baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Une autre époque > Chapitre 40 : L’héritier

Chapitre 40 : L’héritier

Titiasyl, vendredi 12 avril 2013

Les mois avaient passé doucement dans le royaume. La silhouette de Samantha s’était arrondie pour le plus grand bonheur de son époux. En cette matinée, le couple royal se trouvait dans la salle du conseil pour une réunion sur les travaux à mener dans la ville.

La conversation entre les souverains et les administrateurs se faisait dans le calme et la bienveillance. Au bout d’un moment, Samantha se crispa sur son trône alors qu’elle posa rapidement une main sur son ventre rebondi.

- « Altesse, vous allez bien ? » demanda un administrateur se trouvant près d’elle.

- « Samantha ? » s’inquiéta Jack en tournant la tête vers elle à l’entente des mots de l’administrateur.

- « Ca….fait…..mal….vraiment….mal… » répondit la jeune femme avec beaucoup de difficulté.

- « La séance est ajournée. » ordonna le souverain avant d’hurler, paniqué « KASSSIIIRRRRRR »

Non loin de là, le conseiller quitta ses affaires précipitamment en entendant le hurlement poussé par le sultan. En quelques minutes à peine, il fut dans la salle du conseil et comprit ce qu’il se passait d’un seul coup d’œil.

- « Kassir ! » fit Jack, paniqué « Elle a mal au ventre. Je n’sais pas quoi faire du tout. »

- « Commencez par vous calmer, altesse. » décréta le conseiller. « Ensuite, nous allons l’aider à aller dans votre chambre le temps qu’un garde aille chercher le médecin. »

- « Non…Je…veux…Moira… » souffla péniblement la jeune femme.

- « Samantha, il te faut le médecin. » contra Jack, inquiet.

- « Non…il….me…fait…peur….Il….veut….toujours….essayer….de….me….toucher. » répondit la souveraine.

- « Il est médecin, ma chérie, c’est normal. » renchérit Jack.

- « Il…veut…comme…toi….tu…me…Arrrgghhh » s’interrompit la jeune femme sous la douleur.

- « Je vais le faire exécuter. » grogna le souverain. « Fais chercher cette Moira, Kassir. »

Doucement, ils conduisirent Samantha dans la chambre royale alors qu’un garde avait été envoyé chercher la vieille femme. Avec précaution, les deux hommes avaient aidé à la jeune femme à s’allonger sur le lit alors qu’ils lui avaient mis un tas de coussins dans le dos. Comme le voulait la coutume, Jack se prépara à quitter la pièce lorsque la main de son épouse se posa sur son poignet.

- « Reste…avec…moi… » l’implora-t-elle du regard.

- « La coutume exige que je sorte ma chérie, le temps que le médecin t’examine. » répondit doucement Jack alors qu’il s’assit à ses cotés sur le lit.

- « La…coutume…exigeait…aussi…que…tu…épouses…une…femme…de…sang… royal. » grogna la souveraine entre les douleurs.

- « D’accord, je reste avec toi. » répondit Jack, alors qu’il vit Moira pénétrer dans la chambre.

- « Altesses. » les salua-t-elle en s’inclinant « Vous avez requis mes services ? »

- « Oui. Mon épouse ne va pas bien et elle a souhaité vous voir. » essaya d’expliquer le souverain alors qu’il ne comprenait toujours pas ce que Samantha avait.

Avec son expérience, Moira comprit rapidement ce dont il retournait. Elle releva ses manches et s’approcha du pied du lit.

- « Altesse, écartez les jambes. » demanda-t-elle gentiment.

- « Hey… pourquoi doit-elle écarter les jambes ? Qu’allez-vous lui faire ? » demanda le souverain, alors qu’il sentait la colère monter en lui doucement.

- « Votre épouse va bientôt mettre au monde votre enfant, altesse. Je dois vérifier que tout se passe bien pour son passage. » répondit Moira avec inquiétude.

- « Jack... laisse-la…faire son travail… » souffla Samantha, alors qu’elle souffrait beaucoup.

- « Le bébé va bientôt arriver ? » fit le souverain en devenant aussi blanc qu’un linge. « Faut que je m’assois. »

- « Chéri… tu es ….déjà assis… » sourit la jeune femme. « Détends…toi…Tout se passera…bien…Fais confiance à Moira. »

Lentement, Jack acquiesça alors qu’il prit la main de Samantha dans la sienne. D’un regard, il accorda le droit à la vieille femme de faire son travail.

Moira releva doucement la robe de la souveraine puis se mit sur le côté du lit. Elle ausculta la jeune femme en posant une main sur le bas de son ventre et insinua deux doigts de son autre main dans le vagin afin d’aller toucher son utérus.

- « Le travail est très avancé. L’enfant sera né dans quelques heures. » expliqua Moira. « Otez-lui sa robe et mettez-lui une simple chemise afin qu’elle soit à l’aise. »

Pendant que Jack faisait ce que la vieille dame avait ordonnée, celle-ci avait baissé le drap et étala des grandes protections sur le lit afin qu’il ne soit pas sali. Doucement, ils aidèrent Samantha à se rallonger alors qu’elle portait une des chemises de son époux.

- « Moira… J’ai envie de pousser… C’est normal ? » souffla la jeune femme sous la douleur.

- « Oui, c’est tout à fait normal. » répondit Moira en souriant alors qu’elle montait à genoux sur le lit « Vous allez bien écouter ce que je vais vous dire et tout se passera bien. »
Sous la douleur, la souveraine ne put qu’opiner de la tête alors qu’une lueur d’inquiétude passa dans ses yeux.
- « Altesse, vous aiderez votre épouse à se relever lorsqu’elle poussera. »
Obéissant et inquiet pour sa femme, Jack acquiesça alors qu’il peinait toujours à croire que son enfant allait naitre.
- « A la prochaine douleur, vous prenez votre respiration et vous poussez de toutes vos forces. Vous arrêtez à la disparition de la douleur. »
- « Ça recommence. » grimaça la jeune femme.
- « Alors poussez. »
Samantha se redressa un peu alors que Jack l’aida et elle poussa de toutes ses forces. Elle retenait ses hurlements de douleur car elle ne voulait pas inquiéter son époux plus qu’il ne l’était.
Apres plusieurs longues minutes et six poussées plus tard, des pleurs retentirent dans la chambre alors que Samantha laissa sa tête retomber sur les coussins.
Moira attrapa l’enfant alors qu’elle coupa rapidement le cordon. Elle prit des linges posés près d’elle et le nettoya rapidement tout en vérifiant qu’il était bien portant.
- « Alors ? » demanda le souverain impatient.
- « C’est une fille, altesse. » annonça la vieille femme avec précaution.
Rapidement, Jack se leva et alla à la porte afin de l’ouvrir, le visage impassible.
- « Kassir ! » appela le souverain. « Envoie un garde chercher Jacob tout de suite. Fais sonner les canons pendant ce temps. »
- « Je vais faire sonner les vingt-et-uns coups altesse. » s’inclina le conseiller en commençant à partir.
- « Non, vingt coups » corrigea le sultan.
- « Une fille ? » s’étonna Kassir.
- « Oui, une magnifique petite fille. » sourit fièrement Jack.
D’un signe de tête, le conseiller partit faire exécuter les ordres alors que le souverain refermait la porte pour rejoindre son épouse. Lorsqu’il se retourna, il vit que Moira avait terminé son travail et avait aidé Samantha à se redresser un peu alors que des coussins lui calait confortablement le dos.
La jeune femme tenait tendrement son bébé dans les bras alors que la vieille femme semblait lui expliquer quelque chose tout en l’aidant à déboutonner le haut de la chemise.
Sous les conseils de Moira, Samantha mit sa fille au sein alors que quelques larmes coulaient le long de ses joues.
- « Elle est si belle, Jack. » énonça la jeune maman en observant son enfant.
- « Elle te ressemble ma chérie. » sourit le nouveau père alors qu’il prenait place près de sa famille.
- « Puis-je me retirer, altesses ? » demanda doucement Moira alors qu’elle tenait dans ses bras, tout le linge Sali pendant la naissance.
- « Oui, vous pouvez. » répondit Jack en la regardant « Merci pour votre travail. »
Etonnée mais ravie, Moira s’inclina puis quitta la pièce, les laissant ainsi en tête à tête. Au même moment, les coups de canons résonnèrent dans le royaume afin d’annoncer la naissance de l’enfant. Des cris de joies retentirent alors que Jacob continuait de courir pour rejoindre sa fille sans même prêter attention au nombre de coups de canon.
Il fut autorisé à entrer dans la chambre alors que la scène qu’il vit lui donna les larmes aux yeux. Le couple royal le regarda alors que Jack lui intima d’approcher.
- « Jacob, je vous présente votre petite-fille, Eléanore » sourit le souverain.
- « Elle est magnifique. » fit Jacob, ému. « Vous avez fait du bon travail. »
- « Merci papa. » sourit Samantha. « Tu veux la prendre ? »
- « Quoi ? » s’exclama le grand-père. « Oh non. J’aurai trop peur de la casser. Je vais attendre un peu encore. »
Les trois adultes rirent de bon cœur alors que le nouveau-né soupirait de bien-être dans les bras de sa maman.

A son arrivée au palais, Samantha avait chamboulé la vie de Jack ainsi que les règles en vigueur. Désormais, avec la naissance de cette petite princesse, tous savaient que la vie ne serait plus jamais comme elle le fut jadis. Une nouvelle ère commençait et Eléanore en était la preuve.

FIN

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?