue, Jack ne put empêcher un voile de tristesse de passer devant ses yeux avant de redevenir froid à l’arrivée de ses administrateurs.

De son côté, Kassir arriva devant la porte de la chambre royale au moment où Samantha sortait de la pièce.

- « Bonjour Kassir. » sourit la jeune fille.

- « Bonjour Samantha. » répondit le conseiller sans lui retourner son sourire.

- « Il y a un problème ? » s’inquiéta-t-elle.

- « Je suis désolé mais je dois vous reconduire chez votre père. » annonça tristement le conseiller.

- « Il lui ai arrivé quelque chose ? » paniqua Samantha.

- « Hum… Le sultan ne veut plus de vous dans le palais alors il m’a ordonné de vous ramener chez votre père. » expliqua un peu mieux Kassir.

- « Oh… » dit tristement la jeune fille en baissant la tête. « Je… Je vous suis dans ce cas. »

Le conseiller eut un pincement au cœur en escortant la jeune fille jusqu’à la porte du mur d’enceinte. Avant qu’il ait pu mettre un pied en dehors, Samantha l’arrêta doucement.

- « Je vous remercie Kassir pour tout ce que vous avez fait pour moi. » dit la jeune fille, les larmes aux yeux. « Ne vous embêtez pas à me raccompagner, je connais le chemin. »

- « Comme vous le désirez. » répondit le conseiller.

- « Adieu Kassir. » dit Samantha en s’éloignant rapidement du palais et de son souverain.

- « Adieu, Samantha. » soupira l’homme.

D’un pas lent et le cœur lourd, le conseiller partit vaquer à ses fonctions en attendant d’être appelé par le sultan.

Les larmes aux yeux, Samantha se dirigeait vers la maison de son père. Elle avait le cœur brisé d’avoir été ainsi rejetée. Lorsque Jacob l’a vit arriver au loin, il lâcha immédiatement ses outils et courut à sa rencontre. Rien qu’à sa façon de marcher, il devinait qu’elle n’était pas dans son état normal.

- « Samantha, que se passe-t-il ? » s’inquiéta Jacob. « Il t’a fait du mal ? »

- « Il m’a renvoyée ! » fit la jeune fille en éclatant en sanglots et se jetant dans les bras de son père. « Il m’a renvoyée ! »

Jacob ne sut que répondre et se contenta de serrer sa fille dans ses bras afin de la réconforter. En silence, il la conduisit vers leur maison et la fit assoir sur une chaise près de la table. Jacob leur prépara du thé et donna une tasse à la jeune fille.

La journée était passée lentement pour le personnel du palais. Trop lentement. Jack était redevenu tyrannique et les châtiments corporels pleuvaient. Kassir ne savait plus quoi faire pour calmer le souverain alors que celui-ci avait passé sa journée à hurler.
En soirée, le souverain se rendit dans sa chambre pour la première fois depuis qu’il l’avait quittée le matin. Rapidement il se dirigea vers la terrasse et s’installa sur les coussins en attendant son repas.
Lorsque le plateau fut déposé sur la table devant lui, il réalisa qu’une seule assiette y avait été mise. Alors qu’il se servait, son cœur se serra par l’absence de Samantha. Depuis cinq mois, ils avaient toujours pris le repas du soir ensemble.
L’appétit coupé, Jack alla directement s’allonger sur son lit alors qu’il prit place au milieu. Trop énervé pour dormir, il se releva et alla observer le paysage du balcon de la terrasse.
Plus bas dans le village, Samantha avait passé une bonne partie de la journée à pleurer. Elle ne comprenait pas ce qu’elle avait fait pour qu’il la renvoie ainsi.
Apres être allée s’allonger, elle finit par se relever pour aller prendre place près de la fenêtre donnant sur le palais. C’est devant cette vue qu’elle finit par s’assoupir très tard dans la nuit.
Au palais, le personnel faisait tout son possible pour ne pas croiser le souverain. Très tôt dans la matinée, celui-ci s’était battu avec des soldats alors que Kassir avait dû les séparer avec l’aide d’autres hommes. Le souverain devenait vraiment trop ingérable et le conseiller ne savait plus que faire.
De son coté, Samantha était levée depuis bien longtemps et observait toujours le palais depuis la fenêtre de la maison. La seule différence était que sa tristesse avait laissé place à de la colère.
- « Samantha, cesse de regarder ce palais. Ça ne changera rien ! » lui dit Jacob.
- « C’est vraiment un sale con, papa ! » râla la jeune fille « Il m’a renvoyée et n’a même pas eu le courage de me le dire en face ! »
- « Et c’est cela qui te mets tant en colère ? » sourit l’homme.
- « Oui ! » répondit la jeune fille. « Il… il …. Rahhhhhh, je ne trouve même plus mes mots. »
- « Tu ressembles vraiment à ta mère ! » fit Jacob en approchant une chaise de sa fille pour y prendre place.
- « Pourquoi dis-tu cela ? » s’étonna Samantha
- « Le jour où je lui ai dit qu’elle était trop jeune pour moi, elle a râlé de la même manière que toi aujourd’hui. » raconta Jacob.
- « Et pourquoi a-t-elle râlé ainsi ? » demanda la jeune fille.
- « Elle était amoureuse de moi alors elle était furieuse que je la repousse pour une futilité pareille. » annonça le père.
- « Et quel est le rapport avec moi ? » fit Samantha en fronçant les sourcils.
- « Tu es amoureuse du sultan. Sinon, qu’il t’ait renvoyée ne t’aurait pas dérangé. »
- « N’importe quoi ! » cracha la jeune fille « Comme si je pouvais être amoureuse d’un connard pareil ! »
- « Et avant qu’il soit un connard, comment était-il ? » demanda Jacob l’air de rien.
- « Oh il était tellement… et puis …. » répondit Samantha pensive et le sourire aux lèvres.
Jacob se contenta de regarder sa fille en souriant, attendant qu’elle prenne conscience de ses paroles. Il n’eut pas longtemps à attendre car il la vit rapidement se décomposer puis se mettre à pleurer.
- « Papa, il me manque tellement. » fit Samantha en se jetant dans les bras de son père.
- « Je sais ma puce. Je sais… » furent les seules paroles que réussit à prononcer Jacob.
Lorsqu’il sentit Samantha peser contre lui, il comprit qu’elle venait de s’endormir, épuisée par sa nuit blanche. Tout en délicatesse, il la prit dans ses bras et alla la déposer dans son lit puis regagna le sien pour la nuit.
Au même moment, dans le palais, des cris résonnaient un peu partout. Le souverain venait de s’enfermer dans une salle alors qu’il brisait tout ce qui pouvait s’y trouver. Kassir avait bien essayé de le calmer mais ses efforts s’étaient avérés inutiles. Soudain, il eut une idée qui pourrait tout changer.
Rapidement, il se dirigea vers la sortie du palais alors que les soldats le regardaient faire sans comprendre.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?