baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 15 : La naissance

Chapitre 15 : La naissance

Titiasyl, lundi 23 septembre 2013

Quelques heures avaient passé depuis l’arrivée du médecin. Le travail se faisait lentement et Jack commençait à perdre patience.
- « Il va y en avoir encore pour longtemps ? » s’énerva le souverain alors qu’il faisait les cent pas.
- « Ces choses-là prennent du temps seigneur. » expliqua le médecin. « Et puis, c’est son premier enfant. C’est normal que cela prenne plus de temps. »
- « Ça n’a pas duré aussi longtemps avec Sara ! » gronda Jack.
- « Le travail est différent selon les femmes, seigneur. » répondit l’homme de sciences « Et n’oubliez pas que cette jeune fille est beaucoup plus jeune que votre épouse au moment où elle a donné naissance. »
Mécontent, Jack se renfrogna et alla reprendre place sur son fauteuil alors que la patience n’était pas vraiment une de ses qualités.
Samantha souffrait toujours alors qu’elle avait l’impression que son ventre allait se déchirer. Elle ne pouvait s’empêcher de gémir de douleur alors que ses mains agrippaient les draps du lit.
Quelques heures plus tard, ce fut un gémissement plus fort qui réveilla les deux hommes en sursaut.
- « Pardonnez-moi… seigneur… Je crois que j’ai… mouillé… votre lit. » annonça la jeune fille entre deux contractions.
Rapidement, le médecin se leva et alla examiner Samantha. Une fois terminé, il se lava les mains et se tourna tout sourire vers le souverain.
- « Elle a perdu les eaux. » dit le médecin. « Le travail avance bien. »
- « Comment ça, elle a perdu un os ? » demanda Jack en regardant le lit.
- « Seigneur, elle n’a pas perdu un os. Elle a perdu les eaux. » expliqua l’homme de sciences avant d’ajouter devant l’air ahuri du souverain « Le bébé se trouve dans une sorte de piscine. Quand celle-ci se perce, on dit que la femme a perdu les eaux. »
- « Ah…. » répondit Jack, donnant l’air d’avoir compris « Et ça veut dire quoi au juste ? »
- « Ça veut dire que l’enfant ne devrait plus vraiment tarder à arriver, seigneur. » annonça l’homme de sciences. « Au pire, il ne reste que quelques petites heures avant la naissance. »
- « Parfait. Je vais bientôt serrer mon héritier dans mes bras. » sourit Jack en jubilant.
Deux nouvelles heures passèrent alors que les douleurs étaient encore plus fortes pour Samantha. Soudain, elle sentit qu’il se passait quelque chose de différent.
- « Je crois que j’ai envie de pousser. » finit par dire Samantha entre deux douleurs.
Rapidement, l’homme de sciences se mit debout et approcha de la jeune fille. Il se plaça au pied du lit et écarta un peu plus les jambes de Samantha.
- « Je ne vois pas la tête. L’enfant doit seulement être en train de s’engager. » annonça le médecin avant d’introduire deux doigts dans la vagin de Samantha.
- « Argghhhh ! Vous me faites mal. » gémit la jeune esclave en gesticulant comme elle le pouvait.
- « Je sais mais je dois savoir où en est l’enfant. » répondit l’homme de sciences en continuant son examen alors qu’il enfonça un peu plus ses doigts.
- « Arghhhhh ! S’il vous plait !! Ça fait vraiment mal. » pleura Samantha alors que la douleur était horrible.
- « Fais plus doucement ! » gronda Jack alors qu’il n’aimait tout de même pas voir la jeune fille souffrir.
- « Je sens la tête. L’enfant est engagé. » finit par dire le médecin alors qu’il retira ses doigts. « C’est le moment pour elle de pousser. »
Jack fut ravi d’apprendre la nouvelle alors qu’il était impatient de voir son fils.
Le médecin se plaça au pied du lit et écarta encore un peu plus les jambes de Samantha.
- « Tu pousseras à la prochaine contraction. » ordonna l’homme de sciences de manière assez sèche. « Tu arrêteras lorsqu’elle sera terminée puis tu attendras la suivante. »
La jeune fille n’avait que cette envie mais elle ne savait pas vraiment comment faire. Sachant qu’elle se ferait rabrouer si elle posait la question, la jeune fille se dit qu’elle ferait comme cela venait.
Lorsque la contraction arriva, Samantha poussa de toutes ses forces alors que le médecin regardait la progression de l’enfant. La contraction finit par passer et elle relâcha ses efforts afin de respirer un peu.
La jeune fille était en sueur et avait l’impression de se déchirer de l’intérieur. Une nouvelle contraction arriva quelques secondes plus tard et elle reprit de l’air afin de pousser du mieux possible.
Les minutes s’écoulèrent trop lentement au gout du souverain alors qu’il ne pouvait rien faire à part regarder.
Soudain, des pleurs retentirent dans la pièce alors que Samantha retomba sur le lit, épuisée.
Le médecin coupa le cordon et enveloppa rapidement le bébé dans un linge afin qu’il ne prenne pas froid puis le frictionna un peu pour le sécher.
- « Alors, c’est bien un fils ? » questionna Jack, impatient.
- « Je suis navré, seigneur mais c’est une fille. » annonça doucement l’homme de sciences.
Jack ferma les yeux de fureur pendant quelques secondes alors que ce n’était absolument pas ce qu’il voulait entendre.
- « S’il vous plait, puis-je voir mon bébé ? » demanda Samantha, impatiente de voir sa fille.
Sans donner de réponse à la jeune fille, Jack prit l’enfant dans ses bras alors que, dans sa position, Samantha ne pouvait pas l’apercevoir.
- « Tu te nommeras Eléanore. » finit par dire le souverain attendri alors qu’il trouvait la petite fille très mignonne.
Il garda le bébé dans ses bras pendant quelques minutes alors qu’il finit par se tourner vers une femme qui se trouvait dans la pièce depuis un long moment déjà.
- « S’il vous plait, seigneur. » pleura Samantha. « Laissez-moi voir ma fille. »
- « Femme, tu t’occuperas de ma fille comme il se doit. » ordonna le souverain. « Maintenant, quitte cette pièce avec elle pour rejoindre la nursery. »
- « Bien seigneur. » répondit la nourrice alors qu’elle quitta rapidement la chambre.
Jack finit par se tourner vers Samantha et s’approcha lentement d’elle.
- « Tu vas retourner aux cuisines et reprendre ton poste dès le lever du soleil. »
A l’entente de ces paroles, les larmes coulèrent un peu plus sur le visage de la jeune fille alors qu’elle comprit qu’elle ne verrait pas son enfant.
- « Si jamais je te vois approcher de mon héritière ou même simplement l’apercevoir, je te fais pendre sur le champ. » menaça Jack « Me suis-je bien fait comprendre ? »
- « Oui… seigneur. » répondit difficilement Samantha alors qu’elle était secouée par les sanglots.
- « Dès que le médecin en a fini avec tes soins, tu te rhabilles et tu quittes cette pièce. Je ne veux plus te voir ! » gronda le souverain. « GARDE ! »
- « J’ai terminé seigneur. » annonça l’homme de sciences alors qu’il n’avait pas prêté attention aux paroles de son seigneur.
C’est avec une grande difficulté que Samantha se redressa avant de prendre sa robe sur le sol. Elle mit un peu de temps à se rhabiller puis finit par se lever avec l’aide du garde venu la chercher.
Celui-ci la tira afin de quitter rapidement la pièce et la conduisit directement dans sa petite chambre d’esclave.
Une fois seule, elle le laissa aller à pleurer toutes les larmes de son corps alors qu’on l’avait privé de la seule chose qu’elle désirait : sa fille.
En la voyant partir les larmes aux yeux et sans un mot, Jack eut un léger pincement au cœur. Après tout, ils avaient passé plusieurs mois ensemble et elle avait mis au monde sa fille.
Mais étant le souverain, il ne pouvait pas laisser une esclave s’occuper de son héritière. Il en allait de sa réputation…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?