baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 80 : La fin !

Chapitre 80 : La fin !

Titiasyl, mercredi 27 novembre 2013

Alors que les gardes et la souveraine se fixaient toujours du regard, la jeune femme incita le plus ancien des hommes à reprendre son récit alors qu’elle voulait connaitre la suite des explications.
- « Afin d’être sûrs d’arriver au plus tôt après la naissance, nous sommes restés à proximité de vos appartements. Comme Xelio a pris soin d’être avec son garde personnel dans votre chambre, c’est tout ce que nous pouvions faire. » expliqua le garde. « Cette fois-ci, nous sommes restés à quatre. »
- « Vous saviez ce qu’il projetait de faire ? » demanda Samantha les larmes aux yeux en regardant son bébé dormir.
- « Nous nous doutions qu’il le ferait exécuter si l’enfant était un garçon. » fit l’homme en baissant la tête. « Nous avons donc dû nous résoudre à attendre qu’il sorte avec l’enfant. »
- « Et s’il n’était pas sorti de la chambre pour le tuer ? » grogna la jeune maman « Quelle excuse auriez-vous trouvée ? »
- « Pardonnez ce que je vais dire madame mais nous étions sûrs qu’il ne le ferait pas dans la pièce parce que … » s’interrompit le garde ne sachant comment continuer.
- « Parce que ? » s’impatienta Samantha.
- « Vous êtes une femme magnifique et je connais la réputation de Xelio. » souffla l’homme gêné « Il aime les femmes comme vous alors je savais qu’il voudrait jouer avec vous au plus vite après la naissance. »
Samantha ne sut que répondre alors que c’était exactement ce qui avait failli se passer.
- « Lorsque nous avons vu le garde sortir avec l’enfant, deux d’entre nous l’ont suivi afin de l’exécuter puis de récupérer le bébé. » continua rapidement l’homme afin de passer à autre chose « L’enfant étant nu, nous l’avons emmitouflé comme nous le pouvions dans une de nos capes. Ensuite, nous avons caché le corps du garde pendant qu’ils quittaient le château tous les trois pour prendre la direction du village. La seule différence avec ceux partis en compagnie d’Eléanore est qu’ils ont pris un chemin plus court pour éviter que le petit ne prenne froid. »
- « Et moi ? » demanda Samantha alors qu’elle voulait comprendre comment ils avaient pu la faire sortir du château.
- « Vous concernant, nous devions faire diversion au plus vite. Des gardes ont mis le feu à des bottes de pailles à l’entrée principale. » expliqua l’homme « Comme je suis le plus ancien, j’ai couru vers votre chambre en faisant semblant d’être essoufflé. J’ai prévenu Xelio que sa présence était nécessaire alors que vous n’avez pas fait attention à mon identité. »
- « Mais je vous ai vu dans la chambre après… » souligna la jeune femme sans comprendre.
- « En effet. J’ai fait mine de le suivre mais j’ai vite fait demi-tour pour retrouver mon compagnon et venir vous chercher. » termina le garde « Ensuite, nous avons quitté le château pour arriver ici. »
- « Et je vous en remercie vivement. » sourit Samantha « Par contre, je ne comprends vraiment pas comment nous avons pu arriver ici avant les enfants. »
- « C’est très simple, madame. Nous sommes arrivés à cheval alors que les autres sont arrivés ici à pied. Avec les enfants, il leur était plus facile de passer inaperçus à pied qu’à cheval. De plus, c’était trop dangereux pour eux d’être sur des chevaux à grand galop. » expliqua le garde « Avec vous, les chevaux étaient possible et surtout plus rapide. »
- « Comment avez-vous caché les bêtes ? » s’inquiéta la jeune femme.
- « Nous ne les avons pas cachées. » sourit l’homme « Deux d’entre nous les ont prises et sont partis au plus vite chercher votre époux. »
- « Ainsi, pas besoin de les cacher et aucun cheval n’a disparu du village. » termina Samantha.
- « Voilà, vous avez parfaitement compris. » répondit le garde. « Maintenant, reposez-vous. Nous allons monter la garde auprès de vous. »
Samantha accepta rapidement avant de regarder la vielle dame d’un air gêné. La mère d’Alec comprit rapidement que quelque chose n’allait pas aussi s’approcha-t-elle en douceur de la jeune souveraine.
- « Vous avez besoin de quelque chose madame ? » demanda la maitresse des lieux.
- « Pardonnez-moi de vous demander cela mais je n’ai rien avalé depuis ce matin. Et avec tous les évènements, je…. » s’excusa Samantha, penaude.
- « Je n’ai malheureusement pas grand-chose à vous offrir madame. Juste un bol de soupe et un peu de pain. » répondit la vieille dame, apeurée « Je ne suis pas riche alors… »
- « Ce sera parfait. Je vous remercie vraiment. » sourit la jeune femme en voulant la rassurer. »
- « Mais voyons, une dame de votre qualité ne peut diner avec cela. » contra la mère d’Alec.
- « Je viens d’un milieu modeste et suis une ancienne esclave. » avoua Samantha « Alors un bol de soupe et un morceau de pain feront un repas convenable. Ne vous tracassez pas. »
La vieille dame s’inclina et alla commencer à servir la souveraine.
- « Avez-vous diné ? » demanda soudainement la jeune femme.
- « Non madame, nous n’en avons pas eu le temps. » s’excusa la mère d’Alec.
- « Dans ce cas, servez également tout le monde et dinons. » sourit Samantha.
- « Mais nous ne pouvons diner en même temps que vous. Cela ne se fait pas. » fit la vieille dame horrifiée.
- « Vous nous cachez dans votre maison et prenez le risque de mourir en faisant cela. Alors franchement, diner après moi, non merci. » contra la jeune femme inflexible.
Dans un sourire entendu, la vieille dame servit tout le monde et tous dégustèrent leur repas en silence.
Tous étaient aussi impatients du retour de leur souverain. Samantha et les enfants seraient ainsi en sécurité mais la paix reviendrait également dans le royaume…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?