baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 12 : Sacrée surprise

Chapitre 12 : Sacrée surprise

Titiasyl, mardi 26 août 2014

Le lendemain matin, Darragh se leva de très bonne humeur. Etant donné que le trousseau de Samantha avait très bien avancé, la date du mariage pourrait bientôt être fixée.
Il sourit à cette idée alors qu’il allait enfin pouvoir profiter du corps de la jeune fille comme il le désirait.
Tout ravi, il quitta sa chambre après s’être habillé et se rendit dans la salle à manger.
Darragh fut surpris de trouver celle-ci vide, alors que des éclats de voix se firent entendre du salon.
- « Mais enfin, comment est-ce arrivé ? » gronda Richard en regardant son épouse debout à côté de lui.
- « Je l’ignore. » soupira Eléanor « Hier soir, tout était en ordre pourtant. Qui a bien pu faire cela ? »
- « Que se passe-t-il ici ? » demanda Darragh en entrant dans la pièce et trouvant ses parents debout devant la cheminée.
Le couple se regarda indécis avant que la matriarche ne se tourne vers son fils en soupirant.
- « Le trousseau de Samantha a été brulé. » annonça la vieille dame « Seules les paires de draps sont intactes. »
- « QUOI ? » hurla Darragh en s’approchant vivement du feu « JE SUIS CERTAIN QUE C’EST ELLE QUI A FAIT CELA ? »
- « Ne tire pas de conclusions hâtives. » gronda Richard, n’ayant aucune preuve « Ce n’est peut-être pas elle. »
- « Si, je suis certain que c’est elle. » grogna le fils ainé « Ça ne peut être qu’elle. Samantha ne veut pas m’épouser, alors elle fait tout ce qu’elle peut pour retarder le mariage. »
- « Ne dis pas de bêtises voyons. » râla Eléanor « Certes, elle ne veut pas de ce mariage, mais elle sait parfaitement ce que tu lui ferais si elle essayait de le repousser. Vu qu’en plus, ça a l’air de satisfaire tout le monde. »
C’est le sourire aux lèvres que Samantha se leva ce matin-là. Elle fit sa toilette et s’habilla tranquillement. Après tout, elle n’avait pas vraiment besoin de se presser car la jeune fille savait qu’elle retrouverait tout le monde dans le salon et surtout devant la cheminée.
Juste avant d’ouvrir la porte de sa chambre, Samantha ôta le sourire de ses lèvres, puis quitta la pièce comme à son habitude.
Arrivée dans la salle à manger, elle ne fut pas surprise de la trouver vide alors qu’elle entendit des éclats de voix dans le salon.
- « Allez, quand faut y aller ! » souffla la jeune fille en se parlant le plus bas possible « C’est le moment d’être la meilleure actrice possible. »
Lorsqu’elle entra dans la pièce, elle se figea lorsqu’elle les vit devant le foyer de la cheminée.
- « Bonjour. » fit-elle timidement « Que se passe-t-il pour que vous soyez tous ici ? »
Richard fut surpris de la voir oser poser une telle question, mais il comprit rapidement que leurs attitudes étaient inhabituelles.
- « Et pourquoi le coffre de mon trousseau est-il ouvert ? » s’inquiéta la jeune fille sans laisser le temps au patriarche de parler.
- « Eh bien… » commença Eléanor avant de souffler « Nous avons retrouvé tous les linges brodés dans le feu. »
Darragh n’avait pas dit un seul mot depuis l’arrivée de sa fiancée. Il était furieux contre elle alors qu’il était toujours persuadé que c’était elle qui avait fait cela.
- « Mais non… Ce n’est pas possible… » s’horrifia la jeune fille « J’avais tout bien rangé hier soir avant le diner. Et il ne me restait plus que les draps à broder. Comment une telle chose a bien pu se produire ? »
Samantha resta figée sur place, alors qu’elle regardait avec effarement le coffre puis la cheminée.
Darragh l’observait avec minutie alors qu’il voulait être certain qu’elle ne mentait pas. En voyant l’expression horrifiée de la jeune fille, il fut sûr que ce n’était pas elle qui avait brulé les linges.
- « Je ferai chercher le responsable de tout cela. » gronda Richard furieux « En attendant, il est plus que temps pour nous d’aller prendre le petit-déjeuner. »
Afin d’être les premiers à table, les hommes quittèrent la pièce en premier alors qu’Eléanor en profita pour approcher de Samantha.
- « Félicitations, ma petite. » fit la matriarche en parlant à voix basse « Tu es vraiment douée pour jouer la comédie. »
- « C’est vrai ? » demanda la jeune fille de la même manière.
- « Oh oui. » répondit Eléanor « Tu as été parfaitement crédible. »
Elles échangèrent un sourire discret alors que la matriarche ne put s’empêcher de poser sa main sur la joue de la jeune fille en une caresse maternelle.
- « Rejoignons les hommes avant qu’ils ne viennent pour nous chercher. » ordonna Eléanor en passant devant Samantha.
La jeune fille suivit la maitresse de maison dans la salle à manger.
Juste avant d’entrer dans la pièce, Samantha reprit un visage neutre puis alla prendre place sur sa chaise.
Comme à son habitude, elle resta muette pendant tout le repas alors qu’elle était plus que joyeuse intérieurement. Samantha avait désormais une alliée dans la famille.
Alors qu’ils venaient de finir de manger, Richard décida de mettre les choses au point.
- « Vu que la majeure partie du trousseau est partie en fumée, je ne peux que repousser le mariage. » déclara le patriarche en regardant son fils.
- « QUOI ?? C’est hors de question ! » hurla Darragh en tapant son poing sur la table.
- « Ce sera ainsi et pas autrement ! » cria Richard en toisant son ainé « C’est la règle Darragh. Tant que le trousseau ne sera pas terminé, il n’y aura pas de date fixée ! »
Le fils ainé ne put que se taire sous les cris de son père. Il était plus que furieux de ses paroles alors qu’il se doutait bien que ce serait ainsi.
- « Je vais aller en ville ce matin du coup. » déclara Eléanor afin de calmer les esprits « Je vais aller racheter ce qu’il faut afin de remplacer ce qui a brulé. »
- « Excellente idée ma chérie. » sourit le patriarche alors que sa colère retomba immédiatement. « Par contre, vous irez seule. »
Sur sa chaise, Samantha ne disait pas un mot alors qu’elle gardait la tête baissée sur son assiette. Elle avait brulé une grande partie de son trousseau mais elle devait de nouveau broder tous ces linges.
La seule chose positive pour le moment était que le mariage était repoussé. Et ça convenait parfaitement à Samantha.
Richard quitta la pièce pour rejoindre son bureau, alors que Darragh se rendit à son travail.
- « Je suis navrée Samantha. Je ne peux t’emmener avec moi en ville. » fit Eléanor tristement en regardant la jeune fille.
- « Je comprends madame. » répondit l’adolescente en laissant quelques larmes couler le long de ses joues.
Samantha se leva de table et se rendit dans le salon où elle prit place sur le canapé, afin d’observer le feu de cheminée.
Eléanor soupira fortement puis finit par sortir de la maison, afin de se rendre en ville.
La journée finit par passer tranquillement, alors que la jeune fille dut se remettre à broder les linges de son trousseau…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?