baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 64 : Hécatombe

Chapitre 64 : Hécatombe

Titiasyl, lundi 11 novembre 2013

Depuis quelques jours, Eléanore semblait se lasser d’aller au bord de la rivière ou dans les jardins. Aussi, ce matin-là, pour lui changer les idées et afin de lui montrer quelque chose de nouveau, Samantha conduisit la petite fille aux écuries.
Sachant qu’elle adorait les chevaux, la jeune femme pensa que ça lui changerait les idées et lui permettrait ainsi de se dégourdir un peu.
Après avoir passé un moment avec Jack dans leurs appartements, celui-ci souhaita une bonne journée à sa petite famille, puis se dirigea gaiement vers son bureau.
Une fois Eléanore habillée, Samantha la prit par la main et la conduisit vers les jardins.
- « Maman… En a marre d’être ici. » grogna la petite fille en regardant sa mère.
- « Jeune fille, ce n’est pas bien de dire ce genre de choses ! » la fâcha un peu Samantha.
- « Mais maman… » continua Eléanore en faisant les yeux doux à sa mère.
- « Il n’y a pas de mais, jeune fille. » gronda la jeune femme. « Tu es fille de seigneur et donc tu as une place à tenir. Tâche de t’en souvenir, Eléanore ! »
- « Oui, maman. » fit doucement la petite fille en baissant la tête sous la réprimande « Pardon. »
- « C’est bien. » sourit Samantha en se mettant au même niveau que sa fille « Maintenant, pour te changer les idées, je vais t’amener aux écuries. »
- « Super. » fit Eléanore en commençant à partir en courant.
- « Hop hop hop… Eléanoooreee.. » gronda la jeune femme « Qu’est-ce que je t’ai dit tout à l’heure ? »
- « Pardon maman. » fit la petite fille en arrêtant de courir et revenant vers sa maman.
- « Je préfère ça. » sourit Samantha « Maintenant, tu vas me donner la main et être sage quand on sera aux écuries. Les chevaux peuvent être très dangereux s’ils entendent trop de cris ou si tu cours autour d’eux. »
- « D’accord maman. » répondit Eléanore en prenant la main de sa mère.
Lentement, elles prirent le chemin des écuries, alors que la petite fille était plus que ravie d’aller voir les chevaux.
- « Maman, tu penses que je pourrais monter sur un cheval ? » demanda doucement Eléanore.
- « Je ne pense pas ma puce. Tu es trop petite encore. » répondit Samantha « Mais j’en parlerai à papa et il verra ce qu’il peut faire. »
- « D’accord maman. » sourit la petite fille.
Une fois arrivées sur les lieux, la jeune femme fut surprise par le silence qui régnait dans les écuries. D’ordinaire, les chevaux étaient bruyants à cette heure-ci de la matinée.
Avec appréhension, Samantha ouvrit la grande porte. Elle vit des chevaux couchés sur le sol et comprit rapidement ce qu’il se passait.
- « Viens ma chérie. » fit la jeune femme en tirant sa fille vers l’extérieur « On ne peut pas aller voir les chevaux tout de suite ma puce. »
Alors qu’Eléanore allait parler, Samantha attrapa un garde se trouvant à proximité et se rapprocha de lui.
- « Allez chercher le seigneur tout de suite. Dites-lui qu’il y a un gros problème avec les chevaux dans les écuries. » murmura la jeune femme afin que sa fille ne puisse pas entendre ses paroles.
Comprenant l’attitude de la dame du château, l’homme se contenta d’hocher la tête puis partit rapidement chercher le souverain.
Une fois hors de vue de la petite fille, le garde se mit à courir afin d’arriver plus vite au bureau du maitre des lieux.
- « Seigneur ! » fit le garde en s’inclinant alors qu’il venait d’arriver dans le bureau.
- « Que veux-tu ? » gronda Jack alors qu’il se trouvait en pleine réunion avec quelques administrateurs.
- « Madame m’a demandé de vous dire qu’il y avait un problème avec les chevaux se trouvant aux écuries et que votre présence était requise. » expliqua l’homme toujours incliné.
- « La réunion est ajournée, messieurs. » fit Jack inquiet, alors qu’il savait que son épouse ne le dérangerait pas pour rien.
Rapidement, Jack quitta son bureau et suivit le garde afin de retrouver Samantha au plus vite.
Lorsqu’il la vit en compagnie de leur fille alors qu’elles allaient parfaitement bien, le souverain fut soulagé et se permit de respirer convenablement.
Arrivé à hauteur de son épouse, il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’Eléanore lui sauta dans les bras.
- « Papa.. » fit la petite fille, heureuse de le voir.
- « Ma puce. » répondit Jack en lui déposant un baiser sur le front. « Vas jouer un peu plus loin le temps que je discute avec maman. »
- « Pfff, pas juste ! » grogna Eléanore en s’éloignant doucement alors que son père venait de la déposer sur le sol.
- « Qu’est-ce que je t’ai déjà dit, jeune fille ? » gronda Samantha, pas contente du comportement de son enfant.
- « Pardon maman. » s’excusa la petite héritière « Je recommencerai plus. »
- « Vaut mieux pour toi ! » gronda la jeune femme « Maintenant, obéis à ton père. »
Docile, la petite fille s’éloigna un peu, alors qu’elle venait de voir un petit chat passer non loin d’elle.
La voyant occupée, Samantha se décida à parler à son époux de ce qu’elle avait vu.
- « Viens voir Jack. Il se passe quelque chose d’anormal dans les écuries. » fit doucement la jeune femme en entrainant son époux à sa suite.
Sans un mot, le couple entra dans le bâtiment alors que le souverain avait rapidement compris que le silence des lieux n’augurait rien de bon. Eléanore se trouvait sous la surveillance d’un garde le temps de leur visite.
- « Quand nous sommes arrivées tout à l’heure, c’était déjà comme cela. » souffla Samantha en regardant tristement le spectacle.
- « Mon dieu… Mais que s’est-il passé ici ? » fit douloureusement le souverain.
- « Je l’ignore. Mais… » commença la jeune femme avant de s’interrompre en regardant les bêtes.
- « Mais quoi ? » demanda Jack, inquiet.
- « Quand j’étais chez mes parents, il y avait des chevaux pas loin de la maison. Un jour, avec mon père, nous les avons trouvés dans le même état que ceux-ci. » raconta la jeune femme, un léger pincement au cœur de parler de sa famille.
- « Et ? » questionna le souverain « Cela était dû à quoi ? »
- « Papa m’avait expliqué qu’ils avaient bu de l’eau souillée et cela les avait en quelque sorte empoisonnés. » termina Samantha en se relevant. « En tout cas, ils ont la même écume aux lèvres ainsi que les yeux révulsés de la même façon. »
Dépité et fâché, Jack fit appeler son palefrenier alors que celui-ci ne comprenait pas ce qu’il se passait. Il avait donné la même eau que tous les jours et fait les mêmes gestes.
Les carcasses des animaux furent déplacées et brulées afin de ne pas contaminer les chevaux encore vivants alors que le souverain donna des ordres afin que les réserves d’eau pour les animaux soient renouvelées encore plus souvent.
- « Viens Jack. Ne restons pas ici. » souffla la jeune femme, consciente de l’effet de la mort des bêtes sur son époux.
Jack se laissa entrainer vers l’extérieur alors qu’il ne savait que faire d’autre.
- « Dis-moi Jack. Une héritière doit-elle savoir monter à cheval ? » demanda Samantha.
- « Oui, c’est même une obligation de savoir monter. » répondit le souverain « Pourquoi ? »
- « Parce que c’est une chose qui plairait à Eléanore. Seulement, je trouve que les chevaux sont beaucoup trop hauts pour elle. » s’inquiéta la jeune femme.
- « Les enfants commencent sur des poneys, ma chérie. Ne t’inquiète pas. » la rassura Jack « D’ailleurs, je vais en acheter un pour elle. Il est temps qu’elle apprenne à monter. »
- « Ce sera bien pour elle. » souffla Samantha, légèrement jalouse.
- « Aimerais-tu apprendre à montrer à cheval aussi, ma chérie ? » sourit le souverain en la voyant ainsi.
- « J’aurai aimé savoir faire du cheval aussi. » acquiesça la jeune femme
- « Quand le bébé sera né, je t’apprendrai à monter dans ce cas-là. » fit Jack en la serrant dans ses bras. « Allez, allons récupérer la petite puis nous irons dans les jardins. »
Le couple et la petite fille prirent alors la direction choisie et tous les trois passèrent l’après-midi au milieu de la verdure et des papillons…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?