baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 81 : Arrivée surprenante

Chapitre 81 : Arrivée surprenante

Titiasyl, jeudi 28 novembre 2013

Dans le royaume d’Owen, Jack était à mille lieues de s’imaginer ce qu’il se passait dans son propre royaume.
Les tractations allaient bon train et les deux hommes en étaient plus que satisfaits. Par conséquent, ils s’étaient accordés un moment de détente dans les jardins. Il fallait dire que les deux souverains avaient autant horreur de la paperasse l’un que l’autre.
- « Je m’inquiète pour Samantha et la petite. » soupira Jack « J’espère qu’elles vont bien. »
- « Ne te tracasse pas comme cela. Je suis certain que tout se passe à merveille pour elles » essaya de le réconforter Owen « Tu leur as laissé ta garde personnelle alors elles ne sont pas seules. »
- « Je souhaite de tout cœur que tu aies raison, mon ami. » souffla Jack, toujours très inquiet.
Au fur et à mesure de leur promenade, les deux souverains s’étaient rapprochés de l’entrée principale du château. A force de persuasion, Owen avait réussi à rassurer en partie son ami, alors que celui-ci arborait maintenant un léger sourire.
Tout d’un coup, un bruit de chevaux attira l’attention des souverains et ceux-ci se tournèrent en direction de l’entrée. Quelle ne fut pas leur surprise de voir arriver à grand galop deux hommes et mettre pieds à terre à peine leur course stoppée.
Jack était perplexe car il lui semblait que ces deux hommes ressemblaient fortement à deux membres de sa garde personnelle.
En quelques secondes, les deux cavaliers furent aux pieds des souverains et se prosternèrent devant leur maitre.
- « Mon seigneur ! » saluèrent les deux hommes « Il se passe des choses graves au château. Vous devez y retourner sur le champ. »
- « Que se passe-t-il ? » s’inquiéta rapidement Jack.
- « Un seigneur du nom de Xelio a pris le château et s’est proclamé souverain de votre royaume. » annonça l’un des deux gardes.
- « Mon dieu. » blêmit Jack « Ma femme ? Ma fille ? »
Owen se trouvait à côté de son ami et ne fut pas rassuré non plus par les paroles des gardes. Aussi, pour témoigner son soutien à son ami, il posa une main sur l’épaule de Jack.
- « Soyez rassuré, mon seigneur. Ils vont bien tous les trois. » déclara un garde « Nous avons réussi à les mettre en sécurité en dehors du château. »
- « Comment ça, tous les trois ? » s’étonna le souverain alors qu’il ne comprenait absolument pas.
- « Le bébé est né dans la nuit maitre. Peu de temps avant que nous puissions les mettre en sécurité. » expliqua doucement un des deux hommes.
- « Je ne comprends pas. » fit Jack abasourdi « Il restait encore un mois avant la naissance. Samantha allait parfaitement bien à mon départ. »
- « Les derniers évènements ont déclenché la naissance. » fit le garde « Xelio a fait arracher Eléanore des bras de votre femme pour la jeter en cellule. Et comme votre épouse a voulu lui tenir tête, il l’a battue fortement. »
- « Tout cela en plus de l’angoisse ont fait que le travail s’est déclenché. L’enfant est né dans le milieu de la nuit. » termina le deuxième garde avant d’ajouter « Afin de les garder en vie, nous leur avons fait quitter le château un par un pour les mettre en sécurité et bien cachés dans le village. Ils sont actuellement sous la garde des quatre autres membres de votre garde personnelle. »
- « Owen, je dois retourner au plus vite dans mon royaume. » fit Jack en se tournant vers son ami avant d’ajouter pour ses gardes « Faites sceller les chevaux. Que tous mes hommes se tiennent prêts à partir. »
Rapidement, les gardes obéirent alors que le souverain O’Neill blêmit encore un peu plus. En effet, il venait de constater le peu d’hommes dont il disposait.
- « Mon dieu. Mais j’ai vraiment tout contre moi. » s’alarma Jack en pestant.
- « Que se passe-t-il ? » lui demanda Owen en s’approchant rapidement « Un problème ? »
- « Tu me demandes si j’ai un problème ? » gronda le seigneur « Oui, j’en ai un et un gros ! »
- « Et quel est-il ? » fit Owen en levant les yeux au ciel.
- « Je n’ai que six hommes ! Voilà mon problème. » râla Jack « Comment veux-tu que je récupère ma famille et mon royaume avec si peu d’hommes ? »
- « En effet. Avec si peu d’hommes, cela ne va pas être chose aisée. » réfléchit le maitre des lieux.
- « C’est fini. J’ai tout perdu. » fit Jack, dépité en se laissant tomber sur un banc « J’avais enfin trouvé le bonheur auprès d’une femme merveilleuse qui m’a donnée deux enfants. Et je les ai perdus. »
Owen souffla un bon coup alors que le pessimisme de son ami le laissait pantois.
Soudainement, le souverain eut une idée et se laissa aller à sourire.
- « Jack, lève-toi ! On a des ordres à donner. » ordonna Owen en obligeant son ami à quitter le banc.
Le seigneur O’Neill ne put qu’obéir, alors qu’il se demandait vivement ce que son meilleur ami avait comme idée dans la tête…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?