baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 63 : Un bel anniversaire

Chapitre 63 : Un bel anniversaire

Titiasyl, dimanche 10 novembre 2013

Quelques jours étaient passés depuis la découverte des gardes jouant aux cubes avec Eléanore.
Ce matin-là, Samantha s’était réveillée de bonne heure, un peu avant le lever du soleil. Elle observa son époux dormir alors qu’elle était heureuse de pouvoir être dans ses bras surtout en ce jour si spécial pour elle.
Jack se réveilla quelques minutes plus tard et eut droit à un merveilleux sourire de son épouse.
- « Que me vaut un réveil pareil ? » sourit le souverain alors que Samantha venait de l’embrasser.
- « Je t’aime. » murmura la jeune fille en se blottissant contre lui.
- « Moi aussi, ma puce. » susurra Jack en la serrant dans les bras et l’invitant à s’allonger sur lui.
Ils passèrent un moment très câlin et profitèrent pleinement d’un moment à deux avant que leur fille ne se réveille.
Deux heures plus tard, alors que Jack venait de quitter le lit et s’habillait, Eléanore se fit entendre.
- « Je vais la chercher. » fit Samantha en se levant à son tour et s’habillant « Tu attends que l’on revienne pour quitter la chambre ? »
- « Bien sûr voyons. » s’étonna le souverain face à cette question.
Rapidement, la jeune femme alla prendre sa fille dans ses bras tout en lui faisant un gros câlin.
- « Allez ma puce, on va voir papa avant qu’il n’aille travailler. » sourit Samantha.
- « Accord… » fit Eléanore en se blottissant dans les bras de sa mère.
Une fois revenue dans leur chambre, Samantha laissa Jack câliner leur fille un petit moment en s’éclipsant quelques minutes.
- « Allez, je dois y aller. » décréta le souverain. « Bonne journée ma puce. »
Jack déposa un baiser sur le front d’Eléanore puis la déposa sur le sol.
- « Bonne journée ma chérie et à ce soir. » fit Jack en donnant un léger baiser à son épouse avant de quitter la pièce.
Samantha n’eut même pas le temps de lui répondre que son époux était déjà parti.
La jeune femme fut très déçue mais fit en sorte de ne pas le montrer à sa fille.
La journée passa tranquillement pour la mère et la fille alors que Samantha faisait tout ce qu’elle pouvait pour refouler ses larmes.
De son coté, Jack avait une journée assez chargée. Il voulait faire une belle surprise à son épouse et n’avait que la journée pour y arriver.
A peine sorti de ses appartements, il se dirigea vers les cuisines et alla directement parler avec son cuisinier.
- « Mon seigneur. » s’inclina l’homme. « Que puis-je faire pour vous servir ? »
- « Je veux que tu me prépares un repas pour deux pour ce soir. » fit le souverain.
- « Bien sûr. Souhaitez-vous des plats en particulier ? » demanda le cuisinier.
- « Oui. Samantha aime les légumes et le poisson. Fais un repas constitué uniquement avec cela. Et pour le dessert, quelque chose avec des fruits frais. Pas de gâteau ou tarte. »
- « Bien mon seigneur. » s’inclina l’homme. « Il en fait sera selon votre volonté. »
- « Tu le feras porter au bord de la rivière. Une tente y sera montée en fin d’après-midi. » précisa le souverain « Et fais en sorte que mon épouse ne te voit pas. »
- « A vos ordres, seigneur. » s’inclina de nouveau le cuisinier.
Satisfait, Jack quitta les cuisines et alla voir les serviteurs chargés des extérieurs. En quelques mots, il leur ordonna de monter une tente au bord de la rivière pour la fin de la journée et qu’ils devaient absolument tout faire pour ne pas se faire voir par la dame du château. Devant l’étonnement des hommes, le souverain leur précisa qu’il voulait simplement faire une surprise à son épouse.
En souriant, les serviteurs rassurèrent le seigneur et annoncèrent que tout serait fait comme il le souhaitait.
Une fois ces détails réglés, Jack convoqua sa garde personnelle et leur expliqua ce qu’il comptait faire pour la soirée.
Rapidement, les hommes comprirent qu’ils devraient surveiller Eléanore jusqu’au retour du couple dans la nuit.
Lui restant une chose très importante à faire, Jack prit deux hommes avec lui et quitta le château pour prendre la direction du village.
Après une sortie de deux longues heures, le souverain avait enfin trouvé ce qu’il désirait et retourna au château, son paquet bien caché au creux de sa poche.
Jack passa le reste de sa journée enfermé dans son bureau afin d’être sur de ne pas croiser son épouse.
De son coté, Samantha passa la journée dans les jardins avec Eléanore alors que le temps était plus que magnifique. En fin de journée, la petite fille commençant à fatiguer, la jeune femme la ramena dans leurs appartements afin de lui donner son repas puis de la coucher.
A peine sortie de la nursery, elle vit Jack debout dans la chambre alors qu’il l’attendait avec le sourire.
Sans un mot, il lui prit la main et l’entraina hors de la pièce. Rapidement, des membres de la garde personnelle allèrent se mettre à leur poste afin de pouvoir veiller à la sécurité d’Eléanore.
Tout en douceur, Jack conduisit son épouse vers la sortie du château puis vers la rivière. La jeune femme était intriguée par l’attitude de son mari mais ne dit rien et se laisser entrainer.
Des gardes s’occupaient de leur sécurité et savaient qu’ils iraient se placer à des endroits stratégiques afin de pouvoir faire convenablement leur travail.
Arrivés au bord de la rivière, Samantha vit une tente entourée de torches alors qu’une couverture était placée à l’intérieur. Un bon repas était posé sur celle-ci alors que des coussins étaient disposés çà et là.
- « Joyeux anniversaire ma puce. » murmura Jack à l’oreille de sa femme alors qu’il l’enlaçait contre lui.
- « Tu n’as pas oublié ? » s’étonna Samantha, les larmes aux yeux.
- « Oh que non. » sourit le seigneur en mettant son épouse face à lui « Je n’oublie rien quand cela concerne ma famille. »
- « Merci Jack. C’est… » fit la jeune femme en étouffant un sanglot « C’est magnifique. Merci. »
- « Tout pour toi, ma chérie. » sourit tendrement le souverain « Viens, allons prendre place autour du repas. »
Le couple s’installa l’un près de l’autre sur la couverture et commencèrent doucement à diner. Ils se contentaient de se regarder alors que leurs regards parlaient pour eux.
Face à eux, l’eau de la rivière reflétait l’éclat de la lune et rendait l’instant encore plus magique. Ils restèrent ainsi assis un long moment, Samantha s’étant installée entre les jambes de Jack et son dos contre son torse. Le souverain avait passé ses bras autour de la taille de la jeune femme et ne cessait de déposer des baisers dans son cou.
- « Je t’aime tellement ma chérie. » murmura Jack en continuant à butiner son cou.
- « Moi aussi, Jack, moi aussi. » souffla Samantha « Et si nous rentrions ? »
- « Tu as froid ? » s’inquiéta tout de suite le souverain.
- « Non, j’ai envie de toi. » murmura la jeune femme, le sourire aux lèvres.
- « Dépêchons-nous de rentrer dans ce cas. » fit Jack en se levant prestement sous le rire dans son épouse.
Le chemin du retour fut plus rapide que celui de l’aller et ils arrivèrent bien vite dans leurs appartements. Les gardes en poste quittèrent la pièce et laissèrent le couple seul.
Samantha alla vérifier que sa fille dormait bien puis retourna dans sa chambre en fermant la porte de communication.
- « Merci Jack pour cette soirée. C’est un merveilleux cadeau » murmura la jeune femme en se blottissant dans les bras de son époux.
- « Oh mais ce n’est pas mon seul cadeau. » sourit Jack en mettant sa main dans une de ses poches « Voici ton deuxième présent. »
Jack tendit un petit paquet à la jeune femme alors que celle-ci laissa couler quelques larmes d’émotion sur ses joues.
Tremblante, Samantha le prit dans ses mains et l’ouvrit délicatement.
- « Oh, Jack… C’est magnifique. » fit la jeune femme, émue.
Dans sa main, se trouvaient une longue chaine en or alors qu’un médaillon s’y trouvait accroché. En le retournant, Samantha vit une gravure qui lui fit verser un peu plus de larmes.
A tout jamais tien
Jack
- « Merci, merci. » pleura la jeune femme en se jetant dans les bras de son époux « C’est… merci »
Ravi, Jack lui mit la chaine autour du cou avant de déposer ses lèvres sur celles de Samantha.
Le baiser devint rapidement passionné et les vêtements se retrouvèrent quelques minutes plus tard sur le sol. Seuls des gémissements de plaisirs se firent entendre alors qu’ils avaient la nuit entière pour s’aimer…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?