baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 65 : Un mot d’amour

Chapitre 65 : Un mot d’amour

Titiasyl, mardi 12 novembre 2013

Le couple adorait passer du temps ensemble et tout le personnel pouvait le voir. Jack appréciait les connaissances de son épouse et savait qu’il pouvait compter sur la jeune femme pour certains projets.
Depuis plusieurs jours, Jack avait besoin de son épouse pour monter un projet particulier alors que ses administrateurs n’y connaissaient absolument rien.
Plus que ravie, Samantha se fit une joie de pouvoir aider son époux alors qu’elle se sentait utile à autre chose qu’élever ou faire des enfants.
Le couple était assis de part et d’autre du bureau alors qu’il était plus simple de faire ainsi afin de travailler sur les plans du projet. Eléanore se trouvait sur les genoux de son père alors qu’elle avait promis d’être sage.
Afin de l’occuper, Jack lui avait donné une plume et de l’encre ainsi que des feuilles de papier. Depuis, la petite fille passait son temps à faire des gribouillis sous les regards attendris de ses parents.
- « Chérie, tu penses vraiment que c’est une bonne idée de faire ainsi ? » demanda le souverain, très sceptique.
- « Bien sûr. Regarde le plan. Si nous faisons différemment, j’ai peur que cela ne tienne pas le coup et que tout ne s’effondre. » expliqua doucement Samantha.
- « En effet, ton idée est plus valable que l’autre. » sourit Jack en regardant tendrement son épouse.
Pendant ce temps, Eléanore continuait ses gribouillis sur les feuilles que lui avait données son papa. Malheureusement, à force de dessiner, tous les papiers étaient plein d’encre et il ne lui restait plus du tout de place.
Voyant plein de papiers près de son père, la petite fille en prit un et se mit à dessiner des petites fleurs ainsi que des chats sur tous les endroits ne contenant pas d’écritures.
Au bout d’un certain temps, les deux parents observèrent leur enfant alors que Jack se rendit compte qu’elle dessinait sur un papier très important.
- « Stop, Eléanore. Arrête de dessiner sur ce papier ! » grogna le souverain alors que la petite fille leva sa plume sans comprendre.
- « Que se passe-t-il mon chéri ? » s’inquiéta tout de suite Samantha.
- « Elle vient de dessiner partout sur un papier officiel. » fit Jack en posant sa fille sur le sol alors que celle-ci se mit à pleurer.
La jeune femme prit la petite fille dans ses bras et la consola comme elle put.
- « Jack, ce n’est pas si dramatique que cela quand même. » fit doucement Samantha alors qu’elle voulait calmer son époux.
- « Pas dramatique ? » gronda le souverain encore plus énervé « Parce que tu crois que j’ai du temps à perdre pour refaire des papiers. Je ne suis pas comme toi qui passe les journées à ne rien faire ! »
Furieuse, Samantha se leva en gardant sa fille bien serrée contre elle et quitta le bureau sans un mot pour son mari. Au regard de la jeune femme, le souverain comprit qu’il avait été trop loin et venait de la blesser.
Il retomba assis sur son fauteuil alors qu’il se demandait comment il allait pouvoir se faire pardonner.
Le papier toujours en main, il se décida à le regarda et souffla de soulagement lorsqu’il constata que celui-ci était destiné à son ami Owen.
- « Owen va se demander ce qu’il s’est passé pour recevoir un tel papier. » sourit le souverain. « Enfin, je verrai ca plus tard. Pour le moment, faut que j’aille me faire pardonner »
Résigné à subir les foudres de son épouse, Jack prit la direction de ses appartements. Arrivé devant les portes, il souffla un bon coup et ouvrit le panneau de bois avant de pénétrer dans la pièce.
Samantha se trouvait assise au pied du lit alors qu’Eléanore était certainement à la sieste.
- « Saman…. » commença Jack, penaud.
- « Tais-toi ! » gronda la jeune femme sans même le regarder « Je ne veux pas entendre le son de ta voix et encore moins des excuses bidons ! »
Le souverain comprit rapidement que son épouse était non seulement furieuse mais aussi plus que blessée.
- « Je suis vraiment désolé pour ce que je t’ai dit à propos de tes journées. Je… » commença timidement le seigneur.
- « Et que veux-tu que je fasse dans ce château ? Je n’ai rien d’autre à faire que d’élever Eléanore. » s’énerva la jeune femme. « Je n’ai personne à qui parler. Je ne te vois que le matin et le soir. QUE VEUX-TU QUE JE FASSE D’AUTRE ? »
- « Je suis vraiment désolé Samantha. Je ne pensais absolument pas ce que je t’ai dit dans le bureau. » souffla Jack en s’agenouillant devant son épouse. « Mais je m’énerve rapidement quand il s’agit des papiers officiels. J’ai horreur de la paperasse et me dire qu’il faut les refaire me met hors de moi. »
- « C’est toujours pareil Jack. » fit la jeune femme en laissant les larmes couler le long de ses joues « C’est toujours moi qui prend pour les autres. J’en ai marre. »
- « Pardonne-moi. Je te promets de faire des efforts et de ne plus m’en prendre en toi. » murmura le souverain « Ne m’abandonne pas s’il te plait. »
- « Je n’ai pas l’intention de t’abandonner mon chéri. Mais je ne veux plus être la cible de tes colères si je n’en suis pas la responsable. » souffla Samantha en caressant la joue de son époux.
- « Je ferai attention, promis. » fit doucement Jack en prenant place près de son épouse « Et finalement, le papier est pour Owen. Alors je pense qu’il va bien rire en voyant les dessins. Il saura tout de suite que cela vient d’Eléanore. »
- « Et il se fera une joie de transmettre le papier à Alix pour qu’il puisse voir les mots d’amour de notre princesse. » rit Samantha devant la tête renfrognée de Jack.
- « Des mots d’amour ? Comment ça des mots d’amour ? » grogna le souverain « Pas question que ma fille envoie des mots d’amour à un garçon. »
- « Elle n’a même pas trois ans encore » rit la jeune femme « Ce ne sont que des dessins d’enfants pour le moment. »
- « Vaut mieux. Pas question que mon bébé se marie ou soit touchée par un homme. » s’énerva Jack.
- « Mon chéri, c’est dans l’ordre des choses. Dans quelques années, un jeune homme viendra te demander la main de notre fille et il sera temps pour elle de vivre sa vie ainsi que de fonder sa famille comme nous le faisons. »
- « Mmmmmmffff »
- « Mais ce n’est pas pour tout de suite. Il y a encore le temps. » fit doucement Samantha en se blottissant contre son époux « Nous avons encore le temps de la voir grandir et s’épanouir. Et puis, mieux vaut que ce soit Alix qu’un homme que tu ne connais pas non ? »
- « Oui, en effet, tu as raison sur tous les points. » Fit Jack soulagé par les paroles de sa femme. « Je t’aime. »
Sans lui laisser le temps de répondre, le souverain fit basculer sa femme sur le lit et s’allongea sur elle tout en l’embrassant avec passion. Ils finirent par profiter de la sieste de leur fille pour passer un agréable moment en amoureux alors qu’ils firent attention à ne pas trop faire de bruit.

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?