baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 35 : Nouvelle occupation

Chapitre 35 : Nouvelle occupation

Titiasyl, mardi 28 octobre 2014

Avec le cadeau d’anniversaire offert par Samantha, Eléanor s’était rendue compte que Samantha avait un talent pour le dessin.
Se doutant que la jeune fille devait adorer dessiner ainsi que certainement peindre, la matriarche se décida à lui faire un beau cadeau à son tour.
- « Richard, je vais en ville faire des achats. » fit la vieille dame à son époux avant de se préparer à quitter la demeure.
- « Des achats ? » demanda le patriarche étonné « Quels achats ? »
- « Je vais offrir à Samantha du matériel pour faire du dessin et de la peinture. » répondit Eléanor « Etant donné qu’elle n’a pas grand-chose à faire pour s’occuper dans cette maison, je suis sûre que cela ne pourra que lui faire plaisir. »
- « Vous avez raison. » sourit Richard « Je pense aussi que cela lui plaira. »
La matriarche embrassa rapidement son époux et quitta la maison pour prendre la direction du centre-ville.
Pendant ce temps, Samantha se trouvait dans le salon en train de lire un livre, alors que Jack était assis dans un fauteuil tout en lisant son journal.
Depuis l’agression de la jeune fille, Eléanor et le jeune homme faisaient en sorte de ne jamais la laisser seule, afin d’empêcher Darragh de lui faire à nouveau du mal.
Jack avait bien envie de discuter avec l’adolescente afin d’apprendre à la connaitre un peu mieux mais celle-ci se trouvait totalement plongée dans sa lecture.
Darragh était furieux et tournait en rond dans sa chambre. Depuis deux semaines, il n’avait pas pu se retrouver seul avec Samantha et cela l’agaçait profondément.
De plus, il ne savait toujours pas où elle passait ses nuits et il ne pouvait pas non plus lui rendre de petites visites nocturnes.
Alors qu’il ne faisait que marmonner, Darragh entendit des bruits de pas et la voix de sa mère dans le couloir.
- « Faites attention surtout. C’est très fragile. » fit Eléanor à ses domestiques. « Posez tout sur le lit. »
Les serviteurs déposèrent les paquets comme demandé puis quittèrent la pièce suivis par la matriarche.
Celle-ci n’avait pas remarqué que son fils ainé se trouvait dans sa chambre et avait donc vu quelle était la chambre de Samantha.
En faisant attention de ne pas se faire voir, Darragh ouvrit doucement sa porte et traversa le couloir pour ouvrir celle de la chambre de la jeune fille.
Une fois entré dans la pièce, il referma derrière et fit le tour des lieux.
- « C’est ici que vous dormez maintenant. » sourit méchamment le fils ainé en parlant pour lui « Je suis vraiment ravi de l’apprendre. »
Enchanté, il quitta la pièce et rejoignit le salon où il prit place dans un fauteuil, l’air de rien.
Le déjeuner étant passé, Eléanor prit sa protégée par le bras et l’invita à la suivre.
- « Viens avec moi. » sourit la vieille dame « J’ai quelque chose à te montrer. »
- « Où allons-nous ? » demanda la jeune fille.
- « Dans ta chambre. » répondit la matriarche en la conduisant devant la pièce « Entre. »
Samantha obéit et entra dans la chambre avant de voir tous les paquets posés sur son lit.
- « Qu’est-ce que… » demanda l’adolescente en se tournant vers sa protectrice.
- « C’est un cadeau pour toi. » sourit Eléanor « J’espère que cela te plaira. »
Impatiente, la jeune fille se dirigea presque en courant vers le lit et commença à défaire ses cadeaux.
Une fois le papier ôté, Samantha vit du matériel de dessin tel que des toiles, des fusains, un chevalet, des pinceaux ainsi que des pastels et de la peinture.
- « C’est… c’est… » fit la jeune fille heureuse et ne sachant plus où regarder « Merci beaucoup. »
L’adolescente alla se blottir dans les bras d’Eléanor alors que sa joie la laissait sans voix.
- « Je suis vraiment très contente. » souffla Samantha « Merci infiniment. »
- « Je suis vraiment ravie que cela te plaise. » sourit la vieille dame « Maintenant, tu auras de quoi t’occuper les journées ou les soirs. »
La jeune fille ne répondit pas mais son sourire parla pour elle alors qu’elle ne cessait de regarder son matériel de dessin.
- « Et si nous retournions au salon ? » proposa la matriarche en commençant à quitter la pièce.
- « C’est-à-dire que… » hésita la jeune fille en se tortillant les doigts.
- « Reste ici et profite de ton cadeau. » sourit Eléanor « Nous nous verrons plus tard. »
Samantha se précipita vers son chevalet et installa une toile dessus alors qu’elle prenait déjà ses pinceaux et de la peinture.
La vieille dame quitta la pièce en secouant la tête, heureuse de voir la protégée redevenir une enfant le temps de quelques heures.
La journée passa très vite alors que l’adolescente avait peint plusieurs toiles.
Constatant que l’heure de diner approchait, et ne voyant Samantha arriver, Richard décida d’aller la chercher alors qu’il se doutait qu’elle devait être prise dans sa peinture.
En douceur et après avoir frappé à la porte, le patriarche entra dans la pièce pour voir la jeune fille concentrée sur une toile.
Il attendit quelques minutes qu’elle lève son pinceau pour ouvrir la bouche.
- « Samantha, il va être l’heure de diner. » fit gentiment le vieil homme alors qu’elle sursauta légèrement.
- « Déjà ? » fit la jeune fille étonnée « Je prends ça et je vous suis. »
Elle prit une de ses œuvres en main et quitta sa chambre le sourire aux lèvres alors que Richard était ravi de la voir ainsi.
Ils se rendirent directement dans la salle à manger sans voir que Darragh se trouvait un peu plus loin dans le couloir.
Furieux de voir la jeune fille aussi heureuse, il entra dans la chambre et détruisit toutes les toiles ainsi que le chevalet. Il attrapa le reste du matériel et partit avec pour le cacher dans sa propre chambre.
Fier de lui, il se rendit dans la salle à manger pour le repas où tous l’attendait pour commencer. Lorsqu’il entra dans la pièce, ce fut pour voir une scène qui lui déplut fortement.
- « Madame, je voulais vous offrir cette toile pour vous remercier. » fit doucement Samantha.
- « Elle est magnifique ma douce. » fit Eléanor en observant le tableau. « Tu as merveilleusement bien peint notre domaine. N’est-ce pas Richard ? »
- « En effet, c’est une toile parfaitement réussie. » sourit le patriarche avant de déposer la toile sur un meuble. « Je demanderai à Arthur de faire accrocher ce tableau dans le salon. »
Samantha rougit sous les compliments qui lui été faits alors que le maitre des lieux vit son ainé entrer dans la pièce.
- « Où étais-tu ? » demanda sèchement Richard.
- « J’étais dans les écuries. Je n’ai pas vu l’heure passer. » répondit simplement le fils ainé.
- « Tâche d’arriver à l’heure la prochaine fois. »
- « Oui père. »
Tous prirent place à table et passèrent un bon moment ensemble. En fin de soirée, la jeune fille retourna dans sa chambre alors que son cœur se figea en voyant l’état de la pièce.
- « Noooonnnn. » gémit l’adolescente en laissant les larmes couler en voyant ses toiles et son matériel détruits.
En pleurs, Samantha rangea sa chambre avant de se changer puis de se coucher pour la nuit.
Elle savait pertinemment que Darragh lui faisait payer l’annulation de leurs fiançailles.
Le lendemain matin, lorsqu’Eléanor entra dans le salon, ce fut pour trouver sa protégée en pleurs et assise sur le canapé.
Rapidement, elle prit place près d’elle alors qu’elle décida de profiter du fait qu’elles se trouvaient seules.
- « Que se passe-t-il ma douce ? s’inquiéta la matriarche.
- « Darragh a détruit toutes mes toiles ainsi que le matériel. » pleura la jeune fille « Pourquoi me fait-il cela ? »
La vieille dame ferma les yeux d’exaspération en prenant sa protégée dans ses bras.
- « Je vais aller voir Richard et lui rapporter ce que tu viens de me dire. » souffla Eléanor « Darragh commence à me chauffer les oreilles. »
Après avoir déposé un baiser sur la tempe de la jeune fille, elle quitta la pièce pour rejoindre son époux dans le bureau.
- « Richard, ça ne peut plus durer. » gronda la matriarche.
- « Qu’est-ce qu’il a encore fait ? » soupira le patriarche, las du comportement de son fils.
- « Il a détruit toutes les toiles de Samantha ainsi que le matériel de dessin. » répondit Eléanor. « Quand va-t-il enfin la laisser tranquille ? »
- « Je m’occupe de lui, ma chérie. » sourit Richard « Je vais lui faire passer l’envie d’importuner Samantha pendant un moment. »
- « Merci. » fit la matriarche « Je retourne dans le salon avec la petite. »
Le patriarche acquiesça d’un signe de tête avant de sourire méchamment en pensant à la punition qu’il allait donner à Darragh…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?