baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 10 : Beaucoup plus tard

Chapitre 10 : Beaucoup plus tard

Titiasyl, mercredi 18 septembre 2013

Samantha se trouvait dans le couloir principal à laver le sol avant l’arrivée du seigneur. Avec toute la fatigue accumulée, la jeune fille avait le ventre qui la tiraillait alors qu’elle sentait l’enfant bouger par moment.
Contrairement à la première fois, elle se laissa aller à poser sa main sur son ventre alors que son visage arborait un petit sourire.
Soudainement, la jeune fille entendit du bruit au bout du couloir. Rapidement, elle se remit à laver le sol comme si de rien n’était.
- « Sa seigneurie Jack O’Neill ! » annonça un garde du château alors que le souverain faisait son entrée dans sa demeure.
Très vite, Samantha posa sa brosse afin de se lever pour se mettre dos face au mur, ainsi que les bras le long du corps puis baissa la tête en attendant le passage du maitre des lieux.
Jack remarqua la jeune fille de loin et vit qu’elle avait perdu beaucoup de poids. Il constata qu’elle avait plus de poitrine que quatre mois auparavant lorsqu’elle avait partagé sa couche.
Soudain, un fort courant d’air se fit sentir dans le couloir et la robe de Samantha se plaqua contre elle dévoilant son ventre rond. La bourrasque ne dura que quelques instants mais suffisamment pour que le seigneur remarque les formes de la jeune fille.
Sur le coup, il se persuada d’avoir imaginé tout cela puis décida de continuer son chemin sans un mot. Il prit la direction de son bureau et quitta le couloir quelques minutes à peine plus tard.
Samantha se remit au travail et ne termina qu’au coucher du soleil.
Voulant éviter à tout prix le cuisinier, elle se rendit directement dans sa chambre et posa ses ustensiles de travail dans un coin de la pièce.
N’ayant rien pour se remplir l’estomac, elle s’allongea directement en prenant garde à son ventre.
Quelques minutes plus tard, des gardes se présentèrent à sa porte afin de la conduire auprès du seigneur pour la nuit.
Tremblante de peur, Samantha les suivit et pénétra avec appréhension dans la chambre de son maitre. Elle était terrorisée par ce qu’il ne manquerait pas de découvrir.
- « Approche ! » ordonna Jack avec douceur alors qu’il avait vu sa terreur d’être dans la chambre avec lui.
Obéissante, la jeune fille se plaça devant lui et attendit le prochain ordre de son maitre.
- « Tu as perdu du poids depuis mon départ. » souligna Jack. « Tes joues sont beaucoup plus creuses. Ne manges-tu pas suffisamment ? »
- « Je mange comme il faut, seigneur. » fit Samantha en fermant les yeux, alors que cela était un mensonge.
- « Si tu le dis. » répondit le maitre des lieux alors qu’il avait senti le mensonge.
Sans un mot de plus, Jack défit les bretelles de la robe de la jeune esclave et mit sa poitrine à nue.
Comme un peu plus tôt, il remarqua que celle-ci était plus volumineuse et posa délicatement ses mains dessus. Il constata également que les seins de la jeune fille étaient plus durs et moins souples.
Ayant envie d’en avoir le cœur net rapidement, Jack dénoua le cordon tenant la robe et celle-ci s’étala à leurs pieds. Il sourit de voir qu’il n’avait pas rêvé dans l’après-midi et que Samantha avait bien le ventre rond.
- « Pardonnez-moi, seigneur. » fit la jeune fille en laissant couler une larme sur sa joue « Je n’ai pas su comment faire pour éviter de me retrouver ainsi. Pitié, ne me corrigez pas. »
- « Je n’ai aucune raison de te pardonner. » dit Jack sur un ton neutre.
Rapidement, il vit Samantha baisser un peu plus la tête et l’entendit étouffer des sanglots.
Ne souhaitant pas qu’elle se torture inutilement, le souverain posa doucement ses mains sur le ventre de la jeune fille et le caressa avec douceur.
- « Je n’ai aucune raison de te pardonner. » répéta Jack avant d’ajouter « Tu vas me donner un fils et c’est tout ce qui compte. »
- « Seigneur ? » s’étonna Samantha en relevant la tête « Vous n’êtes pas fâché contre moi ? »
- « Absolument pas. Je suis ravi d’être bientôt père. » sourit le souverain.
Avec douceur, il finit par retirer ses mains du ventre de la jeune esclave et se mit à la caresser en faisant attention à ne pas lui faire mal. Samantha se laissait faire alors qu’elle entendit Jack lui murmurer de s’allonger au milieu du lit.
Docilement, la jeune fille obéit et attendit nerveusement la suite des évènements. Jack se déshabilla et s’allongea sur elle sans même penser à faire attention au ventre rebondi de Samantha. Celle-ci grimaça de douleur mais ne dit rien afin de ne pas couper le plaisir du souverain.
Très vite, Jack s’immisça entre ses cuisses et la pénétra en un seul coup de rein. Ayant tellement envie de se soulager après quatre mois d’abstinence, celui-ci ne prit pas la peine d’attendre qu’elle se soit faite à sa présence et se mit à se mouvoir rapidement en elle.
Quelques minutes plus tard, Jack perçut de faibles gémissements de douleurs venant de Samantha et stoppa net ses mouvements. Inquiet, il se releva légèrement et prit appui sur ses coudes.
- « Que se passe-t-il pour que tu gémisses de douleurs ainsi ? » grogna le souverain.
- « Vous… Vous... êtes allongé… de tout votre… poids… sur… moi… » osa répondre la jeune fille « Alors… vous… me… faites… mal… au ventre… seigneur. »
- « Tu ne pouvais pas le dire plus tôt au lieu de me couper mon plaisir ? » gronda Jack en quittant le corps de la jeune fille et s’allongea à ses cotés sur le matelas.
- « Pardonnez-moi seigneur. » pleura Samantha alors qu’elle craignait d’être corrigée pour cela « Je fais seulement cela pour le bébé. »
Ne répondant pas ces paroles, Jack se mit sur le côté et obligea Samantha à coller son dos contre son torse. Avec dextérité, il passa un de ses bras entre la jeune fille et le matelas puis posa la main sur le ventre de celle-ci. A l’aide de son bras libre, il souleva la jambe de Samantha et la pénétra de nouveau.
- « C’est mieux ainsi ? » demanda Jack tout en calant la jambe de la jeune fille sur la sienne.
- « Oui, seigneur. » répondit Samantha avec timidité
Jack se laissa aller à sourire alors qu’il posa sa main libre sur la hanche de la jeune esclave. Cette fois-ci, c’est avec douceur qu’il la posséda alors qu’il ne voulait pas lui faire mal. Il se déversa en elle quelques minutes plus tard et se retira rapidement.
Le souverain resta allongé de côté et conserva la jeune fille dans les bras. Et c’est ainsi qu’ils passèrent une nuit calme.
Le lendemain matin, Jack se réveilla avec le lever du soleil et observa la jeune fille dormant dans ses bras. Elle avait été des plus jolies quatre mois auparavant mais la grossesse la rendait encore plus belle.
Jack se demanda tout de même ce qu’il avait bien pu se passer pour qu’elle ait perdu tant de poids.
Comme à l’habitude, un serviteur apporta le petit-déjeuner du seigneur alors que Jack lui ordonna d’apporter un deuxième plateau le plus rapidement possible.
Samantha était encore endormie et ne se rendit même pas compte de l’échange verbal entre les deux hommes. Jack la laissa dormir alors qu’il sentait qu’elle en avait besoin. Une heure plus tard, la jeune fille se réveilla alors qu’elle fut surprise de voir le soleil déjà haut dans le ciel.
- « Mon dieu, je vais être corrigée pour être arrivée en retard. » s’exclama Samantha alors qu’elle avait oublié où elle se trouvait.
- « Dans ce château, c’est moi qui donne les corrections et personne d’autre ! » gronda Jack alors qu’il était assis sur le fauteuil près du lit.
- « Seigneur ? » se retourna la jeune fille, surprise alors qu’elle réalisa enfin dans quelle pièce elle se trouvait.
- « Eh ben, le réveil est dur à ce que je vois. » sourit le souverain. « Maintenant, lève-toi et habille-toi. »
Docilement, la jeune esclave obéit et attendit les ordres de son maitre une fois terminé.
- « Prends place à table avec moi et mangeons que je meurs de faim. »
Ils prirent place tous les deux autour du petit-déjeuner alors que Samantha ne savait que faire. Jack la vit faire et leva les yeux au ciel d’exaspération.
- « Mange toi aussi ! » ordonna le souverain.
Ayant perdu l’habitude de manger pleinement, la jeune fille se contenta de grignoter alors que les nausées ne la quittaient pas.
Une fois le repas terminé, Jack se leva et entraina Samantha à sa suite dans le château.
- « Vous ne me renvoyez pas aux cuisines, seigneur ? » s’étonna la jeune fille.
- « Non, tu vas passer la journée à mes côtés. » sourit discrètement le souverain.
Samantha fut étonnée de cette réponse mais on ne lui demandait pas son avis après tout.
Un long moment passa et le soleil se trouvait déjà à son zénith. La jeune fille se sentait mal depuis quelques minutes mais ne disait rien afin de ne pas contrarier son seigneur.
Alors que Jack marchait toujours dans les couloirs, il fut surpris de ne pas trouver Samantha à ses côtés. Il se retourna afin de voir où elle se trouvait lorsqu’il la vit, blanche comme un linge et appuyée contre un mur.
- « Que t’arrive-t-il ? » s’inquiéta rapidement le souverain.
- « Rien de bien grave, seigneur. J’ai du mal à manger, enfin surtout à tout garder dans mon estomac. Alors je fais souvent des malaises. » mentit Samantha, ne voulant pas parler de ses problèmes avec le cuisinier.
Pas stupide, Jack sentit rapidement qu’elle lui mentait une nouvelle fois mais choisit de ne pas relever. Néanmoins, il donna des ordres afin qu’elle ait des repas corrects trois fois par jour de façon à bien nourrir le bébé également.
En fin de journée, il la fit raccompagner jusqu’à sa petite chambre d’esclave alors qu’elle était vraiment épuisée par la journée qu’elle avait passé avec lui.
Il prit soin de lui dire que des gardes viendraient la chercher peu après le lever du soleil afin de la conduire près de lui. Comme la jeune fille s’étonna de ne pas retourner travailler aux cuisines, le souverain l’informa qu’aux vues de son état actuel, il était hors de question qu’elle retourne en ces lieux et qu’elle passerait désormais ses journées à ses côtés…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?