baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 16 : Malade

Chapitre 16 : Malade

Titiasyl, vendredi 12 septembre 2014

Une fois seule avec Samantha, Eléanor se dépêcha de s’occuper d’elle en attendant l’arrivée du médecin.
Avec douceur, elle la dévêtit entièrement avant de lui sécher le corps ainsi que les cheveux.
Après avoir récupéré une chemise de nuit dans la commode, la matriarche rhabilla Samantha avant de l’allonger dans le lit puis de la recouvrir convenablement.
Eléanor s’assit près de la jeune fille tout en lui ôtant quelques mèches de cheveux qui cachaient son visage.
Péniblement, Samantha ouvrit les yeux, alors qu’elle sentait la présence d’une personne à ses côtés.
- « Me faites-pas de mal, s’il vous plait… » implora la jeune fille en chuchotant, alors qu’elle pensait se trouver en présence de Darragh.
- « Je ne te ferai jamais de mal, ma chérie. » fit tendrement Eléanor avant d’ajouter « Le médecin va bientôt arriver afin de savoir ce que tu as. »
Fatiguée, l’adolescente se contenta d’acquiescer d’un signe de tête, alors qu’elle commençait à s’endormir, épuisée par son état.
- « Samantha ! » fit la matriarche en la réveillant « As-tu mal quelque part ? »
- « J’ai mal à la gorge et à la tête… J’ai du mal à respirer aussi. » chuchota la jeune fille « Et j’ai froid. »
- « Tu as beaucoup de fièvre, c’est normal. » répondit Eléanor avant d’ajouter en remontant les couvertures sur elle « Dors ! Je te réveillerai pour prendre ton traitement tout à l’heure. »
Samantha n’attendit pas plus longtemps pour fermer les yeux alors qu’elle était épuisée par sa nuit dehors mais aussi par la maladie.
Quelques minutes plus tard, le médecin arriva accompagné de Richard alors que ce dernier posa son tendre regard sur Samantha ayant l’impression de revoir sa petite fille malade quelques années plus tôt.
- « Bonjour docteur. » le salua la matriarche avec un sourire.
- « Bonjour madame O’Neill. » répondit l’homme en se tournant vers Richard « C’est pour cette jeune fille ? »
- « En effet, c’est bien pour elle. « répondit le patriarche en croisant ses bras contre sa poitrine.
- « Samantha a passé la nuit dehors et nous l’avons trouvée dans cet état ce matin. » expliqua Eléanor.
- « Elle est toujours brulante de fièvre et du mal à respirer ? » fit l’homme de sciences en sortant ses instruments.
- « Oui ainsi que du mal à parler. » répondit la matriarche « Samantha m’a dit également avoir mal à la gorge ainsi qu’à la tête. »
- « Très bien. Voyons ça alors. » fit le médecin en commençant à ausculter la malade.
Eléanor voyait l’homme de sciences faire des grimaces, alors qu’il secouait la tête par moment.
- « Alors ? Qu’est-ce qu’elle a ? » s’inquiéta la matriarche devant l’attitude du médecin.
- « Elle a une grosse bronchite. Elle va devoir garder le lit au moins deux jours. » finit par dire le docteur avant d’ajouter « De toute façon, vu comment elle est malade, il y a de fortes chances qu’elle ne fasse que dormir et c’est le mieux qu’elle ait à faire. »
- « Je veillerai à ce qu’elle garde le lit et se repose comme il faut. » affirma Eléanor en observant la jeune fille.
- « Voici son traitement. » commença l’homme de sciences « Donnez-lui en une cuillère à café matin, midi et soir pendant quatre jours. »
Le médecin donna le flacon à la matriarche avant de quitter la chambre pour se rendre dans le bureau du chef de famille en sa compagnie.
- « D’après vous, elle sera rétablie dans combien de temps ? » demanda Richard, inquiet pour la jeune fille.
- « C’est assez difficile à dire étant donné que chaque personne réagit différemment. » répondit le médecin.
- « Dans ce cas, j’espère qu’elle ira vite mieux. » confia le patriarche en se dirigeant vers son bureau puis ajoutant « Combien vous dois-je ? »
- « Cinquante dollars. »
- « Les voici ! » fit Richard en mettant le billet dans la main du médecin « Et merci d’être venu aussi vite. »
Le docteur remercia le vieil homme puis quitta rapidement la demeure alors que d’autres patients l’attendaient.
Dans la chambre, Eléanor essayait de réveiller Samantha afin de lui donner son traitement.
- « Allez, ma chérie, il faut te réveiller. » fit gentiment la vieille dame en lui tapotant les joues.
- « Je ne me sens pas bien du tout. » chuchota la jeune fille en ouvrant les yeux.
- « Tu iras mieux dans quelques jours, tu verras. » sourit Eléanor en l’aidant à s’asseoir dans le lit « Mais pour cela, il faut que tu prennes correctement ton traitement. Et aussi que tu dormes le plus possible. »
- « D’accord. » répondit simplement Samantha en prenant son médicament.
La vieille dame reposa le flacon sur la petite table de nuit et se rassit près de la jeune fille.
- « Avec mon époux, nous viendrons te rendre visite afin de suivre l’évolution de ton état de santé. » la prévint Eléanor « A ce moment-là, si tu ne dors pas, tu devras faire semblant d’être profondément endormie. »
Samantha la regarda les yeux écarquillés alors qu’elle avait du mal à comprendre pourquoi elle lui disait cela.
- « Puis-je vous demander pourquoi ? » demanda la jeune fille en se calant un peu mieux dans les coussins.
- « Je ne peux malheureusement pas annuler les fiançailles. » soupira Eléanor alors que la tristesse se lisait sur le visage de l’adolescente.
Samantha eut les larmes qui lui montèrent aux yeux alors que sa situation lui revenait à l’esprit. Voyant cela, la vieille dame prit le visage de la jeune fille dans ses mains alors qu’elle essuya les quelques larmes qui coulaient.
- « Je ne peux que t’aider à repousser le mariage le plus possible. » fit doucement Eléanor en souriant légèrement et la regardant d’un air maternel « Et faire culpabiliser mon époux le plus possible. »
- « Si vous le dites. » soupira Samantha.
- « Je suis désolée de ne pouvoir faire plus. » lâcha à son tour la matriarche « Mais je ne désespère pas de faire changer d’avis Richard. J’ai un sacré caractère. »
La vieille dame ponctua sa phrase d’un clin d’œil tandis que la jeune fille ne put que pouffer de rire. Celle-ci se souvenait de la réaction de la matriarche lorsque Darragh l’avait privée de repas.
- « Maintenant, tu dois te reposer. » déclara Eléanor en aidant Samantha à se recoucher « A plus tard. »
Elle déposa un baiser sur le front de la jeune malade et quitta la pièce après un dernier sourire.
La jeune fille soupira alors qu’elle finit par se rendormir rapidement, épuisée…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?