baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 21 : Douleurs

Chapitre 21 : Douleurs

Titiasyl, dimanche 29 septembre 2013

La nuit fut un calvaire pour Samantha. Eléanore pleurait toutes les heures pour la tétée et la jeune fille n’avait pas le temps de s’endormir entre chaque.
Au lever du soleil, la jeune maman n’avait pas fermé l’œil et cela se voyait par la présence de cernes sous ses yeux.
Voyant qu’il faisait frais ce matin-là, Samantha posa la petite dans son couffin, prit une couverture puis se dirigea avec sa fille vers la petite cour.
Depuis qu’elle s’en occupait, Jack avait remarqué qu’Eléanore riait et bougeait beaucoup plus que lorsqu’elle se trouvait avec les nourrices. Cela fit plaisir au souverain et le conforta dans sa décision de laisser le bébé à sa mère.
Ayant vu Samantha partir vers la cour, le souverain la suivit discrètement alors qu’il entendait la petite babiller avec joie.
- « Eh voilà, ma puce. Je vais poser ton couffin là et je vais installer la couverture. » sourit Samantha en regardant son bébé.
Apres avoir posé la couverture, la jeune fille prit Eléanore et la posa délicatement sur la couverture.
Jack remarqua, qu’à la différence des nourrices, Samantha avait pris tout le nécessaire pour changer le bébé alors qu’elle avait également fait en sorte de se placer sous un arbre, bien à l’ombre.
Il vit alors la jeune fille mettre le bébé sur le ventre et eut soudainement peur. Il souffla de soulagement quand il vit la petite lever la tête et s’agiter de joie.
Samantha faisait faire des petites roulades à la petite fille alors que ses petits éclats de rire résonnaient dans la cour. La jeune maman avait ôté les petites chaussures du bébé afin de lui laisser ses petits pieds à l’air.
Jack allait les rejoindre pour protester lorsqu’il vit Eléanore prendre son pied dans ses mains et le porter à sa bouche.
- « Areuhhhhh, reuhhhh. » babilla le bébé entre deux léchages d’orteils.
Soudainement, la petite se mit à pleurer alors que Samantha attrapa tout le nécessaire pour lui nettoyer les fesses.
Jack vit que la jeune fille savait bien se débrouiller pour langer un bébé maintenant. Il fronça les sourcils alors qu’Eléanore continuait de pleurer et vit Samantha ranger les produits avant de prendre le bébé dans ses bras et de se caler contre l’arbre.
Alors qu’il avait choisi de partir vaquer à ses occupations, le souverain remarqua que la jeune fille avait peur de baisser sa robe pour donner le sein. Il décida donc de rester surveiller Samantha, ne souhaitant pas qu’elle fasse la même chose que Sara.
Lentement, la jeune maman baissa sa robe et le bébé s’accrocha tout de suite au sein de sa mère. Sous la douleur, Samantha grimaça et se mit à pleurer en silence, ne voulant pas lui faire peur.
Jack observa la scène et ne comprit pas les larmes de la jeune fille. Les dix minutes qui passèrent ne furent que douleurs et pleurs pour Samantha. Finalement, le bébé relâcha le sein alors qu’elle s’était endormie et elle fut délicatement recouchée dans son couffin par sa maman.
Jack vit Samantha hésiter à remettre sa robe de même qu’elle semblait avoir du mal à poser la main sur son sein.
Ce fut avec surprise qu’il entendit Eléanore réclamer une nouvelle fois la tétée à peine une heure plus tard.
Le souverain trouvait bizarre que la petite réclame souvent alors qu’avec les nourrices, les biberons étaient espacés de trois bonnes heures. A nouveau, le même schéma se répéta et cela inquiéta le seigneur.
Deux tétées et deux bonnes heures plus tard, Samantha se releva puis regagna la nursery avec Eléanore alors que la chaleur commençait doucement à monter.
Voulant comprendre ce qu’il se passait, Jack les suivit et entra dans sa chambre juste après elles. Samantha n’avait rien remarqué et coucha la petite en silence pour ne pas la réveiller.
Lorsqu’elle se retourna, la jeune fille vit le seigneur du château alors qu’il la regardait avec fureur. Sans douceur, il lui attrapa le poignet et la tira à sa suite dans ses appartements.
En douceur, il ferma la porte de communication entre les deux chambres et se tourna vers Samantha.
- « Ote ta robe ! » gronda le souverain.
Le regard de la jeune fille se porta automatiquement vers le lit alors qu’elle laissa des larmes rouler sur ses joues, tentant d’étouffer des sanglots.
- « Je ne suis pas là pour ça. « rectifia rapidement Jack en la voyant ainsi « Montre-moi tes seins. »
Docilement, Samantha obéit et baissa délicatement sa robe alors qu’elle ne put réprimer une grimace. Jack s’approcha et posa sa main sur l’un des seins afin de le regarder avec attention.
- « Je comprends mieux tes grimaces et tes pleurs lors des tétées maintenant. Ils ne sont vraiment pas dans un bel état. » grimaça le souverain, ayant mal pour elle.
- « Je suis désolée, seigneur. » pleura la jeune fille, pensant avoir mal fait.
- « Moi, c’est Jack. » soupira le souverain. « Et tu n’as pas à être désolée. En attendant que je revienne, allonge-toi un peu sur mon lit et essaie de te reposer un peu. »
- « Vous ne me punissez pas ? » s’étonna Samantha.
- « Et pourquoi devrais-je le faire ? » demanda Jack.
- « Ben je ne sais pas m’occuper de votre fille, seigneur. » avoua la jeune fille, les larmes aux yeux.
- « Premièrement, c’est TA fille à toi-aussi. » corrigea le souverain. « Ensuite, tu t’occupes très bien d’elle. Je t’ai vu faire dans la cour et je n’ai jamais vu la petite faire autant de babillage et aussi joyeuse. Alors cesse de penser le contraire. »
- « Bien seigneur. » souffla Samantha, rassurée.
- « Et je t’ai déjà dit de m’appeler Jack en privé. Tâche de t’en souvenir, Samantha ! » grogna le souverain avant de quitter la pièce.
La jeune maman remit sa robe en place puis s’allongea sur le lit du souverain comme celui-ci lui avait demandé. En quelques secondes à peine, elle avait sombré dans les bras de Morphée.
Environ quinze minutes plus tard, Jack revint avec une vieille femme prénommée Mira dans la chambre et ne fut pas surpris de voir que Samantha s’était endormie. Ce fut les pleurs d’Eléanore qui la réveillèrent en sursaut.
- « Occupe-toi d’elle ! » ordonna Jack à la vieille femme avant d’aller rejoindre sa fille.
- « Le seigneur est venu me chercher pour que tu me montres ta poitrine. Tu allaites l’enfant depuis longtemps ? » demanda Mira.
- « Depuis hier. » souffla Samantha. « Avant, je tirai mon lait que je mettais dans des biberons. »
- « Bien. Montre-moi maintenant. »
C’est en faisant des grimaces que Samantha baissa difficilement sa robe afin de montrer ses seins à la vieille femme.
- « En effet, ce n’est vraiment pas beau du tout. » constata Mira. « Je suppose que la petite réclame très souvent ? »
- « Oui, toutes les heures. »
- « Pas étonnant. » grogna la vieille femme.
- « Pourquoi cela ? » demanda Jack alors qu’il revenait dans la pièce avec Eléanore dans les bras.
- « Si la petite fait autant mal à sa mère, c’est simplement qu’elle ne prend pas bien le sein. Donc, elle boit moins et réclame plus souvent. » expliqua Mira en inspectant l’autre sein de Samantha « Et comme elle réclame plus souvent, cette jeune fille ne peut pas se reposer convenablement ce qui fait qu’il y a une baisse de lait. D’où le bébé a encore plus faim et ainsi de suite. »
- « Le serpent qui se mord la queue. » résuma le souverain.
- « C’est exact mon seigneur. » dit Mira. « C’est l’heure de la tétée ? »
- « Oui. » répondit Samantha en prenant le bébé des bras de Jack.
- « Assieds-toi et montre-moi comment tu fais ! » ordonna doucement la vieille femme.
En voyant la jeune fille faire, Mira comprit rapidement ce qu’il se passait.
- « Non, ce n’est pas elle qui décide comment prendre ton sein. C’est toi qui lui donne. » fit la vieille femme en arrêtant Samantha. « Mets ta main ici et ton bébé comme ça. Maintenant, approche doucement la petite de ton téton. »
La jeune fille fit exactement ce que Mira lui disait de faire alors qu’elle ne voulait qu’apprendre à bien faire les choses.
- « Ça fait moins mal. » remarqua Samantha, ravie.
- « Quand tu n’auras plus de crevasses, tu n’auras plus mal du tout. Et maintenant, elle devrait aussi reprendre un rythme normal de tétée. » expliqua Mira. « Quand tu auras terminé de lui donner le sein, tu feras couler un peu de lait sur ton téton et tu le masseras avec. Ça aidera à cicatriser. D’ici trois jours, ça aura complètement disparu. »
- « D’accord. Merci. » sourit la jeune fille, reconnaissante.
- « Et laisse ta poitrine à l’air lorsque tu seras seule. Ça évitera les frottements et aidera à soigner. » ajouta la vieille femme.
Samantha acquiesça de la tête avant de reporter son regard sur son bébé en train de téter. D’un signe de tête, Jack indiqua à Mira de quitter la pièce. Celle-ci obéit et retourna rapidement à son poste.
Jack était ravi de voir Samantha avec le sourire alors qu’elle donnait le sein à sa fille. Cela l’aiderait certainement à prendre confiance en elle quant à ses capacités de mère.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?