baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 6 : Les soins

Chapitre 6 : Les soins

Titiasyl, samedi 14 septembre 2013

Jack attendit que le garde ait refermé la porte derrière lui puis il se tourna vers son médecin alors que celui-ci hésitait à prendre la parole.
- « Je t’écoute. Qu’as-tu à me dire pour vouloir faire sortir mon garde ? »
- « Cette jeune fille ne s’est pas retrouvée enceinte dans la douceur, seigneur. De même qu’elle a subi des mauvais traitements violents et répétés. » annonça délicatement l’homme de sciences.
- « Qu’est-ce qui te permet de dire cela ? » demanda Jack étonné, alors qu’il regardait la jeune fille allongée sur son lit, en pleurs.
- « Eh bien, pendant que je finissais le travail de vos gardes, j’ai remarqué autre chose. »
- « Quel genre de choses ? » s’impatienta Jack.
Samantha n’osait pas bouger alors qu’elle était toujours allongée sur le lit. Elle ne savait pas si elle devait se lever et regagner sa chambre ou non. Comme on ne lui avait pas encore ordonné de se lever, elle se contenta de rester couchée sans bouger alors qu’elle avait encore les cuisses écartées et les jambes relevées.
- « Elle a de nombreuses déchirures vaginales, seigneur. » annonça le médecin. « J’ai également remarqué des traces de lacérations et des brulures. »
- « Digne d’une correction par Pete Shanahan. » gronda Jack en regardant la jeune fille.
- « Elle a également de nombreuses ecchymoses sur le corps et je pense qu’il y a aussi autre chose. » fit le médecin alors qu’il se dirigeait vers le lit « Seigneur, aidez-moi à la mettre sur le côté. »
Chacun de chaque côté de la jeune fille, l’homme de sciences souleva Samantha afin de la mettre sur le flanc alors que Jack l’aida en la tirant doucement.
Une fois mise comme le voulaient les deux hommes, le médecin ouvrit de grands yeux, choqué par ce qu’il voyait.
- « Quoi ? » grogna Jack, se demandant ce que pouvait bien avoir son homme de sciences.
- « Venez voir de ce côté, seigneur. » demanda le docteur.
Jack lâcha l’épaule de la jeune fille et fit le tour du lit. A peine à côté du médecin qu’il ouvrit lui aussi de grands yeux face à un tel spectacle. En effet, le dos de Samantha n’était que plaies et lacérations dues à des coups de fouets. Les coups avaient dû être tellement nombreux que la peau était à vif et Jack constata des zébrures de sang sur les draps.
- « Comment avez-vous su ? » demanda le seigneur.
- « J’avais remarqué, en entrant dans votre chambre, qu’elle semblait avoir du mal à rester couchée sur le dos. » expliqua le médecin avant de s’adresser à Samantha « Nous allons te remettre sur le dos, le temps que je termine de soigner tes différents plaies sur le reste de ton corps. Je m’occuperai de ton dos ensuite. »
La jeune esclave acquiesça doucement afin de montrer qu’elle avait bien entendu et grimaça de douleur lorsque les deux hommes la recouchèrent sur le dos.
- « Rappelez votre garde que nous allons avoir besoin de lui, seigneur. » demanda le médecin.
- « Pourquoi faire ? » demanda Jack.
- « Afin de la tenir comme tout à l’heure le temps que je recouse les déchirures, mon seigneur. » expliqua l’homme de sciences.
- « Oh… » fut la seule chose que put dire Jack avant d’appeler le garde attendant devant la porte.
Rapidement, l’homme de main pénétra dans la chambre et sous les ordres de son maitre, reprit la position qu’il avait lors de la précédente opération.
Pendant de longues minutes, le médecin procéda à la suture des lésions alors que des gémissements de douleurs se faisaient entendre.
- « J’ai bientôt terminé avec les points à cet endroit. Tu pourras bientôt reposer tes jambes, jeune fille. » informa le docteur.
Quelques minutes plus tard, l’homme de sciences reposa ses instruments près de lui avec un air satisfait. Avec l’aide du maitre des lieux, ils allongèrent les jambes de la jeune fille alors que des larmes de douleurs coulaient sur ses joues.
Le médecin s’occupa ensuite des autres plaies qui ne nécessitèrent pas de points. Ensuite, il passa au dos de la jeune fille puis posa de larges bandages afin que les plaies ne se salissent pas.
- « J’ai terminé mon seigneur. » dit le médecin avant d’ajouter « Elle aura besoin de soins quotidiens afin que les plaies disparaissent totalement et sans laisser de marques. »
- « Bien. Je te laisse te charger de cela. » accorda Jack.
- « Je suis navré de vous informer qu’elle ne pourra pas partager votre couche avant un bon mois, seigneur. » annonça encore l’homme de sciences.
- « Très bien. » répondit Jack, fâché par ce détail.
- « Puis-je disposer, seigneur ? » demanda le médecin.
- « Oui, tu peux. »
- « Bonne nuit, seigneur. » s’inclina l’homme de sciences avant de quitter la chambre.
Une fois le docteur sorti, Jack demanda également au garde de quitter la pièce afin de reprendre son poste. Une fois seuls, le seigneur se tourna vers Samantha et l’observa avec minutie.
Il se rendait compte qu’il avait devant lui une jolie jeune fille qui avait été horriblement maltraitée. Bien qu’esclave, il considérait tout de même que ce genre de punition n’avait pas lieu d’être appliquée.
- « Au vu de ton état, j’exige des explications. Et je veux tout savoir de ce que tu as subi là-bas. » exigea Jack en regardant la jeune fille. « Je veux savoir ce qu’il t’a pris d’hurler comme tu l’as fait quand mes gardes sont arrivés dans la chambre. »
Samantha ferma les yeux et se mit à raconter doucement la punition qu’elle avait subie quatre mois auparavant.

Flashback
- « Tu vas regretter ce geste esclave. Et je possèderai ton corps d’une manière ou d’une autre. » siffla le seigneur avant d’ajouter « GARDES »
La porte s’ouvrit rapidement et quatre gardes entrèrent dans la chambre sous l’appel de leur maitre.
- « Vous avez appelé seigneur ? » demanda l’un des hommes en s’inclinant.
- « En effet. Conduisez-la dans la petite cour et occupez-vous d’elle. Montrez-lui qui commande dans ce château. » ordonna Pete, l’air mauvais.
- « A vos ordres, monseigneur ! » répondit les quatre gardes, un air ravi sur le visage.
Rapidement, ils s’approchèrent de la jeune fille et l’empoignèrent par les bras afin de l’obliger à les suivre.
- « NOONN ! LACHEZ-MOI !!!  » hurla Samantha en se débattant comme elle le pouvait. « VOUS N’AVEZ PAS LE DROIT DE FAIRE CA !! »
- « Hurle tout ce que tu voudras mais le seigneur nous a donné le droit de jouer avec toi. Tu n’es rien de plus qu’une esclave en ces lieux. » ricana un garde alors qu’ils étaient arrivés dans la cour.
Rapidement, les vêtements de la jeune fille furent déchirés alors que deux des hommes lui tenaient fortement les bras. Alors qu’elle essayait de se débattre comme elle pouvait, elle ne cessait de recevoir des coups sur le corps et le visage.
Affaiblie, elle fut couchée sur le sol alors qu’elle vit avec peine le premier garde baisser son pantalon. Les quatre hommes la regardaient en souriant en pensant déjà à l’excellent moment qu’ils allaient passer.
- « Pitié….Me faites pas ça…s’il vous plait… » pleura Samantha, consciente de ce qu’elle allait subir.
- « Fallait y penser avant de gifler son seigneur. » lui répondit l’homme alors qu’il se couchait sur elle.
Il ne prit même pas la peine de la pénétrer avec douceur qu’il s’acharnait déjà à se donner le plus de plaisir possible.
- « AHHHH ! » hurla Samantha « Arrêtez, vous me faites mal.  »
- « Et tu n’as encore rien vu ma belle » lui répondit l’homme qui s’acharnait sur elle alors qu’il accéléra ses mouvements.
Il se retira quelques instants plus tard alors qu’il déversa sa semence sur le corps de la jeune fille.
- « A vous les gars. Vous allez voir, elle est extra. » ricana le garde en remontant son pantalon.
L’un après l’autre, les hommes se succédèrent sur Samantha alors qu’elle ne cessait de hurler sa douleur, les larmes coulant à flot le long de ses joues.

Jack ferma les yeux à l’entente de ce récit. Le seigneur Shanahan était connu pour sa violence envers les esclaves mais il n’avait jamais pensé qu’il puisse être aussi cruel.
- « Si Shanahan était le père de l’enfant que tu portais, j’imagine que cela ne s’est pas arrêté là. » dit le maitre des lieux.
- « Non, seigneur. » répondit Samantha alors que les larmes coulaient en abondance sur ses joues.

Flashback
Dès que les hommes eurent terminé de remettre leurs vêtements, le seigneur Shanahan apparut à l’entrée de la cour alors qu’il arborait un sourire des plus sadiques sur le visage.
- « Alors, messieurs ? Le moment a-t-il été agréable ? » demanda le maitre du château.
- « Excellent, seigneur. » s’inclina l’un des quatre hommes. « Nous vous remercions du cadeau que vous avez bien voulu nous faire. »
- « Ce n’est rien de plus qu’une vulgaire esclave qui avait besoin d’être matée. » ricana Pete avant d’ajouter « Eloignez-vous un peu et tournez le dos à la cour. J’ai moi-aussi envie de gouter à son corps. »
Les gardes obéirent et allèrent se poster à l’entrée de la petite cour alors qu’ils tournaient le dos à leur seigneur.
- « Alors, beauté on fait moins la maligne maintenant. » fit le seigneur en s’accroupissant à coté de Samantha tout en faisant glisser ses doigts sur elle. « Vois-tu, maintenant que mes hommes ont joué avec ton corps, je vais moi-aussi en profiter. La seule différence est que je ne m’arrêterai que lorsque j’aurai fini. »
Pete se releva et laissa glisser son long manteau à ses pieds alors qu’il regardait ce jeune corps offert avec avidité. Samantha laissa un peu plus de larmes couler sur ses joues alors qu’en plus de ne pouvoir bouger, elle n’avait plus la force de protester.
Le seigneur prit son temps et promena ses mains partout sur le corps de la jeune fille. Soudain, ayant une puissante envie de la prendre, il se coucha sur elle et la pénétra avec violence.
- « AHHHHH !! » hurla une nouvelle fois la jeune esclave.
- « Ferme-la ! » grogna le maitre en la bâillonnant de sa main. « Tu me gâches mon plaisir. »
Avec puissance, il bougea en elle, ne cherchant que se donner du plaisir alors qu’il était ravi de pouvoir la détruire encore plus que ce qu’elle n’était déjà.
Après le passage des quatre, du sang perlait de l’intimité de Samantha et le seigneur était ravi de causer un peu plus de blessures à la jeune fille. Souhaitant tout de même prendre son temps, il arrête un petit moment ses vas et viens alors qu’il se mit à passer sa langue sur la poitrine de Samantha.
Dans un grognement puissant, le seigneur déversa sa semence en elle alors qu’il lui mordit un sein pour éviter de crier son plaisir. Il resta encore quelques minutes allongé sur la jeune fille et toujours en elle afin de reprendre tranquillement son souffle.
- « Tu vas retourner à ta couchette sans un mot. Et dès demain, tu reprendras ton travail dans les couloirs du palais. » lui ordonna le seigneur. « Finalement, tu ne vaux pas grand-chose. »

- « Mon dieu. » fit Jack, choqué par un tel traitement. « En tout cas, je comprends mieux tes hurlements tout à l’heure. »
Jack fit assoir la jeune fille avant de ramasser sa robe et de lui tendre.
- « Rhabille-toi. Je te fais reconduire à ta chambre. » informa le seigneur avant d’ajouter « GARDE »
Un garde entra rapidement dans la pièce et attendit les ordres de son maitre.
- « Ramène cette esclave jusqu’à sa couche et va reprendre ton poste ensuite. »
Samantha s’était rhabillée avec difficulté et avait réussi à se lever seule. Elle fit quelques pas mais elle avait encore du mal à tenir debout. Rapidement, le garde se mit près d’elle et la tint par le bras afin de l’aider un minimum. Doucement, il la conduisit vers la sortie de la chambre alors que Jack l’appela.
- « Esclave, quel est ton prénom ? »
- « Je me nomme Samantha, seigneur. » répondit la jeune fille timidement.
- « Et quel âge as-tu ? »
- « Seize ans, seigneur. »
D’un signe de tête, Jack ordonna au garde de quitter la pièce avec la jeune fille. Une fois la porte refermée sur eux, Jack ferma les yeux de stupeur. Comment un homme pouvait faire subir ce genre de traitement à une jeune fille aussi jeune. Même esclave, elle ne méritait pas ce genre de punition.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?