baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 32 : Premier baiser

Chapitre 32 : Premier baiser

Titiasyl, lundi 8 avril 2013

Avec le retour de Samantha, le souverain était de nouveau apaisé et souriant. Les membres du personnel ainsi que les soldats étaient ravis de cet état de grâce.

La vie reprenait son cours telle qu’elle l’était depuis six mois maintenant. Tout le monde, et principalement Kassir, pouvait voir à quel point les deux jeunes gens étaient proches.

Un jour, suite à une réflexion du souverain sur la richesse et la beauté de sa ville et afin de lui prouver que ses administrateurs n’étaient pas de toute confiance, Samantha avait mené Jack à l’extérieur du palais. Sans gardes ni escorte, juste tous les deux, elle lui avait montré comment vivaient les sujets du royaume et la misère qui les frappait.

Ils avaient croisé de nombreux villageois qui avaient eu bien du mal à croire ce qu’ils voyaient. Le sultan se promenant ainsi dans les rues, c’était inimaginable.

De ce fait, la jeune femme avait, à la demande du souverain, assisté à des conseils traitant de la rénovation de la ville ainsi que de son embellissement. Sous ses conseils, Jack avait changé, avec l’aide de Kassir, les administrateurs pour les remplacer par d’autres dignes de confiance. Désormais, ils étaient tous supervisés par le conseiller royal. Du jamais vu. En effet, de mémoire d’homme, aucune femme du harem n’avait eu une telle position dans le palais.

- « Que dirais-tu d’observer les étoiles ce soir ? » demanda Jack alors qu’ils venaient de finir de diner.

- « Oh oui, cela fait un bon moment que nous ne les avons pas regardées. » sourit Samantha, ravie.

Tranquillement installés sur les coussins, le souverain indiqua de nouvelles constellations à la jeune fille.

- « Tu vois cette étoile là ? » demanda Jack en pointant du doigt un point dans le ciel.

- « Laquelle ? J’arrive pas à la trouver. » répondit Samantha en s’énervant doucement.

- « Viens là, je vais essayer de te la montrer un peu mieux. » fit le souverain en se levant et l’entrainant avec lui.

Une fois debout, il se plaça derrière elle et lui intima de suivre du regard la direction qu’il montrait avec son doigt.

- « C’est la constellation de Pégase. » fit Jack après lui avoir indiqué un certain nombre de points lumineux avec son doigt.

- « Elle est magnifique. Merci » lui dit-elle en tournant la tête vers lui.

Leurs regards s’ancrèrent alors que Jack incita doucement Samantha à se tourner vers lui. Lentement, il posa ses mains sur les hanches de la jeune fille qui ne put s’empêcher de rosir.

- « Tu es tellement belle. » lui dit Jack en levant une main pour lui caresser sa joue.

Dans un sourire, il se pencha avec lenteur vers elle puis, voyant qu’elle n’avait pas bougé, posa tendrement ses lèvres sur celles de la jeune fille. Constatant qu’elle ne le repoussait pas, il ouvrit ses lèvres et fit passer sa langue sur les lèvres de Samantha. Avec appréhension, elle ouvrit sa bouche et la laissa y entrer. Rapidement, la jeune fille fit les mêmes mouvements que le souverain alors que leur baiser devint un peu plus fougueux.

C’est le manque d’air qui les fit se séparer de longues minutes plus tard. Sous le coup de l’émotion, Jack serra la jeune fille dans ses bras en enfouissant son visage dans son cou.

Un moment plus tard, c’est en silence qu’ils décidèrent d’aller se coucher. Comme chaque soir, c’est dans les bras l’un de l’autre qu’ils s’endormirent le sourire aux lèvres.

Au lever du soleil, Jack se réveilla le premier alors que Samantha dormait toujours profondément. En silence, il se leva et quitta la chambre au plus vite. Il se dirigea en salle du conseil et fit appeler Kassir dans les minutes qui suivirent.

De son coté, lorsqu’elle se réveilla, la jeune fille ne fut pas surprise de se trouver seule. Samantha savait que le souverain avait besoin de s’éloigner d’elle par moment et certainement encore plus après le baiser qu’ils avaient échangé dans la nuit.

Kassir était étonné d’être convoqué par le sultan de si bonne heure et surtout en salle du conseil. A son arrivée, il remarqua tout de suite l’air soucieux du souverain.

- « Altesse, vous m’avez fait demander ? » s’inclina le conseiller.

- « Tout à fait, Kassir. Prends place. » ordonna Jack en lui montrant un siège près de lui.

Le conseiller obéit à l’ordre de son souverain et prit place comme demandé sur le siège à proximité.
- « Y a-t-il un souci, altesse ? » s’inquiéta Kassir.
- « Je dois avouer que je ne sais pas. » répondit Jack. « En fait, j’ai besoin de ton avis sur un sujet. »
- « Lequel ? » demanda l’homme alors que Jack ne put que baisser les yeux tellement il avait honte. « Oh. C’est au sujet de Samantha ? »
- « Oui » répondit Jack tellement bas que Kassir dut tendre l’oreille.
- « Que se passe-t-il altesse ? » demanda le conseiller.
- « Je… je ne comprends ce que je ressens pour elle. » finit par avouer le souverain. « Je ne connais pas ce genre d’effets. »
- « C’est-à-dire ? » dit Kassir, intrigué et ayant une petite idée. « Que vous fait-elle comme effet ? »
- « Quand elle est près de moi, j’ai des frissons et comme des papillons dans le ventre. Mon cœur s’accélère lorsque je croise son regard. » énuméra calmement le sultan. « J’ai l’impression de devenir fou en son absence. Je n’arrive à dormir que lorsqu’elle est dans mes bras. Son sourire me fait fondre. C’est … »
- « Altesse, tout ceci s’appelle l’amour. » sourit le conseiller. « Vous êtes tout simplement amoureux de cette jeune fille. »
- « Mais je ne peux pas être amoureux. Je n’en ai pas le droit. » se décomposa Jack « Kassir, je… »
- « Altesse, vous avez le droit d’aimer. » le coupa l’homme « Vous savez, aimer est un sentiment magnifique. Le mariage ne repose pas seulement sur un accident d’enfant non désiré. Vieillir près d’une femme qui vous aime et qu’on aime, c’est une chose que beaucoup de personnes voudraient connaitre. »
- « Je ne veux pas lui faire du mal. » souffla Jack, dépité.
- « Ce n’est pas parce que votre père était mauvais que vous êtes pareil. » le contra Kassir.
- « Mais … »
- « Dans le cas contraire, vous ne l’auriez jamais éloignée de vous pour la protéger. » soupira le conseiller. « Depuis qu’elle est près de vous, je ne vous ai jamais vu aussi serein. Elle a fait de vous un roi aimé et juste. »
- « Je la désire tellement, Kassir. » avoua Jack. « J’ai peur que ce ne soit qu’éphémère une fois que j’aurai gouté sa saveur. »
- « Franchement, si vous aviez voulu juste posséder son corps, elle aurait été une attraction de plus dans votre lit comme toutes les autres. Vous ne l’avez jamais touchée, altesse. » fit le conseiller, à bout d’arguments.
- « Et si… »
- « Altesse, vous avez le droit au bonheur. Ne la laissez pas filer entre vos doigts ou vous le regretterez jusqu’à la fin de vos jours. » l’encouragea Kassir.
Jack resta silencieux, les paroles de son conseiller s’imprégnant dans son cerveau. Doucement, Kassir se leva et se dirigea vers la sortie de la salle du conseil.
- « On ne rencontre qu’une seule fois le grand amour, altesse. » lança le conseiller au souverain avant de quitter la pièce sans attendre de réponse.
Assis sur son trône, Jack se laissa aller à réfléchir à sa conversation avec son conseiller. Il savait qu’il allait devoir prendre une décision et il ne tenait pas à se tromper.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?