baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 57 : Discussion

Chapitre 57 : Discussion

Titiasyl, lundi 4 novembre 2013

Samantha rentra au château plus tôt que les deux jours précédents. Elle savait que sa petite fille ne serait pas dans la chambre mais celle-ci aurait au moins la surprise de voir sa maman à son retour.
Eléanore lui manquait tellement. Depuis ses trois mois, Samantha s’occupait d’elle jour et nuit alors la séparation était dure pour la jeune fille. Et les paroles de Jack l’avaient blessée profondément lorsqu’il lui avait lancé au visage qu’elle n’avait pas ce qu’il fallait pour élever leur fille.
Arrivée dans ses appartements, Samantha se dirigea directement dans la chambre d’Eléanore alors qu’elle refusait de voir Jack.
Lorsqu’elle ouvrit la porte de communication, la jeune fille fut surprise d’y trouver son époux en compagnie de leur fille alors que celle-ci dormait à poings fermés dans son lit.
Voulant à tout prix parler avec son épouse, le souverain se leva rapidement en faisant attention à ne pas réveiller Eléanore puis rattrapa Samantha. Il referma doucement la porte de communication alors qu’il vit sa compagne aller s’asseoir sur le lit.
- « Samantha, je suis désolé pour tout ce que j’ai pu te dire. » fit Jack penaudement.
- « Tu m’as énormément blessée. » fit la jeune fille en le regardant tristement.
- « Pardonne-moi, s’il te plait. » plaida le souverain alors qu’il se mit à genoux devant son épouse et prit ses mains dans les siennes. « J’aurai du te croire quand tu m’as montré Eléanore couverte de bleus la nuit dernière. »
- « Que lui a fait cette femme ? » demanda Samantha.
- « Elle la frappait du matin au soir avec une cravache tout en lui hurlant dessus. » répondit Jack « Ce n’est pas absolument pas ce que je veux pour Eléanore.
- « Pourquoi a-t-elle fait cela ? » voulut savoir la jeune fille, les larmes aux yeux.
- « Elle a dit que c’était le seul moyen d’apprendre quelque chose pour une batarde née d’une vulgaire esclave. » se résolut à avouer le souverain.
- « En même temps, elle a raison. Je ne suis qu’une vulgaire esclave de même qu’Eléanore est née en dehors du mariage. » souffla douloureusement Samantha.
- « Je t’interdis de dire cela. » gronda Jack « Tu n’es pas une vulgaire esclave et tu ne l’as jamais été à mes yeux. Dès la première fois que j’ai posé les yeux sur toi, j’ai ressenti quelque chose même si j’ai mis longtemps à comprendre ce que c’était. Quant à Eléanore, bien qu’elle soit née en dehors du mariage, je l’ai reconnue et notre union lui a donné une légitimité. »
- « Cette femme… » commença la jeune fille alors que les larmes coulaient le long de ses joues.
- « Je l’ai faite fouetter avant de la renvoyer. » répondit le souverain avec un léger sourire en posant une de ses mains sur la joue de sa compagne.
Samantha tourna légèrement la tête afin d’accentuer la caresse de son époux sur sa joue. Tout ceci l’avait fortement bouleversée et elle avait besoin de tendresse.
- « Je sais que j’ai été trop loin mais je ferai tout ce qu’il faut pour que tu me pardonnes. » souffla Jack tristement.
La jeune fille soupira et se décida à lui raconter ce qu’elle avait fait pendant ces trois jours.
- « Assis toi près de moi s’il te plait. » murmura Samantha, d’un air dévasté.
Persuadé de savoir ce qu’elle allait lui annoncer, Jack prit place à ses cotés sur le bord du lit et attendit le cœur lourd qu’elle prenne la parole.
- « Ces trois derniers jours, j’ai passé mon temps au bord de la rivière. J’y ai rencontré un jeune homme très gentil et nous avons sympathisé. » raconta lentement la jeune fille « Il m’a réconfortée et a même essayé de me faire rire pour me changer les idées. Ces trois jours passés en sa compagnie m’ont fait du bien. Ça m’a permis de discuter avec quelqu’un ayant presque mon âge. »
Jack attendit en silence qu’elle continue à tout lui raconter. Il avait peur de ce qu’elle pourrait bien lui dire pour la suite.
- « Cette après-midi, il m’a embrassée et j’ai répondu à son baiser. Nous nous sommes rapidement retrouvés allongés dans l’herbe alors qu’il m’a doucement caressée jusqu’à finir par passer sa main sous ma robe et remonter jusqu’en haut de ma cuisse. » avoua Samantha nerveusement. « Je suis désolée Jack. Je te promets qu’il ne s’est rien passé de plus. Tu restes le seul homme avec qui j’ai couché. Et je comprendrai que tu veuilles me punir pour ce que j’ai fait cette après-midi. »
- « Pourquoi n’as-tu pas été plus loin avec lui ? » fit durement le souverain.
- « Parce qu’il n’est pas toi. » avoua la jeune fille les larmes aux yeux « Je ne désire que toi. »
Samantha vit le soulagement se peindre sur le visage de son époux alors qu’un sourire apparut sur ses lèvres.
- « Je ne te tiens pas rigueur de cet écart Samantha étant donné que ce n’est pas allé loin. » sourit Jack « Et je suis heureux que tu m’en aies parlé. Maintenant, si tu désires le revoir, je veux que ce soit en présence de gardes afin d’assurer ta protection. »
- « Tu veux bien que je le revois ? » s’étonna la jeune fille.
- « Oui, je veux bien. » sourit le souverain « Je peux comprendre que passer tes journées enfermées dans le château sans personne de ton âge à qui parler peut être dur pour toi. Je te demanderai seulement de ne plus passer tes journées dehors mais de te limiter à une sortie de deux ou trois heures et pas plus. »
- « Aurais-je le droit d’y aller avec Eléanore ? » osa demanda Samantha, le rouge aux joues.
- « Oui, tu as le droit. » fit Jack avec un sourire inquiétant sur le visage « Et je vais aussi vous accompagner. »
- « Non, ne lui fais pas de mal s’il te plait. Il a été très gentil et prévenant avec moi. Cette après-midi, il a juste essayé. Il ne m’a pas forcée quand je l’ai repoussé. » débita à toute vitesse la jeune fille alors qu’elle avait peur pour son ami « S’il te plait, ne lui fais pas de mal. »
- « Je ne lui ferai pas de mal. » fit doucement le souverain en regardant son épouse « Je vais me contenter de le prévenir de ce qu’il risque de lui arriver s’il repose ses mains sur toi ou s’il vous arrive malheur à toutes les deux ! »
- « Merci Jack, de me laisser continuer à le voir. » sourit la jeune fille en lui sautant au cou avant de se mettre à pleurer « Je ne veux plus que l’on se dispute ainsi. Ça fait trop mal. »
- « Je suis vraiment désolé pour mes paroles ma puce. » fit Jack soulagé en serrant sa femme contre lui. « J’ai fini par comprendre que tu es parfaitement capable d’élever correctement Eléanore même si tu viens d’un milieu modeste. Et je sais que tu feras pareil pour tous nos enfants à venir. »
- « Je t’aime tellement Jack. » murmura Samantha contre les lèvres de son époux.
- « Moi aussi, ma puce. Moi aussi. » répondit le souverain avant de plonger sur les lèvres de son épouse.
Le baiser devint rapidement passionné alors que la jeune fille dévêtit avec empressement son époux, voulant à tout prix le sentir contre elle.
Le souverain en fit autant avec la robe de sa compagne alors que le couple se retrouva quelques minutes plus tard nus et enlacés sur le lit.
Les caresses allèrent bon train de la part des deux protagonistes et les gémissements de plaisir retentirent bientôt dans la pièce lorsqu’ils se donnèrent l’un à l’autre.
Leurs ébats durèrent une bonne partie de la nuit alors qu’ils avaient un besoin vital l’un de l’autre…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?