baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Sa seigneurie > Chapitre 85 : Sacrifice

Chapitre 85 : Sacrifice

Titiasyl, lundi 2 décembre 2013

A peine une heure après le départ de la première patrouille, les villageois eurent l’horreur de voir revenir de nombreux hommes vers eux.
Comprenant que plusieurs patrouilles revenaient afin de fouiller une nouvelle fois les maisons, un habitant partit discrètement avertir Alec et les gardes du seigneur.
- « Alec, ouvre vite la porte. » fit le villageois en frappant doucement le panneau de bois.
- « Que se passe-t-il ? » s’inquiéta le jeune homme en ouvrant alors que l’homme rentra au plus vite en refermant derrière lui.
Rapidement, les quatre gardes se mirent debout, main sur l’épée et en protection devant la famille du souverain.
Inquiète, Samantha resserra son étreinte autour de sa fille alors qu’elle posa sa main sur le berceau où reposait son fils.
- « Xelio a envoyé d’autres patrouilles fouiller le village. Ils sont nombreux, environ vingt je dirai. » les avertit le villageois « Et aux vues de leurs visages, ils ne sont pas contents du tout. »
- « Nous devons absolument les faire sortir tous les trois du village le temps de la fouille. » annonça Gary « Nous ne pouvons prendre le risque de les garder ici ou de les déplacer comme tout à l’heure. »
- « Grand frère ! » interpella Alec en regardant dehors par la fenêtre.
- « Quoi ? » fit le garde, étonné par l’interruption du jeune homme.
- « Va y avoir un gros problème. » fit Alec en fronçant les sourcils.
Samantha observait la scène alors qu’elle sentait monter l’angoisse de plus en plus en elle.
Aux visages des hommes présents dans la pièce avec elle, la jeune femme sentait que quelque chose clochait et allait leur poser des problèmes.
Mais le plus important pour Samantha était que ses enfants restent hors de portée de Xelio, peu importait ce qu’il pouvait lui arriver à elle.
- « De quel genre ? » demanda Gary en se dirigeant vers la fenêtre afin d’observer l’extérieur également.
- « Du genre qu’il y a toujours une patrouille qui reste dans la rue pendant que les deux autres fouillent les maisons. » expliqua Alec en regardant son frère gravement.
De leur côté, les patrouilles avançaient maison par maison et fouillaient consciencieusement les lieux.
- « Rien dans cette maison. » annonça la première patrouille « Passons à la suivante. »
Les deux groupes d’hommes se dirigèrent vers l’habitation suivante et six hommes y pénétrèrent rapidement.
Les patrouilles procédaient à tour de rôle afin d’être sûrs de ne rien manquer. Les hommes savaient qu’ils devaient impérativement rentrer avec la femme et les enfants mais surtout pas les mains vides.
Dans la maison d’Alec, l’inquiétude était à son comble. Gary se retourna vers Samantha et l’observa avec tristesse.
- « Je suis désolé, madame. » s’inclina le garde « Je ne sais comment faire pour vous soustraire à la vue des patrouille. »
Avec délicatesse, la jeune femme quitta le lit sans réveiller sa fille et se dirigea vers Gary.
- « Moi, je le sais. » souffla Samantha en regardant ses enfants les larmes aux yeux « Je vais sortir de la maison et me rendre. »
- « Jamais nous ne vous laisserons faire cela. » gronda le garde « Nous vous protègerons jusqu’à ce que le seigneur arrive. »
- « Vous êtes quatre et ils sont une vingtaine. » souligna la jeune femme « Vous vous ferez tuer en quelques minutes à peine. Et puis, nous ne savons pas quand reviendra mon époux. »
- « Je répète que vous ne quitterez pas cette maison pour vous jeter dans leurs griffes. » répéta Gary alors que les quatre gardes resserrèrent les rangs afin d’empêcher Samantha d’accéder à la porte.
- « Je veux que vous protégiez mes enfants. Seules leurs vies m’importent. » sourit tristement la jeune femme en se tournant vers les petits endormis. « Veillez sur eux jusqu’à ce que Jack revienne. »
- « Madame… » voulut objecter le garde le plus ancien.
Ayant entendu du bruit à l’extérieur de la maison, les hommes se tournèrent vers la porte alors que Samantha en profita pour s’avancer vers la sortie.
Juste avant d’ouvrir le panneau de bois, la jeune femme se tourna vers les hommes.
- « Protégez mes enfants. » murmura Samantha en pleurant puis sortant rapidement.
A peine dehors, la jeune maman se retrouva nez à nez avec une patrouille alors que les gardes étaient plus que ravis de tomber sur la femme qu’ils recherchaient.
- « Où sont les enfants ? » exigea un garde alors que Samantha fut attrapée par les bras afin qu’elle ne puisse pas fuir.
- « Ils… Ils m’ont été enlevés dans le château pour être exécutés. » mentit-elle alors que les larmes coulaient abondamment sur ses joues.
Devant la détresse de la jeune femme, les gardes furent certains de ses dires et ne cherchèrent pas à fouiller davantage le village.
Sans délicatesse, les mains de Samantha furent liées devant celle-ci et tous prirent la route vers le château.
Ce que n’avaient pas compris les gardes, étaient que les larmes de la jeune femme n’étaient pas liées à la mort de ses enfants mais à la douleur de les laisser pour leur sauver la vie.
Maintenant, la seule chose qu’espérait Samantha au plus profond de son cœur était que Jack arrive le plus vite possible afin de mettre les petits en sécurité. Et peut-être qu’il arriverait à temps pour elle également.
Pour le moment, peu lui importait ce qu’elle vivrait ou les souffrances qu’elle endurerait, jamais elle n’avouerait où se trouvaient ses enfants.
Dans la maison d’Alec, tout le monde était dépité du départ de Samantha. Par chance, Eléanore dormait toujours et n’avait ainsi rien vu de la scène qui s’était jouée un peu plus tôt…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?