baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 11 : Correction

Chapitre 11 : Correction

Titiasyl, jeudi 19 septembre 2013

Le cuisinier se rendit compte le lendemain matin que Samantha n’était pas présente à son poste de travail. Il grogna alors qu’il alla rapidement voir son seigneur.
- « Seigneur, je voudrai vous rapporter l’absence d’une esclave à son poste de travail. » s’inclina l’homme en entrant dans le bureau de Jack.
- « Ah oui ? » répondit le souverain « Et de quelle esclave parles-tu ? »
- « De la nouvelle, Samantha, seigneur. » répondit le cuisinier toujours incliné.
Jack sourit un peu plus avant de voir le visage apeuré de la jeune fille se trouvant dans un coin de la pièce. En entrant, le cuisinier n’avait pas fait attention à sa présence, mais Samantha s’était recroquevillée dans son coin.
Ainsi, le souverain se douta que les mensonges de la jeune fille avaient à voir avec cet homme, mais il ne pouvait rien faire sans preuve concrète. S’il accordait sa confiance à une nouvelle esclave, sa position de souverain en serait fortement affaiblie.
- « Cette esclave n’est pas à son poste sur mon ordre. » annonça Jack.
- « Votre ordre, seigneur ? » s’étonna le cuisinier.
- « Oui, sur mon ordre. Contesterais-tu ce fait ? » gronda le seigneur des lieux.
- « Non, mon seigneur. » s’inclina encore un peu plus le serviteur. « Puis-je me retirer ? »
- « Fais ! » accorda Jack.
Le cuisinier se retourna et aperçut enfin la jeune fille. Il lui jeta un regard mauvais avant de quitter la pièce. Ce regard ne passa pas inaperçu du souverain, alors que Samantha se colla encore un peu plus au mur.
- « Cet homme te pose des problèmes ? » demanda Jack, sachant pertinemment qu’elle ne lui dirait rien.
- « Non seigneur. » mentit Samantha en baissant la tête de honte.
Jack ne releva pas et quitta le bureau en intimant à la jeune fille de le suivre. La matinée était bien avancée et l’heure du déjeuner avait sonnée.
Jack et Samantha prirent le déjeuner ensemble alors que la jeune fille se contenta de picorer son assiette une nouvelle fois.
- « Il serait bon que tu manges un peu plus. Il te faut te remplumer et surtout nourrir mon fils. Alors, fais un effort et mange. » gronda Jack.
- « Bien, seigneur. » répondit doucement la jeune esclave alors qu’elle se força à manger un peu plus.
Après le déjeuner, Jack reprit son travail alors que Samantha devait se contenter de rester assise dans le bureau. La journée fut longue pour elle mais au moins, elle n’avait plus à supporter le regard du cuisinier sur elle. Au coucher du soleil, Jack la fit ramener par deux gardes à sa chambre.
Deux mois passèrent ainsi alors qu’au fur et à mesure des jours, Jack se décida à aller se promener avec Samantha dans les jardins ou à lui donner de petites occupations pour aider à passer les journées.
Un jour, Jack avait autorisé la jeune fille à se promener dans les couloirs du château alors qu’il avait une réunion importante avec deux de ses administrateurs.
Au détour d’un couloir, Samantha se retrouva face à face avec une femme richement vêtue accompagnée de trois gardes. Le regard de celle-ci se porta rapidement sur le ventre bien rebondi de Samantha qui affichait ses six mois de grossesse.
Le sourire de l’inconnue s’estompa pour laisser place à de la fureur. Son époux avait réussi à engrosser cette jeune fille, une esclave qui plus est.
- « Gardes ! » gronda la femme « Occupez-vous d’elle et faites en sorte de faire passer l’enfant. »
Samantha recula rapidement pour essayer de fuir mais elle fut vite rattrapée par les trois hommes. Elle reçut un coup de poing au visage qui la cloua au sol. Son premier réflexe fut de se rouler le plus possible en boule afin de protéger au maximum son ventre.
Les trois hommes se défoulèrent sur elle alors que Samantha les suppliait de la laisser tranquille, mais elle n’eut pour réponse que des rires et des coups encore plus violents.
- « Non, arrêtez ! Pitié ! » hurla Samantha sous la douleur.
Les cris de la jeune fille furent sans effet sur les gardes qui continuèrent de la frapper sans relâche.
De ses bras, Samantha protégea un peu plus son ventre alors qu’elle avait mal partout et luttait pour rester consciente.
Sous les ordres de l’inconnue, les gardes redoublèrent de violence à l’encontre de la jeune esclave.
- « Mais qu’est-ce que je vous ai fait ? » pleura Samantha sous la violence des coups
- « Mon époux t’a engrossée alors que je me suis toujours arrangée pour que les autres filles ne gardent pas les enfants qu’il avait conçus. » répondit méchamment la femme du souverain.
- « Pourtant je porte son enfant ! » tacla la jeune fille, essayant de se défendre verbalement.
- « Parce que j’étais persuadée qu’il ne te regarderait pas étant donné ton jeune âge. » s’énerva l’épouse de Jack.
- « Eh ben, vous vous êtes bien trompée. » riposta Samantha, contente de sa répartie.
- « Il t’a convoquée et a honoré ton corps une seule fois. Il a simplement eu de la chance. » ricana la femme.
- « Il m’a convoquée à deux reprises. Quant à honorer mon corps comme vous dites, il l’a fait plusieurs fois par nuit ! » tacla la jeune esclave alors que les coups pleuvaient toujours sur elle.
- « Espèce de … » gronda la femme avant d’ajouter envers ses gardes « Mais frappez plus fort bande d’incapables. »
Les hommes obéirent rapidement et mirent plus de violence dans leurs coups. Samantha n’avaient plus la force de continuer la joute verbale alors qu’elle se sentait partir dans l’inconscience.
Son corps entier la faisait souffrir alors que la peur de perdre son enfant était omniprésente.
Certes, elle n’avait jamais désiré porter l’enfant de son maitre mais maintenant qu’elle le portait, elle n’avait pas envie de le perdre.
Plusieurs minutes plus tard, les hommes cessèrent de la frapper alors qu’elle était à demi-consciente et couverte de sang.
La femme s’éloigna en riant alors que les gardes la suivirent sans un mot ou un regard envers la jeune fille en pleurs sur le sol.
Jack venait de terminer sa réunion et demanda à ses deux administrateurs de le suivre dans le château car il devait absolument leur montrer un couloir qui devait être rénové.
Soudainement, alors qu’ils passaient dans un couloir désert, Jack entendit des gémissements provenir d’un peu plus loin. Rapidement, le souverain et les deux hommes l’accompagnant se dépêchèrent de trouver la source du bruit. Ils se figèrent lorsqu’ils virent la jeune fille allongée par terre, en pleurs et pleine de sang.
Le sang de Jack se glaça dans ses veines alors qu’il eut soudainement peur de perdre son héritier…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?