baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > OS > OS Concours > 2013 > Le meilleur des réveillons

Le meilleur des réveillons

Titiasyl, mercredi 8 janvier 2014

L’équipe SG-1 venait de rentrer à la base après une longue mission off-world. Pendant le débriefing qui avait suivi leur retour, les quatre amis avaient appris qu’ils ne pourraient pas rentrer chez eux pour le réveillon.
- « C’est vraiment pas de chance que nous soyons confinés à la base. » fit doucement Daniel « SG-6 revient de mission avec une maladie et toute la base se retrouve en quarantaine. »
- « Pour une fois que j’avais des projets pour le nouvel an, je ne peux pas rentrer chez moi. » grogna Sam en se rendant à l’infirmerie.
- « Vous aviez des projets Carter ? » s’étonna Jack alors qu’il suivait ses amis pour le check-up de retour de mission.
- « Oui. Je devais passer la soirée en compagnie d’un ami de mon frère. » répondit la jeune femme avant d’aller prendre place sur le lit à côté face à Janet.
Jack se figea sur le pas de la porte alors qu’il ne savait plus quoi penser. Le test Zatarcs avait eu lieu quelques mois plus tôt et il croyait que ses sentiments étaient réciproques. De toute évidence, il s’était trompé.
- « Jack… » commença Daniel.
- « Ne dites rien. Ça ne sert à rien. » grogna le militaire en prenant place sur un lit.
Devant l’air menaçant de son ami, l’archéologue préféra conserver le silence.
- « Alors Sam, comment allez-vous ? » demanda le médecin en chef en auscultant la militaire.
- « Ça va merci, Janet. » souffla le major Carter « Déçue d’être coincée à la base alors qu’une bonne soirée pour le réveillon m’attendait. »
- « Je me doute bien, Sam. » fit Janet « Ça m’embête également d’être bloquée ici. Mais je suis ravie d’avoir amenée Cassandra avec moi ce matin. Au moins, nous passerons le réveillon ensemble. »
- « Et qu’aviez-vous prévu ? » demanda Sam, en souriant à son amie.
- « Oh, quelque chose de très simple en fait. » répondit la médecin en chef « Un bon petit repas suivi d’un bon film pour fille. J’avais même prévu un petit cadeau pour Cassie. »
- « Quel dommage en effet. » soupira la militaire. « Le seul point positif à être bloqués dans la base est que nous allons passer cette soirée ensemble. »
- « Et qui sait, peut-être que cela avancera un peu entre vous et le colonel O’Neill. » sourit Janet en faisant la piqure à son amie.
- « Janeeetttt ! » gronda Sam en remontant son pantalon « Tu sais très bien qu’il y a une loi ! Alors cesse avec cela. »
La jeune femme quitta l’infirmerie en râlant, alors que ses amis la suivirent du regard et que le médecin en chef resta figée devant le lit.
- « Elle est vraiment fâchée de ne pas passer la soirée avec l’ami de son frère. » fit Jack en la regardant quitter les lieux « C’est peut-être sérieux avec cet homme. »
- « Vous savez aussi bien que moi qu’elle tient beaucoup à vous. » fit doucement Daniel en observant son ami « Depuis le test Zatarcs, vous évitez d’être ensemble. Vous devriez lui parler. »
- « Ce ne servira à rien Daniel, alors autant que j’économise ma salive. » répondit le colonel, malheureux.
- « Mais… » commença l’archéologue.
- « Laissez-le Daniel Jackson. » finit par dire Teal’c en voyant la tête de son ami.
Daniel comprit rapidement et cessa de parler. Une fois la visite terminée, les trois hommes quittèrent à leur tour l’infirmerie pour se rendre chacun dans leur quartier.
Dans son bureau, le général Hammond pensait à la soirée du réveillon qu’il ne pourrait pas faire avec ses petites-filles. Comme beaucoup de ses hommes étaient également coincés dans la base, il décida de leur concocter une soirée du nouvel an au mess.
Après avoir vu le cuisinier, un menu fut établi avec ce qui se trouvait dans les réserves de la cantine.
- « Ici le général Hammond. » crachèrent les micros de la base au matin du trente et un décembre « Comme nous sommes tous en quarantaine, une soirée pour le réveillon sera organisée ce soir à partir de vingt heures au mess. A ce soir. »
Le message était succinct mais tous avaient entendu et attendaient désormais le soir avec impatience.
Vingt heures sonna et les militaires se présentèrent au mess avec le sourire. De la musique douce était diffusée grâce à un petit poste radio et du champagne fut servi dans les verres. Vers le milieu de la soirée, le général remarqua que Jack et Sam prenaient bien soin de s’éviter et ne s’étaient même pas adressé la parole depuis leur arrivée.
Le colonel discutait avec une jeune infirmière alors qu’il semblait assez proche d’elle. Le major Carter ne cessait de les regarder et Hammond vit des larmes humidifier ses yeux.
Au bout d’un certain temps, la jeune femme quitta rapidement le mess après avoir posé son verre sur une table. Janet essaya de la retenir, mais en vain.
Voyant cela, Georges alla à la rencontre de son second afin d’avoir une petite discussion avec lui.
- « Colonel. » le salua le général alors que la jeune infirmière les laissa seuls.
- « Mon général. » fit Jack.
- « Vous ne pouvez pas vous empêcher de blesser le major Carter. » décréta Georges « Pourquoi lui faites-vous cela ? »
- « Je ne comprends pas monsieur. Pourquoi dites-vous cela ? » s’étonna le colonel.
- « Vous passez la soirée avec une jeune femme tout en étant très proche d’elle et tout cela devant le major. » répondit le général.
- « Carter et moi sommes seulement amis et collègues. Rien de plus. » affirma Jack, un air neutre sur le visage.
- « Jack, cessez de me prendre pour un imbécile voulez-vous. » s’énerva Hammond « J’ai eu vent de vos dires lors du test Zatarcs. Je sais également que vous avez toujours été proches, plus que vous n’auriez dû l’être. »
- « Ecoutez, elle fréquente quelqu’un et… » commença le colonel.
- « N’importe quoi. Une femme qui fréquente un homme ne s’enfuit pas en pleurant si elle en voit un autre flirter. » gronda Georges.
- « Carter est partie en pleurant ? » fit Jack en faisait le tour de la salle du regard et constatant son absence.
- « Oui, juste avant que je vienne discuter avec vous. » sourit Hammond « Alors maintenant, allez la voir et mettez les choses au point tous les deux. »
- « Mais nous n’avons pas le droit d’être plus que des amis, monsieur. » fit douloureusement le colonel.
- « Si vous passez devant une cour martiale, vous leur direz que vous vivez avec votre second entre deux missions pour sauver la Terre ? » rit le général « Jack, cette base et toutes ses activités sont classées top-secrets. Tant que vous restez professionnels ici, je ne dirai rien. »
- « Carter ne sera pas vraiment pour se cacher. » soupira Jack
- « Une dérogation ne vous sera jamais accordée et vos démissions seront refusées. » fit doucement Hammond « Vivre dans l’ombre est tout ce que je peux vous proposer. »
- « Je vais aller lui parler. » fit Jack en saluant son supérieur et quittant le mess.
Arrivé devant les quartiers de son second, le colonel souffla un bon coup et frappa à la porte.
- « Mon colonel ? » fit Sam étonnée après avoir ouvert la porte « Un problème ? »
- « Aucun. » répondit Jack en la poussant doucement et entrant dans la chambre.
Une fois la porte refermée, le colonel la verrouilla et observa attentivement la jeune femme. Celle-ci avait les yeux rougis, signe qu’elle avait pleuré.
- « Sam… » chantonna le colonel en s’approchant d’elle « Je veux vivre avec vous. »
Voyant son supérieur se rapprocher d’elle, Sam recula le plus possible et finit par se retrouver dos au mur alors que Jack se colla contre elle.
- « Monsieur… » gémit-t-elle alors qu’il déposait des baisers dans son cou « Nous n’avons pas le droit. »
- « Je sais tout cela. Mais je viens de prendre une bonne résolution. » sourit le colonel en laissant ses mains caresser sa compagne.
- « L’année n’est pas terminée. » souffla Sam alors qu’elle avait de plus en plus de mal à résister.
- « Mieux vaut tard que jamais. » répondit Jack.
- « Quelle est votre résolution monsieur ? » gémit la jeune femme en essayant de le repousser.
- « Merde au règlement. » annonça le colonel.
- « Pardon ? » s’étrangla Sam en arrivant à l’éloigner de lui.
- « Sam, nous n’aurons jamais de dérogation. Et nos démissions seront refusées. » expliqua Jack « Alors si nous voulons être ensemble, ça ne pourra être qu’en secret. »
- « Mais si le général Hammond apprend cela, c’est... » fit la jeune femme terrifiée.
- « C’est lui-même qui m’a poussé à venir te voir pour t’en parler. » sourit doucement le colonel « Il nous couvrira tant que nous restons professionnels à la base. »
- « Nous avons son accord alors. » Sourit Sam, soulagée d’entendre cela.
- « Tout à fait. » fit Jack en se rapprochant de nouveau et recommençant à embrasser sa compagne.
Au bout de quelques minutes, les caresses et les baisers se firent plus passionnés et pressants. Les vêtements volèrent dans la pièce et le couple fit l’amour tendrement pendant un très long moment.
- « Il est minuit. » souffla le militaire alors qu’il faisait toujours un avec Sam.
- « C’est la première fois que je passe la soirée du nouvel an à faire l’amour. » soupira la jeune femme.
- « Pareil pour moi. » rit Jack « Les années précédentes, je me contentais de souhaiter des vœux et de faire la bise aux invités. »
- « Je t’aime Jack. » sourit Sam en resserrant ses bras autour de son amant.
- « Moi aussi je t’aime ma puce. » répondit le militaire « Tous mes vœux de bonheur pour cette nouvelle année. »
- « Tous mes vœux également. » répondit la jeune femme avant d’embrasser son compagnon.
Le couple repartit dans ses ébats alors qu’ils savaient désormais qu’ils conjugueraient leurs vies à deux à tout jamais. Pour le moment, ils vivraient dans le secret mais un jour, ils pourraient vivre leur amour au grand jour…

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?