baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 37 : Prise de conscience

Chapitre 37 : Prise de conscience

Titiasyl, mardi 15 octobre 2013

Samantha se trouvait toujours dans les appartements royaux et ne les avait pas quittés du restant de l’après-midi. Elle avait mal dans tout son être, alors qu’elle ne faisait qu’entendre qu’elle était une esclave depuis le matin.
A la fin de la journée, elle s’occupa de sa fille puis la coucha alors que celle-ci était exténuée de par sa sieste écourtée et sa longue journée.
Une fois seule, Samantha s’assit sur le lit, alors que les larmes coulaient le long de ses joues, et elle attendit que le souverain arrive.
A peine quelques minutes plus tard, Jack entra dans la pièce et vit la jeune fille en pleurs sur le lit. Son cœur se serra à cette vue mais il fit en sorte de ne rien laisser paraitre.
Ayant entendu du bruit, Samantha leva la tête et son regard accrocha celui du souverain. Lorsqu’elle le vit devant elle, ayant l’air de rien, la jeune fille se leva et sentit la fureur monter en elle.
- « Samantha, pourquoi as-tu quitté le salon ainsi ? » demanda Jack même s’il connaissait la réponse.
- « J’en avais marre d’entendre une nouvelle fois que je n’étais qu’une esclave. » gronda la jeune fille.
- « C’est pourtant ce que tu es aux yeux de tous les seigneurs. » ajouta le souverain.
- « Ça t’arrange en fait, n’est-ce pas ? » demanda Samantha
- « Quoi donc ? » s’étonna Jack
- « Que je ne sois qu’une simple esclave. Je suis à ta disposition et le jour où tu changeras d’avis sur moi, tu auras un corps à proximité pour te soulager ! » lança la jeune fille furieuse.
- « Bien sûr que non et tu le sais ! » gronda Jack « Tu sais parfaitement que tu comptes pour moi ! »
- « Mais bien sûr ! Je compte pour toi mais tu les laisses me traiter d’esclave sans rien dire ! » tacla Samantha, les larmes coulant à nouveau le long de ses joues.
- « Je t’ai dit que je n’avais pas le choix. » souffla le souverain.
- « C’est trop facile. Je compte pour toi mais je ne suis qu’une esclave. » s’énerva la jeune fille « On a toujours le choix Jack. Toujours ! »
- « Tu sais bien que non. » riposta le seigneur, vexé et blessé par ses paroles.
Samantha observa l’homme qu’elle avait en face d’elle et une conversation qu’ils avaient eue quelques temps plus tôt lui revint à l’esprit.
- « C’est pour cela que tu ne souhaites pas de deuxième enfant avec moi ? Parce que je ne suis qu’une esclave ? » demanda la jeune fille, blessée « Tu veux une femme noble pour mère de ton fils. En fait, tu me dis que je suis la mère d’Eléanore et que c’est notre fille mais je suis surtout sa nourrice. »
En pleurs et ne lui laissant pas le temps de répondre, Samantha partit dans la nursery et ferma rapidement la porte de communication afin d’être tranquille.
Blessée au plus profond de son cœur, elle prit place sur le petit lit et se laissa aller à pleurer un peu plus.
Dépité de la voir partir ainsi, Jack se laissa tomber assis sur le lit et se prit la tête entre les mains.
Au bout d’un certain temps, il finit par s’allonger alors qu’il ne cessait de penser aux paroles de son ami ainsi qu’à celles de Samantha.
Quelques heures plus tard, alors qu’il avait réfléchi à ce qu’il voulait, Jack se décida à se lever et à gagner la nursery.
En silence, il pénétra dans la pièce et se dirigea à pas de loup vers le lit de la jeune fille. Il se mit à genou et posa délicatement sa main sur l’épaule de Samantha.
- « Je suis désolé ma douce. » murmura le souverain.
- « Garde tes mots doux, j’en veux pas. » grogna la jeune fille assez bas pour ne pas réveiller Eléanore.
- « Ecoute… Je tiens vraiment à toi. » souffla Jack, de plus en plus dépité par les réactions de Samantha
- « C’est sûr qu’une esclave à disposition jour et nuit, ça peut toujours servir ! » tacla la jeune fille de plus en plus énervée.
- « S’il te plait. J’ai beaucoup réfléchi et je... enfin… » souffla le souverain, hésitant « Veux-tu m’épouser Samantha ? »
- « Tiens, c’est nouveau ça ? Un seigneur qui se marie avec une esclave ? » s’énerva la jeune fille en regardant Jack.
Sans lui laisser le temps de répondre, Samantha lui tourna de nouveau le dos et ferma les yeux pour lui signifier que la conversation était close.
Penaud et ne sachant quoi faire d’autre, Jack se leva et quitta la pièce d’un pas lourd. Il regarda une dernière fois la jeune fille puis referma doucement la porte de communication.
Il retourna se coucher même s’il savait qu’il ne pourrait pas fermer l’œil du restant de la nuit.
Cela faisait de longs mois qu’il partageait sa couche avec Samantha et sa présence lui manquait cruellement. C’était la première fois qu’il se sentait aussi malheureux. Owen avait mis des mots sur ce qu’il ressentait envers la jeune fille. Il l’avait tellement faite souffrir sans s’en rendre compte qu’elle le rejetait à présent.
De son coté, Samantha n’arrivait pas non plus à trouver le sommeil. Les mots de Jack l’avaient retournée même si elle lui avait lancé sa colère et sa douleur au visage. Il l’avait demandée en mariage, elle, une jeune fille de milieu modeste devenue esclave. De plus, elle n’avait même pas dix-huit ans. Comment pouvait-il vouloir faire d’elle sa dame ?
Certes, elle lui avait donné une fille mais elle ne comprenait pas.
- « Oh maman, comme j’aimerai que tu sois là. J’ai tellement besoin de toi. » murmura la Samantha entre ses larmes.
Epuisée, elle finit par s’endormir alors qu’elle ignorait ce qu’elle ferait le lendemain.
Au lever du soleil, Jack se trouvait toujours allongé dans son lit mais n’avait pas réussi à fermer les yeux. N’en pouvant plus de ruminer comme il l’avait fait toute la nuit, il se décida à se lever.
Il se dirigea doucement vers la nursery et ouvrit légèrement la porte de communication afin de voir Samantha. Il vit celle-ci dormir alors que son sommeil semblait agité. Il remarqua des traces de larmes sur son visage alors que cela lui fendit un peu plus le cœur.
En silence, il referma la porte et se dirigea vers la sortie de la chambre. Ce fut d’un pas lourd et le regard triste qu’il se dirigea vers son bureau…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?