baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 30 : Maladie

Chapitre 30 : Maladie

Titiasyl, mardi 8 octobre 2013

Deux mois passèrent tranquillement alors que Samantha avait fini par se remettre de sa rencontre avec le seigneur Shanahan.
Depuis ce jour, Jack et la jeune fille s’étaient mis d’accord. Si Jack désirait la voir, ce serait toujours un garde qui viendrait la chercher. Principalement ceux qui avaient l’habitude de surveiller Eléanore. Sinon, dans le cas contraire, elle devrait prendre le bébé avec elle et se mettre en sécurité près d’un de ces hommes.
Un matin, alors qu’ils avaient passé une nuit tranquille tous les deux, le souverain eut la surprise de se réveiller avant Samantha. En général, elle était toujours réveillée avant lui.
Au bout de quelques minutes, la jeune fille n’avait toujours pas ouvert les yeux. Jack commença à s’inquiéter alors qu’il remarqua des gouttes de sueurs sur son front. Avec douceur, il se rapprocha d’elle et fut surpris de la chaleur qu’elle dégageait.
Il se décida à poser sa main sur son front et la retira rapidement. Le front de la jeune fille était bouillant et il se rendit compte qu’elle avait également du mal à respirer.
Rapidement, il se dirigea vers la poste qu’il ouvrit puis appela un de ses gardes.
- « Vas chercher le médecin sur le champ. » ordonna le souverain.
L’homme, comprenant l’urgence, partit en courant chercher l’homme de sciences afin de le conduire aux appartements du seigneur.
Le temps que le médecin arrive, Eléanore se réveilla en pleurant. Jack alla la chercher alors qu’il se rendit compte qu’elle dégageait une odeur désagréable.
- « Super, ta mère est pas disponible et moi, je ne sais même pas comment je dois faire pour te changer. » fit le souverain en regardant sa fille « Bon ben on va improviser alors. »
Avec précaution, Jack déshabilla la petite et lui nettoya les fesses. Il savait où se trouvaient les produits car il avait vu plusieurs fois Samantha s’occuper du bébé. Il lui mit un lange propre et fut content de voir que celui-ci était mis correctement. Il remit les vêtements à la petite fille et la conduisit dans sa chambre.
Samantha n’avait toujours pas ouvert les yeux alors qu’elle n’avait même pas bougé d’un pouce dans le lit. Eléanore cherchait à téter la veste de son père alors qu’il la tenait contre lui.
- « Je suis désolé ma puce. Mais je n’ai pas ce qu’il faut pour toi. » fit doucement jack en regardant le bébé « On va demander un biberon pour toi et j’espère que tu vas le prendre. Maman est malade alors il faut la laisser se reposer. »
Le médecin venait d’arriver et se dirigea rapidement vers la jeune fille.
- « Alors ? Qu’est-ce qu’elle a ? » demanda Jack, très inquiet.
- « Je l’ignore seigneur. Je ne comprends pas. Elle a une forte fièvre et a du mal à respirer. Comment était-elle hier soir ? »
- « Elle allait très bien. Comme les autres soirs. » fit le souverain.
- « Très bien. Je vais commencer par lui donner cette décoction pendant la journée et nous verrons demain s’il y a du changement. » expliqua le médecin et faisant boire Samantha comme il le put malgré l’inconscience de celle-ci.
- « Elle va s’en sortir ? » demanda Jack, très inquiet.
- « Je l’ignore maitre. Il vaudrait mieux que vous vous prépariez au pire. » fit tristement l’homme de sciences.
Le médecin se retira et laissa Jack seul avec sa fille et la jeune maman. La douleur pouvait se lire dans son regard après le verdict de l’homme de sciences.
Un peu plus tard, un serviteur apporta le petit déjeuner du seigneur ainsi qu’un biberon de lait pour le bébé.
Jack prit le biberon et le mit dans la bouche de sa fille. Celle-ci le refusa alors qu’elle essaya de téter une nouvelle fois la chemise de son père. Démoralisé, il posa le récipient sur la table et regarda sa fille dans les yeux.
- « Eléanore, je sais que tu veux téter le sein de maman mais ce n’est pas possible pour le moment. Mais il faut que tu manges. Alors, sois mignonne ma chérie et prends le biberon. » expliqua Jack à la petite « Et dès que maman ira mieux, tu pourras de nouveau téter dans ses bras. Tu veux bien être sage pour papa ? »
Jack savait qu’Eléanore était trop petite pour le comprendre mais il avait besoin de lui parler. Voir Samantha malade lui avait retourné le cœur. Il avait compris qu’il tenait à elle mais il venait de se rendre compte seulement à ce moment-là de la profondeur de ses sentiments.
- « Areuhhh…Daaaaa… » fit la petite fille, doucement.
Comme si elle avait compris son papa, Eléanore accepta le biberon et le but tranquillement dans les bras de Jack.
- « Tu vas voir, je vais m’occuper de toi et prendre soin de maman. » sourit tristement le souverain à son enfant « Elle va vite guérir. »
Le cœur brisé, Jack observa Samantha alors qu’elle était toujours inconsciente dans le lit. Il soupira fortement puis reporta son regard sur sa fille. Celle-ci avait fini son biberon et attendait sagement dans les bras de son père.
Apres avoir posé le récipient sur la table, le souverain prit sa fille dans ses bras et alla chercher la couverture dans la nursery. Il l’installa par terre et posa Eléanore dessus avec quelques coussins afin qu’elle ne puisse pas se faire mal sur le sol de pierres.
Tant en surveillant la petite fille jouant avec quelques jeux, Jack s’approcha du lit et prit place près de Samantha.
- « S’il te plait, ne me laisse pas seul. » murmura-t-il à l’oreille de la jeune fille. « J’ai tellement besoin de toi près de moi. »
Samantha ne bougea alors que le souverain était mort d’inquiétude pour elle.
Toute la journée, il s’occupa d’Eléanore alors qu’il refusait que quiconque le fasse à sa place. Si Samantha ne pouvait le faire, aucune autre femme ne devait s’approcher de la petite fille.
Le jour laissa sa place au crépuscule puis à la nuit. Jack avait donné le biberon à Eléanore puis l’avait couchée après l’avoir langée. La petite s’endormit rapidement pour le plus grand soulagement du souverain.
Lentement, Jack retourna dans sa chambre et picora ce qui se trouvait sur le plateau, n’ayant absolument pas faim.
Toute la nuit, il veilla sur Samantha alors qu’il avait l’impression que la fièvre montait. Jack prit soin de rester près d’elle sans se coller afin de ne pas lui tenir plus chaud.
Dans la nuit, l’état de la jeune fille empira alors qu’elle peinait vraiment à respirer et que la fièvre ne cessait de monter. Ravagé par l’inquiétude, il fit appeler le médecin qui arriva quelques minutes plus tard.
- « Je suis désolé maitre. La décoction n’a pas fait effet. La fièvre est à un seuil critique et si elle continuait à monter ainsi, Samantha n’y survivra pas. » annonça doucement l’homme de sciences.
- « N’y a-t-il vraiment rien à faire ? » demanda Jack, effaré.
- « C’est la fièvre qui est le plus grave. Il faut à tout prix la faire baisser. Je ne vois que cela. » dit le médecin en réfléchissant. « Il y a bien la rivière au pied du château. L’eau est fraiche et fera peut-être descendre la température. »
- « Que faut-il faire alors ? » demanda vivement le souverain.
- « Il faudrait l’y baigner nue pendant un long moment. C’est la dernière chose que nous puissions essayer, je le crains. » annonça l’homme de sciences.
- « Très bien. » fit Jack décidé. « Aide-moi à la déshabiller. »
Les deux hommes ôtèrent la robe à la jeune fille et rabattirent la couverture sur elle afin de la couvrir aux yeux de tous. Jack prit Samantha doucement dans ses bras et se dirigea vers la porte que le médecin s’empressa d’ouvrir.
- « Toi ! Vas dans la nursery et veille sur ma fille. » fit Jack à l’encontre d’un de ses hommes « Toi, surveille la porte. Que personne n’entre en mon absence. »
Les deux gardes s’inclinèrent et allèrent à leurs postes comme l’avait ordonné le souverain.
- « Vous trois, suivez-nous ! » fit Jack aux trois derniers gardes.
Rapidement, Jack se dirigea vers la rivière suivi par le médecin et escorté par ses hommes.
- « Ouvrez l’œil » ordonna le souverain à ses hommes alors qu’il posa délicatement Samantha sur le sol au bord de la rivière.
Doucement, il ouvrit la couverture et prit la jeune fille dans ses bras. D’un signe de tête au médecin, il se dirigea vers la rivière et commença doucement à y entrer.
Il grimaça sous la fraicheur de l’eau mais le plus important était de sauver la femme de sa vie. Une fois immergé jusqu’à la taille, Jack se baissa légèrement et laissa doucement le corps de Samantha entrer au contact de l’eau.
Une fois qu’elle fut bien dans l’eau alors que seul son visage était sec, le souverain resta un long moment ainsi alors qu’il espérait que le bain serait suffisant.
Environ quinze minutes plus tard, il entendit le médecin lui dire qu’il pouvait sortir. Obéissant, Jack rejoignit la berge et déposa Samantha sur la couverture Rapidement, les deux hommes l’enroulèrent de nouveau dans le tissu puis ils quittèrent les lieux pour rejoindre le château, les gardes sur leurs talons.
Arrivés dans la chambre, Samantha fut allongée sur le lit puis frictionnée et séchée alors que le garde présent dans la nursery avait été renvoyé à son poste dans le couloir.
Le docteur ausculta la jeune fille et fut ravi de constater que la fièvre avait baissé.
- « Maintenant, il faut attendre demain matin. Si elle se réveille d’ici là, ce sera encore mieux. » fit le médecin « Puis-je me retirer ? »
- « Oui, va ! » fit le souverain, un peu soulagé.
L’homme quitta la pièce et Jack s’allongea près de Samantha. Epuisé, le souverain finit par s’assoupir alors qu’il fut réveillé un peu avant le lever du soleil par des gémissements.
- « Samantha ? » fit Jack, soulagé.
- « Huuummmm… »
- « Allez, ma princesse. Ouvre les yeux, je suis là. S’il te plait, montre-moi que tu peux le faire. » l’encouragea le souverain.
- « Jack.. » fit difficilement la jeune fille alors que ses paupières papillonnèrent.
Après de longs efforts, Samantha parvint à ouvrir les yeux et regarda le souverain, étonnée.
- « Tu es restée inconsciente depuis la nuit dernière. J’ai très inquiet pour toi. Même le médecin pensait que tu ne survivrais pas. » expliqua Jack alors qu’il se pencha au-dessus d’elle. « J’ai eu tellement peur de te perdre. »
Lorsque le médecin arriva pour la visite, il fut ravi de voir la jeune fille réveillée. Certes, elle était fatiguée mais la fièvre avait complètement disparue. L’homme annonça que Samantha mettrait plusieurs jours à s’en remettre et qu’elle devait se reposer un maximum pendant ce temps-là.
Les quelques jours qui suivirent, Jack ne la quittait pas et s’occupait d’elle ainsi que d’Eléanore alors qu’il lui laissait donner la tétée. Une semaine plus tard, Samantha put enfin sortir dans les jardins alors que Jack l’escortait tenant leur fille dans ses bras.
Il avait failli perdre la jeune fille et cela lui avait fait prendre conscience de la place qu’elle occupait dans son cœur. Désormais, il ferait tout pour qu’elle reste près de lui.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?