baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 22 : Nouveaux ennuis

Chapitre 22 : Nouveaux ennuis

Titiasyl, lundi 30 septembre 2013

Quelques jours avaient passé depuis le passage de Mira. Samantha appréciait dorénavant de donner le sein à Eléanore.
Maintenant, il était fréquent que Jack passe du temps avec Samantha et Eléanore. En effet, il aimait beaucoup être avec sa petite fille alors que Samantha prenait garde à rester en retrait.
Le souverain voyait bien qu’elle avait du mal à considérer le bébé comme étant leur enfant à tous les deux. Il avait donc décidé de mettre les choses au point avec la jeune fille le soir même à l’occasion du diner. Ce serait d’ailleurs leur premier diner ensemble sans qu’il n’y ait de grossesse qui intervienne.
Juste avant le déjeuner, Jack les laissa dans la petite cour afin de faire son travail de la journée.
Comme le temps était clément et frais, Samantha décida de passer la journée en plein air alors que la petite fille adorait cela. Et la jeune maman préférait être à l’air frais qu’enfermée dans une pièce.
Le crépuscule arriva rapidement et Samantha remit donc Eléanore dans son couffin puis rejoignit la nursery après avoir récupéré toutes les affaires.
Une fois arrivée, elle changea les langes du bébé puis lui donna le sein avant de la coucher pour la nuit.
En effet, depuis que Samantha n’avait plus de crevasses sur les seins, Eléanore faisait de longues nuits alors qu’elle ne se réveillait qu’une seule fois. De ce fait, la jeune maman pouvait se reposer correctement.
Une fois qu’elle eut bien vérifié que le bébé dormait profondément, Samantha commença doucement à prendre la direction de son lit lorsqu’elle vit le souverain sur le pas de la porte.
D’un signe de tête, celui-ci lui intima de le rejoindre dans sa chambre. Le jeune fille vit avec appréhension Jack fermer la porte de communication après son passage.
- « Le restant de la journée s’est bien passé ? » sourit le souverain.
- « Très bien, Jack. » répondit Samantha. « Eléanore a bien joué et tété convenablement. »
- « Parfait. J’en suis content. » fit le seigneur ravi « Et pour toi ? »
- « Pour moi ? » s’étonna la jeune fille, surprise d’une telle demande.
- « Oui, tu as passé la journée avec la petite certes, mais je veux également savoir si elle était bonne pour toi. » confirma Jack.
- « Oui, elle était très bien, Jack. Passer mes journées avec le bébé me remplit de joie. » sourit finalement Samantha.
Le seigneur lui sourit en retour alors qu’il était content pour la jeune fille. Avec lenteur, il passa derrière et colla son torse contre le dos de Samantha alors qu’il posa ses mains sur ses épaules.
- « J’en suis ravi. Mais je préfèrerai que tu dises avec ta fille plutôt que le bébé, Samantha. »
- « Mais… »
- « Je sais que tu ne l’as pas désirée et que je t’ai violée à de nombreuses reprises avant que tu ne tombes enceinte, mais c’est notre fille. » murmura Jack à l’oreille de la jeune maman.
- « Je ne suis qu’une esclave alors vous avez tous les droits de faire tout ce que vous désirez de moi. » répondit Samantha en laissant des larmes couler le long de ses joues.
Le souverain ne put répondre à cette tirade alors que c’était pourtant la vérité.
- « Et vous ne m’avez pas violée. Le seigneur Shanahan l’a fait. » rectifia la jeune fille avant d’ajouter « Le soleil est couché. »
- « Oui, depuis quelques minutes maintenant. » répondit Jack ne comprenant pas où elle voulait en venir.
Lentement, après s’être écartée du souverain, Samantha remonta ses mains vers ses épaules et commença à baisser sa robe. Comprenant ce qu’elle faisait, Jack posa ses mains sur celles de la jeune fille afin de stopper ses gestes.
- « Je ne t’ai pas conduite ici pour cela. » dit doucement Jack alors qu’il remettait doucement la robe en place.
- « Mais le soleil est couché. Et vous avez toujours une esclave dans votre couche à ce moment-là. Et comme …. » dit Samantha.
- « Et comme tu es dans ma chambre, tu as pensé être là pour cela. » termina Jack. « Mais sache que depuis la naissance d’Eléanore, aucune autre esclave n’a partagé ma couche. »
- « Oh. » s’exclama la jeune fille avant de continuer « Pourquoi suis-je dans votre chambre dans ce cas ? »
- « Pour diner. » sourit le souverain « A l’avenir, j’aimerai que nous dinions ensemble tous les soirs et ici même. »
D’un sourire radieux, Samantha accepta l’invitation de Jack alors qu’elle ne pouvait être plus heureuse.
Quelques minutes plus tard, ils s’installèrent à table et dinèrent tranquillement alors que peu de paroles furent prononcées. Ils avaient encore besoin de temps avant de discuter de sujets autre qu’Eléanore.
Après le repas, Samantha étouffa avec difficulté un bâillement alors que le souverain l’avait vu faire. Avec douceur, il la raccompagna jusqu’à la séparation des deux chambres et la laissa aller se coucher.
Ravie, la jeune fille se coucha le sourire aux lèvres pour une nuit bien tranquille alors que le bébé ne réclama à téter qu’au lever du soleil.
La matinée fila rapidement pour Samantha alors que le bébé était un peu plus agité qu’à l’habitude. N’arrivant pas à l’endormir, la jeune maman la prit dans ses bras et alla se promener dans les couloirs du château en espérant que cela bercerait la petite fille.
Malheureusement, au détour d’un couloir, elle eut la fâcheuse surprise de se retrouver nez à nez avec le cuisinier. Leur dernière rencontre s’étant achevée par un KO de l’homme, celui-ci avait une dent contre Samantha.
Sentant la peur de sa mère, Eléanore se mit à pleurnicher alors que l’homme ne prit même pas garde à sa présence.
- « Tiens donc, comme on se retrouve. » sourit le cuisinier d’un air sadique. « Tu m’as frappé la dernière fois et tu as déserté mes cuisines. Je tiens enfin l’occasion de te corriger pour cela. »
Ne prenant pas garde au fait qu’elle tenait un bébé dans ses bras, l’homme l’attrapa et la colla violemment contre le mur du couloir. Un gémissement de douleur se fit entendre alors que le cuisinier en était plus que ravi.
- « Je vais te corriger comme il se doit et ensuite, je m’amuserai avec ton corps. » ricana l’homme « Depuis le temps que j’attends ça. »
- « Alors là, vous pouvez toujours rêver. » gronda Samantha en se défendant avec peine alors qu’elle ne voulait pas blesser sa fille.
Alors que la jeune fille essayait de le repousser comme elle pouvait, le cuisinier la gifla fortement et lui fendit la lèvre inférieure.
Ayant senti le coup porté à sa maman, le bébé se mit à hurler à plein poumon alors qu’elle avait peur elle-aussi de par les mouvements violents de Samantha.
Ne voulant pas recevoir de nouveaux coups qui pourraient finir par atteindre Eléanore, Samantha leva son genou et frappa de toutes ses forces les parties intimes de l’homme.
Soufflé par l’attaque, le cuisinier se retrouva à genoux sur le sol et la respiration coupée. Rapidement, la jeune fille partit en courant alors qu’en prenant un virage, elle se tordit la cheville.
C’est en boitant qu’elle essaya de mettre le plus de distance entre cet homme et elles. En chemin, elle ne faisait que se tourner afin de vérifier qu’il ne l’avait pas rattrapée. Soudainement, elle percuta un corps et se mit à trembler de peur alors qu’elle se retourna.
- « Samantha ? » s’inquiéta Jack en voyant sa lèvre fendue et son comportement. « Que se passe-t-il ? »
- « Viens ici, ingrate. Je n’ai pas fini de te corriger. » hurla le cuisinier de l’autre couloir «  Je n’ai pas encore joué avec ton corps. »
Apeurée, Samantha contourna Jack afin de se cacher derrière lui. Eléanore ne disait plus rien et se contentait de regarder sa mère alors qu’elle avait senti la présence rassurante de son père.
- « La lèvre fendue, c’est lui n’est-ce pas ? » demanda Jack alors qu’il sentait la fureur monter en lui.
- « Oui, c’est lui. » répondit Samantha en tremblant.
- « Et je suppose que les kilos perdus pendant mon voyage au début de ta grossesse, c’est lui aussi ? » questionna le souverain.
- « Oui, aussi. » répondit la jeune fille en se collant un peu plus contre le dos du souverain.
Lorsque le cuisinier arriva enfin dans le couloir, il se retrouva face à son seigneur alors qu’il ne vit aucune trace de Samantha.
- « Mon seigneur. » s’inclina l’homme.
- « Alors comme ça, on s’en prend à mes esclaves ? » gronda le souverain.
- « Je ne comprends pas maitre. » répondit l’homme toujours incliné.
- « Tu as levé la main sur une de mes esclaves. » grogna Jack, de plus en plus furieux.
- « Oh, cette Samantha. C’est une bonne à rien qui ne mérite que les coups. » sourit le cuisinier, ravi de dire de telles choses à son maitre.
- « Samantha est la mère de ma fille et ne fait plus partie de tes cuisines. » hurla Jack.
- « La mère…. » s’étrangla l’homme de frayeur, réalisant l’importance de cette femme.
- « Eh oui. » sourit Jack d’un air mauvais. « Et pour avoir osé lever la main sur elle ainsi que pour l’avoir affamée, tu ne mérites que la mort. GARDES ! »
- « Seigneur ? » s’inclinèrent trois gardes passant à proximité.
- « Pendez-moi cette vermine sur le champ. » gronda le souverain avant de prendre Samantha par les épaules afin de la conduire à la nursery.
Sur le chemin, Jack essaya de rassurer la jeune fille comme il le pouvait alors qu’elle tremblait toujours de peur. Voyant cela, il décida de passer le restant de la journée avec elle afin de lui permettre de se sentir en sécurité. Jusqu’au coucher du soleil, il fit en sorte de lui faire penser à autre chose et ils jouèrent ensemble avec Eléanore. Ce fut avec joie qu’il vit enfin un sourire sur les lèvres de Samantha lorsqu’ils retournèrent à la nursery au crépuscule.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?