baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 13 : Explications

Chapitre 13 : Explications

Titiasyl, samedi 21 septembre 2013

Une fois le médecin reparti, Jack s’approcha de Samantha et s’assit près d’elle sur le lit.
- « Bien, maintenant que nous sommes seuls, j’attends que tu me dises ce qu’il s’est passé pour que tu retrouves dans cet état. » demanda le seigneur assez méchamment.
- « Comme vous me l’aviez autorisé, je me suis promenée dans les couloirs du château. Un moment après le début de ma promenade, je suis tombée nez à nez avec une femme richement vêtue escortée de trois gardes. » commença à expliquer Samantha alors qu’elle se redressa afin de s’assoir dans le lit.
Jack l’aida afin qu’elle ne se fasse pas mal et mit des oreillers derrière son dos pour qu’elle soit bien calée. Néanmoins, son visage se rembrunit lorsqu’il entendit la description que la jeune fille fit de la femme qu’elle avait rencontrée.
- « Au début, elle m’a souri puis elle a fini par voir mon ventre. Et cela l’a rendue furieuse. Elle a dit qu’elle s’était toujours arrangée avec les autres filles pour faire passer les enfants conçus. » continua la jeune fille.
- « Mais pourtant, tu portes mon enfant. » remarqua Jack alors qu’il était furieux intérieurement d’entendre l’explication de Samantha.
- « Oui seigneur. Elle pensait que vous ne me demanderiez pas étant donné mon jeune âge. » fit la jeune esclave en baissant la tête.
- « Je me moque de l’âge d’une fille. Ce qui m’importe, c’est qu’elle me plaise. » rétorqua le souverain. « Ensuite ? »
- « Elle a dit que vous aviez eu de la chance étant donné que vous aviez honoré mon corps une seule fois. Sans réfléchir, je lui ai dit que vous m’aviez convoquée deux fois alors que vous aviez honoré mon corps plusieurs fois ces nuits-là. » annonça la jeune fille avant de continuer « Ses gardes me battaient si fort que j’ai essayé de me défendre comme j’ai pu. »
- « Tu aurais mieux fait de te taire surtout. » gronda Jack furieux.
Samantha baissa la tête de honte alors qu’elle laissa une larme rouler le long de sa joue.
- « Ensuite ? »
- « J’ai essayé de protéger mon ventre comme j’ai pu, seigneur. Pardonnez-moi. » dit tristement la jeune fille.
- « En même temps, ça aurait été l’occasion pour toi de le perdre et ainsi d’être tranquille. » dit le souverain l’air de rien.
- « Non, seigneur. » s’exclama Samantha en portant ses mains sur son ventre « Certes, je n’ai jamais désiré porter votre enfant. Mais maintenant qu’il est là, je n’ai pas envie de le perdre. »
Intérieurement, cette réponse soulagea le souverain alors qu’il ne prononça aucune parole.
- « Ensuite, je me rappelle juste qu’ils sont partis en me laissant par terre. Et je me suis réveillée ici. » termina la jeune fille alors que les larmes coulaient toujours sur ses joues.
Lentement, il se leva alors qu’il maitrisait difficilement sa fureur.
- « Rallonge-toi et repose-toi. La journée a été dure. » fit le souverain.
Avant que Samantha n’ait eu le temps de répondre quoi que ce soit, Jack avait déjà quitté la pièce.
Une fois dans le couloir, il prit une direction qu’il n’avait plus empruntée depuis de nombreuses années.
Arrivé à destination, il ne prit même pas la peine de frapper à la porte et entra directement dans les appartements de son épouse.
- « Alors, femme, tu fais battre mes esclaves maintenant ? » demanda Jack furieux.
- « Cette pimbêche n’a eu que ce qu’elle méritait. Une esclave n’a pas à mettre au monde votre héritier ! » riposta Sara avec fureur.
- « Il y a longtemps de cela, tu as mis au monde mon fils. Et tu as choisi de le tuer. » hurla le souverain.
- « Je n’ai jamais voulu de ce morveux. » hurla encore plus fort l’épouse du seigneur.
- « Ton rôle était justement de me donner un fils. Rien de plus. »
- «  Baliverne !  »
- « Tu as frappé mon esclave pour essayer de lui faire perdre l’enfant. Tu mériterais que je te fasse corriger. » gronda Jack alors qu’il cessa de hurler. « Puisque la vie que je t’offre dans ce palais ne semble pas te convenir, je vais te faire gouter à une autre vie. »
- « Ah oui ? » ricana la femme. « Et qu’allez-vous faire ? »
- « Je vais te vendre au marché aux esclaves dès demain matin. Tu vas connaitre les joies de la vie d’esclave. » ricana à son tour le souverain. « Et pour tout ce que tu as fait, je connais le maitre parfait pour toi ! »
- « Vous n’avez pas le droit de faire cela.  » hurla Sara.
- « Je suis le seigneur et je dispose de ta vie comme je l’entends. » gronda Jack avant d’hurler « GARDES ! »
- « Seigneur ? » s’inclina un des hommes entrant dans la pièce.
- « Conduisez cette femme en cellule. Veillez à ce qu’elle n’ait ni repas ni eau. » ordonna Jack. « Dépouillez-la également de tous ses bijoux ainsi que de la totalité de ses vêtements et donnez-lui une simple robe d’esclave. »
- « Doit-on la laisser se dévêtir et revêtir seule, seigneur ? » demanda l’homme en s’inclinant.
- « Non, vous avez tous le droit de regarder. » sourit le souverain.
- « Vous n’avez pas le droit de faire cela. Je vous hais !  » hurla Sara alors que les gardes la saisirent pour la mener aux cellules.
- « Trouvez également les trois hommes qui sont chargés de sa sécurité et faites-les pendre sur le champ. » ordonna Jack.
- « A vos ordres, maitre. » s’inclina le dernier homme restant dans la pièce avant de sortir.
Fier de lui, Jack quitta ces appartements puis se dirigea rapidement vers les siens.
Il entra avec douceur dans la chambre alors qu’il ne souhaitait pas réveiller Samantha. Il eut la surprise de constater qu’elle ne dormait pas mais qu’elle pleurait assez fortement.
Avec lenteur, il ôta ses vêtements et alla prendre place dans le lit. Alors que Samantha sentit son maitre se coller contre elle, la jeune fille se rendit compte qu’il était totalement nu.
Ne souhaitant pas subir ses foudres, elle se leva avec précaution et ôta rapidement sa robe avant de se recoucher. Jack l’avait regardée faire alors qu’il n’avait pas même eu le temps de dire quoi que ce soit.
Une fois rallongée, Samantha mit son dos contre le torse de son seigneur alors que celui-ci posa doucement sa main sur le ventre de la jeune fille.
- « Maintenant dors ! » souffla le souverain avant de la coller un peu plus contre lui.
Sous la chaleur de la main du souverain, les douleurs de son ventre s’estompèrent légèrement alors que le bébé donna un coup.
- « C’est quoi ça ? » s’étonna Jack en retirant sa main.
- « C’est le bébé qui se réveille, seigneur. » sourit la jeune fille.
- « Ohhh. » répondit le souverain en souriant comme un imbécile.
Rapidement, il remit sa main sur le ventre de Samantha alors qu’ils finirent tous les deux par s’endormir pour une nuit calme et sereine…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?