baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 27 : Menaces

Chapitre 27 : Menaces

Titiasyl, samedi 11 octobre 2014

Une fois dans le salon, Eléanor fit asseoir Samantha sur le canapé alors qu’elle prit place près d’elle.
La jeune fille n’osait pas relever la tête sachant que la matriarche l’observait et semblant attendre quelque chose.
- « Alors, tu me dis ce qu’il s’est passé après que je sois venue te voir dans ta chambre ? » demanda la matriarche avec douceur.
- « Il ne s’est rien passé du tout madame. » murmura Samantha alors que ses doigts trituraient les pans de sa robe.
- « Mais bien sûr. » grogna la vieille dame « Tu ne cesses de gémir dès que tu bouges et tu te renfermes de nouveau. »
- « Je suis juste fatiguée. » souffla la jeune fille, honteuse de mentir de nouveau.
- « Samanthaaaa ! Ne me mens pas ! » s’énerva Eléanor alors qu’elle ne voulait pas entendre de mensonges avant de se radoucir « Je ne peux pas t’aider si tu ne me dis rien. »
- « Il est venu dans ma chambre juste après votre départ. » lâcha finalement l’adolescente alors que les larmes roulaient sur ses joues.
- « Et ? » s’inquiéta tout de suite la matriarche.
- « Il était furieux d’avoir été humilié pendant le bal alors il m’a dit que je devais être corrigée pour cela. » souffla Samantha.
- « Comment cela « humilié » ? Pourquoi a-t-il dit cela ? » fit la vieille dame étonnée.
- « Quand votre fils a dit à Darragh qu’il était vraiment un abruti, je n’ai pas pu m’empêcher de pouffer de rire. » avoua timidement la jeune fille.
- « Et forcément, cela n’a pas plu à Darragh. » termina Eléanor pour elle.
- « En effet. »
- « Il n’avait quand même pas à te battre pour cela, ma chérie. » affirma la matriarche.
- « Il était tellement furieux qu’il m’a frappé encore plus fort que les autres fois. J’ai mal partout. » pleura l’adolescente « Il a dit qu’il me battrait ainsi chaque fois que je serai une mauvaise femme. »
- « Une mauvaise femme ? » s’exclama Eléanor, ulcérée par de telles paroles.
- « Oui. Et il a fini par frapper ma tête si fort sur le planché que j’en ai perdu connaissance. » murmura Samantha « Je ne me suis réveillée que ce matin. »
- « Il me chauffe sérieusement les oreilles ! » » s’énerva la matriarche en se levant du canapé et commençant à s’éloigner avant d’ajouter « Reste ici ma douce, je m’absente un petit moment. »
Devant le visage doux de sa protectrice, Samantha acquiesça d’un signe de la tête avant de sécher ses larmes.
Une fois Eléanor hors de la pièce, la jeune fille se remit à son trousseau tout en attendant le retour de la vieille dame.
De son côté, Eléanor se rendit dans le bureau de son époux alors qu’elle était furieuse du comportement de son fils mais aussi de celui de Richard.
Arrivée devant la porte, elle ne prit même pas la peine de frapper et entra directement dans la pièce pour aller se poster devant son époux.
- « Richard, vous devez annuler les fiançailles ! » gronda la vieille dame en posant ses mains sur le bureau.
- « Et pour quelle raison ferai-je cela ? » demanda tranquillement le patriarche en levant la tête de son dossier pour regarder sa femme.
- « Si vous persistez à laisser Samantha avec Darragh, il va finir par la tuer. » s’énerva la vieille dame « Il est allé lui rendre une petite visite hier soir juste après mon passage. »
- « Et que lui a-t-il fait ? » demanda Richard en fronçant les sourcils.
- « D’après vous ? » gronda Eléanor « A part à la frapper, qu’aurait-il bien pu faire ? »
Le patriarche resta sans voix devant l’éclat de colère de son épouse et ses paroles.
- « Il l’a frappée tellement fort qu’elle en a perdu connaissance sur le sol de sa chambre. » hurla la vieille dame « Elle ne fait que gémir dès qu’elle bouge tellement elle a mal partout. »
Voyant son époux muet, le sang de la matriarche ne fit qu’un tour et elle se décida donc à agir différemment.
- « Je vous préviens Richard. » fit calment Eléanor « Soit vous faites quelque chose, soit je quitte cette demeure avec Samantha. »
La vieille dame ne laissa pas son époux répondre et quitta la pièce en claquant la porte derrière elle.
- « Si avec ça, vous ne faites rien… » murmura Eléanor pour elle-même en rejoignant le salon.
Une fois dans la pièce, elle reprit place près de Samantha tout en souriant.
- « Aujourd’hui, pas de trousseau, ma chérie. » déclara la matriarche « Nous allons passer notre journée toutes les deux. »
- « Puis-je vous demander ce que nous allons faire, madame ? » fit la jeune fille en se levant sous l’impulsion de sa protectrice.
- « Bien sûr que tu as le droit de demander, voyons. » s’exclama la vieille dame « Nous allons aller jardiner toutes les deux et faire de beaux bouquets de fleurs pour le salon et la salle à manger. Est-ce que cela te plait ? »
- « Oh oui. J’aime beaucoup passer du temps dehors. » sourit Samantha avant d’ajouter « Mais c’est la première fois que je vais jardiner et faire des bouquets. »
- « Tu verras, ce n’est pas bien difficile. » répondit Eléanor en passant un bras autour de la taille de sa protégée. « Nous allons passer un bon moment toutes les deux. »
Tout sourire, elles arrivèrent dans les jardins alors que la vielle dame les entraina vers une petite cabane de jardin.
- « Tiens, voici un tablier. » fit Eléanor avant de mettre le sien.
Samantha passa le vêtement puis suivit sa protectrice dans les allées.
- « Attention, ne fais pas comme cela. » fit subitement la vieille dame en arrêtant le geste de la jeune fille « Tu vas te couper en faisant ainsi. »
- « Comment dois-je faire alors ? » questionna l’adolescente en regardant son sécateur.
- « Regarde, je vais te montrer. » sourit Eléanor en montrant comment faire à la jeune fille.
Enchantée, Samantha reproduisit les gestes de la vieille alors qu’elle faisait son premier bouquet.
- « Il est joli ? » s’inquiéta la jeune fille en montrant son assortiment de fleurs.
- « Il est superbe. Tu es une bonne élève. » répondit la matriarche « Nous le mettrons sur la table pour que tout le monde le voit au diner. »
- « Mais… » s’inquiéta tout de suite Samantha.
- « Ne te tracasse pas, nous le dirons seulement à Richard et à Jack. » fit rapidement Eléanor « Maintenant, dépêchons-nous de rentrer avant que Darragh ne rentre. »
Samantha suivit la vieille dame dans le salon alors qu’elles avaient rangé leur matériel de jardinage juste avant.
Elles reprirent leur place dans le salon et continuèrent leurs ouvrages, assises l’une près de l’autre sur le canapé, heureuses d’avoir passé un bon moment ensemble…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?