baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 36 : Votre femme ?

Chapitre 36 : Votre femme ?

Titiasyl, lundi 14 octobre 2013

Après un déjeuner plus que silencieux, Samantha se leva et prit Eléanore dans ses bras afin de la mettre au lit alors qu’elle s’endormait dans sa chaise.
Lorsqu’elle revint dans la chambre de Jack, elle le trouva assis sur le lit pensif. Sans un mot et le cœur meurtri, Samantha se dirigea vers la fenêtre afin de regarder le paysage qui s’offrait à elle.
Avec douceur, le souverain se leva et se plaça derrière elle avant de l’encercler de ses bras.
- « Dois-je ôter ma robe seigneur ? » demanda Samantha, alors qu’elle ne savait plus quoi penser.
- « Samantha, nous avons déjà eu cette discussion de nombreuses fois. Tu n’es pas une esclave pour moi. Tu es la mère de ma fille. » souffla Jack en resserrant ses bras autour de la taille de la jeune fille.
- « Mais ça fait tellement mal d’entendre ce genre de paroles que tu as en publique. » murmura la jeune maman en laissant une larme couler le long de sa joue.
- « Je le sais. Mais tu sais aussi que je ne peux pas dire à tous à quel point tu es importante pour moi. Je perdrai tout ce que j’ai et ma position. Je ne serai plus en mesure de vous protéger toutes les deux. Et surtout, ils se feraient tous un plaisir de jouer avec ton corps avant de te tuer. » lui expliqua Jack « Et je ne peux permettre qu’il vous arrive quoi que ce soit à l’une ou à l’autre. Je n’y survivrai pas Samantha. »
- « Alors change les choses. » exigea la jeune fille.
- « Je ne peux rien faire d’autre que ce que je fais actuellement. » s’excusa le souverain.
- « Je ne suis qu’une esclave qui t’a donnée une fille. Rien de plus, j’ai compris. » trancha Samantha, les larmes aux yeux.
Alors que Jack allait lui répondre, un garde entra dans les appartements royaux et les interrompit.
- « Seigneur, votre invité vient d’arriver avec sa famille. Il vous attend dans le salon. » s’inclina l’homme.
D’un signe de tête, Jack indiqua qu’il avait compris et congédia le garde.
- « Va chercher Eléanore que nous puissions les rejoindre. » fit le souverain dans un léger sourire.
- « Bien seigneur ! » Dit Samantha en se dégageant doucement des bras de Jack.
- « Ma puce, s’il te plait. » souffla le souverain en la retenant dans ses bras face à lui. « Si tu étais une simple esclave, je prendrai possession de ton corps chaque nuit sans me soucier de toi ! »
Dans un geste tendre, Jack passa sa main sur la joue de Samantha et s’approcha de son visage pour déposer un baiser sur ses lèvres.
Malgré sa douleur, la jeune fille ne put s’empêcher de répondre à ce baiser avec toute la passion qu’elle pouvait mettre. Lorsqu’ils se séparèrent quelques minutes plus tard, Samantha se laissa aller à sourire.
- « Je vais chercher Eléanore. » dit la jeune fille en s’éloignant rapidement.
Une fois fait, ils quittèrent la pièce alors que Jack passa un bras autour de la taille de Samantha dans un geste qu’il voulut tendre.
Arrivés à destination, Jack retira son bras et dans un dernier sourire envers la jeune fille, ouvrit la porte pour entrer dans le salon.
- « Owen, mon ami. Je suis ravi de te revoir. » fit le souverain en serrant l’homme dans ses bras. « Ton fils a bien grandi depuis la dernière fois. »
- « Jack ! » sourit le visiteur « Alix est un jeune garçon adorable. Mon épouse a fait du bon travail. »
L’homme regarda son épouse alors que celle-ci baissa la tête, n’ayant pas le droit de parler.
Soudain, le visiteur aperçut Samantha un peu plus loin alors qu’elle avait Eléanore dans ses bras.
- « Je suis navré, mon ami, de ne pas avoir pu faire le déplacement pour l’anniversaire de ta fille. » s’excusa le souverain ami « Est-ce elle que je vois ? »
- « Oui, c’est elle. » répondit Jack en souriant, fier de sa fille. « Approche Samantha. »
Docile, la jeune fille approcha alors qu’elle se plaça tout près du souverain et garda sa fille bien serrée dans ses bras.
- « Owen, voici Eléanore. » dit Jack en prenant sa fille contre lui.
- « Elle est magnifique. Elle a pris la beauté de sa mère ! « annonça le visiteur. « D’ailleurs, où est ton épouse ? Je ne vois que la nourrice. Aurais-tu peur de me la présenter ? »
- « Samantha est la mère de ma fille. » fit Jack alors que le regard de la jeune fille se voila.
- « En effet, ta fille lui ressemble énormément. » sourit Owen. « Cette esclave est vraiment d’une rare beauté. »
Ce mot finit d’achever un peu plus Samantha. Les larmes aux yeux, elle récupéra sa fille et quitta la pièce précipitamment afin de rejoindre les appartements royaux.
Jack ne fit aucun geste pour la retenir alors qu’il la regarda partir attristé.
D’un regard, Owen congédia son épouse qui quitta rapidement le salon alors qu’elle fut suivie par son fils.
- « Jack, je vais me répéter mais cette jeune fille est vraiment une beauté. Elle t’a donné une magnifique petite fille. » sourit le visiteur alors qu’il regardait son ami.
- « Je le sais. » soupira Jack, les yeux fixé sur la porte empruntée par Samantha.
- « Tu ne la touches pas n’est-ce pas ? » demanda Owen, l’air de rien.
- « Non, plus du tout depuis la naissance de la petite. » répondit le souverain.
- « Elle te dégoute à ce point ? » fit le visiteur alors qu’il connaissait la réponse.
- « Oh non, loin de là. Je …. Enfin… » bégaya Jack ne sachant quoi répondre.
- « Tu sais mon ami, une femme comme cela, on n’en trouve pas dans tous les royaumes. » assura Owen « Tu l’aimes n’est-ce pas ? »
- « Comme jamais je n’avais connu. » avoua le souverain en regardant son ami.
- « Alors tu sais ce qu’il te reste à faire. » répliqua l’homme, souriant. « J’aurai aimé avoir une femme comme elle, qui ne tremble pas devant moi et qui me regarde avec amour. »
- « Tu crois qu’elle … » s’étrangla Jack, sidéré.
- « Oh oui. Elle t’aime aussi, cela se voit par le regard qu’elle pose sur toi. » répondit Owen « Et elle ne serait pas attristée quand on lui dit qu’elle n’est qu’une esclave. »
- « Merci Owen. » dit le souverain en regardant son ami.
- « Tu en avais besoin. » rit le visiteur « La route jusqu’à mon château est longue. Je vais prendre congé mon ami. Tiens-moi au courant de la suite des évènements. »
- « Compte sur moi. » répondit Jack en prenant l’homme dans ses bras.
Owen prit congé de son ami et quitta le château après avoir récupéré femme et enfant.
De son coté, ayant besoin de réfléchir aux propos de son ami, Jack décida de rejoindre son bureau afin de s’occuper de quelques-unes de ses affaires urgentes.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?