baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 3 : Nouveau seigneur

Chapitre 3 : Nouveau seigneur

Titiasyl, mercredi 11 septembre 2013

Le trajet vers le château se déroula dans le plus grand des silences. Seul le bruit des sabots des chevaux sur le sol se faisait entendre. Samantha était ballotée dans tous les sens alors que le chemin était loin d’être plat.
La jeune fille ne pouvait même pas regarder le paysage pour passer le temps car le chariot ne comprenait pas de fenêtre. La porte comportait bien une petite ouverture mais celle-ci était recouverte d’un tissu afin de ne laisser entrer que la lumière.
Les trois heures de route parurent une éternité pour Samantha et plus le château approchait, plus elle redoutait la vie qu’elle allait avoir en ce nouveau lieu.
Arrivés à destination, Samantha fut sortie du chariot avant même d’avoir eu le temps de se lever. Elle atterrit de tout son long sur le sol poussiéreux alors qu’elle laissa passer un petit gémissement de douleur.
- « Ehhhh ! Doucement avec la marchandise. » grogna le seigneur à l’encontre du garde.
- « Veuillez m’excuser, mon seigneur. Cela ne se reproduira plus. » s’inclina penaudement l’homme.
- « Mieux vaut pour toi sinon tu seras exécuté ! » l’avertit le maitre des lieux.
Samantha se releva difficilement et ôta la poussière que se trouvait sur sa robe. Les paroles qu’elle venait d’entendre indiquaient que son nouveau seigneur était loin d’être un homme bon et cela la terrifia encore un peu plus. Lorsque la jeune fille leva la tête, elle eut la surprise d’avoir son nouveau seigneur juste en face d’elle.
- « Je suis le seigneur Jack O’Neill. Tu es désormais ma propriété. Je dispose de toi comme je l’entends. Suis-je clair ? » demanda Jack, l’air très sérieux.
- « Oui, seigneur. » répondit doucement la jeune fille en baissant la tête.
- « A partir de maintenant, tu travailleras dans les cuisines où tu nettoieras les sols. Tu disposeras d’une petite pièce dans laquelle tu pourras dormir la nuit. » expliqua le seigneur « Tu devras être au travail dès le lever du soleil et ce jusqu’au crépuscule. Tu as compris ? »
- « Oui, seigneur. » fit Samantha en laissant une larme couler le long de ses joues.
- « Parfait. Le garde va te conduire aux cuisines. » fit Jack en regardant celui-ci avant de se diriger vers l’intérieur du château.
Sans la toucher, le garde incita Samantha à le suivre afin de la mener à son poste. Arrivés, l’homme la laissa à l’entrée des cuisines avant d’aller reprendre son poste dans le palais.
Le cuisinier finit par la voir sur le pas de la porte et se dirigea vers elle, le regard brillant.
- « C’est toi la nouvelle esclave ? » demanda le cuisinier, la détaillant du regard comme un vulgaire morceau de viande.
- « Oui, monsieur. » répondit la jeune fille du bout des lèvres.
- « Parfait. Tu es bien jolie en tout cas. Le maitre sait vraiment bien choisir ses esclaves. » dit l’homme en se passant la langue sur les lèvres. « Tu vas prendre le seau et la brosse qui sont là puis tu vas récurer le sol là-bas. Et que ça brille sinon, tu tâteras de la baguette. »
- « Bien monsieur » souffla Samantha avant d’obéir aux ordres.
Doucement, la jeune esclave se mit à la tâche. Les sols étaient vraiment crasseux et elle devait appuyer de toutes ses forces sur la brosse afin de réussir à enlever un minimum de saleté. Douloureusement, Samantha brossa méticuleusement un petit morceau afin de faire ressortir la pierre du sol. Ce fut un travail de longue haleine mais elle finit par y arriver au bout de deux longues heures. Contente d’elle, elle se décala et commença à brosser un autre coin. C’est ainsi que se passa le restant de l’après-midi.
De son côté, le seigneur du château vaquait à ses occupations dans son bureau. Il avait un vaste royaume à diriger et il entendait remplir son rôle correctement. Jack O’Neill était un homme de presque trente-trois ans, connu pour sa justesse et ne supportant pas les traitres. Il n’était pas du genre à battre ses esclaves pour le plaisir. Lorsque ceux-ci recevaient une correction, c’est qu’ils l’avaient mérité d’une façon ou d’une autre. Comme tout seigneur, il n’était jamais contre une exécution ou une bonne bagarre. D’ailleurs, il en avait un certain nombre à son actif pour sa plus grande fierté.
Il était marié depuis près de dix longues années à une femme prénommée Sara mais leur mariage n’était valable que sur le papier. Cela faisait de nombreuses années qu’il évitait son épouse par tous les moyens. Il ne pouvait lui pardonner ce qu’elle avait osé faire un an après les épousailles. Et surtout, il s’y refusait.
Leur union avait bien sûr été arrangée par leurs parents mais ceci était monnaie courante parmi la noblesse. Sara était fille d’un riche aristocrate et donc un bon parti. La jeune femme était tombée enceinte quelques temps après le début de leur union alors qu’elle n’avait pas vraiment sauté de joie lorsqu’elle l’avait appris. Jack, lui, avait été des plus heureux d’apprendre qu’il allait être père pour la première fois.
La naissance avait été attendue avec impatience, aussi son bonheur avait éclaté lorsque Sara mit au monde un beau garçon. Le bébé fut nommé Charlie et Jack laissa le soin à son épouse de s’en occuper, ne voulant de nourrice comme cela avait été le cas pour lui-même.
Cependant, la joie fut de courte durée pour le seigneur du château. Quelques semaines à peine plus tard, alors qu’il venait rendre visite à son épouse et son fils, il découvrit que son épouse venait d’étouffer leur enfant en lui donnant le sein. Malgré tous ses efforts et ceux du médecin pour réanimer l’enfant, celui-ci n’avait malheureusement pas survécu.
Furieux contre elle, il lui demanda pourquoi elle avait fait cela. Elle lui répondit qu’elle le détestait, qu’elle n’avait jamais voulu devenir son épouse et encore moins lui donner d’enfant. Excédé par de telles révélations, Jack la frappa puis lui donna une correction digne de ce nom afin de lui faire comprendre qu’un tel acte était abominable.
Sara avait passé plusieurs jours en cellule, dans les tréfonds du château. Elle avait été fouettée et battue à de nombreuses reprises. Elle avait également été privée de nourriture. Tout cela lui avait laissé de nombreuses marques. Depuis cette correction, elle était devenue stérile, les coups ayant laissé des séquelles irréversibles.
Depuis ce jour, Jack ne passait plus de temps avec son épouse et refusait même de se retrouver ne serait-ce que quelques minutes en sa compagnie. Même la croiser au détour d’un couloir lui était intolérable.
Après cet évènement, il avait mis du temps à s’en remettre et n’avait jamais pu pardonner à Sara son geste. Depuis, il n’accordait plus sa confiance aux femmes et se contentait simplement d’utiliser leurs corps. Il avait fait venir de nombreuses esclaves dans son lit et jamais aucune n’avait été capable de lui donner un enfant.
Résigné, il avait fini par comprendre qu’il resterait sans héritier jusqu’à la fin de sa vie. Il savait qu’un jour, ce fait lui couterait son royaume et certainement sa vie.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?