baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 36 : La punition

Chapitre 36 : La punition

Titiasyl, vendredi 31 octobre 2014

Après avoir attendu un petit moment afin de reprendre le contrôle de lui-même, Richard fit appeler Arthur dans son bureau.
- « Va me chercher Darragh et reviens avec lui ici. » ordonna gentiment le patriarche à son majordome.
- « J’y vais de ce pas, monsieur. » s’inclina le domestique avant de quitter la pièce pour se mettre à la recherche du fils ainé des O’Neill.
Après avoir passé un bon moment à chercher l’homme, Arthur finit par le trouver dans les jardins, prêt à aller importuner Samantha.
- « Monsieur Darragh, votre père désire vous voir dans son bureau. » déclara le majordome, sur ses gardes.
- « Je suis occupé, il attendra. » répondit méchamment le fils ainé en toisant Arthur.
- « Je suis navré monsieur mais votre père dit que c’est urgent. » fit le domestique alors qu’il avait ordre de revenir avec lui.
- « J’y vais dans ce cas. » soupira Darragh alors qu’il prit la direction du bureau de son père par obligation.
Arthur suivit l’homme alors que celui-ci stoppa ses pas et se posta face au domestique.
- « Je connais le chemin ! » gronda le fils ainé.
- « Votre père m’a demandé de revenir dans le bureau avec vous, monsieur. » fit le majordome, toujours très poli.
Pas très content de cela, Darragh poursuivit sa route alors qu’il était énervé que le domestique soit dans ses pattes.
Arrivé devant le bureau de son père, il entra sans même frapper alors qu’Arthur pénétra dans la pièce à son tour.
- « La prochaine fois, frappe avant d’entrer dans mon bureau Darragh ! » gronda Richard, mécontent du comportement de son fils « Arthur, viens te placer près de moi. »
Le domestique obéit rapidement et se posta près du maitre des lieux avant de croiser ses mains devant lui.
- « Si je t’ai convoqué devant moi, c’est parce que j’estime que tu le mérites amplement. » fit le patriarche l’air de rien.
- « Qu’ai-je fait de si bien père ? » sourit Darragh, pensant recevoir les éloges de son paternel.
- « Absolument rien ! » grogna Richard avant de continuer « Par contre, tu as une nouvelle fois importuné Samantha. »
- « Mais … »
- « SILENCE ! » hurla le patriarche en se levant et posant ses mains sur son bureau « Il y a deux semaines, tu lui as ouvert la main avec du verre coupé et maintenant tu détruis le cadeau que ta mère et moi lui avons fait ! »
- « Elle n’a pas le droit de … »
- « DANS CETTE MAISON, C’EST MOI QUI DECIDE ! » vociféra Richard encore plus furieux avant de se calmer un peu « Et elle a le droit de faire ce qu’elle désire à partir du moment où JE suis d’accord ! »
Darragh supporta le regard de son père avant de baisser les yeux sous la fureur de celui-ci.
- « Comme tu ne comprends pas avec des mots, j’ai décidé de passer par des actes afin de te faire comprendre que tu dois cesser d’importuner Samantha. » sourit méchamment le patriarche « Je vais donc te punir. »
- « Quelle est la sanction ? » demanda le fils ainé, pensant que la punition ne serait pas trop dure.
- « Je te prive d’argent pendant un mois. » fit Richard en reprenant place dans son fauteuil.
- « Père ? Vous... Vous ne pouvez pas faire cela. » blanchit Darragh, apeuré.
- « Bien sûr que si et je le fais ! » rit le vieil homme « Et pour que tu comprennes bien, Arthur te suivra partout afin d’être certain que tu laisses Samantha tranquille. »
- « Monsieur ? » fit le majordome étonné alors que ce genre de choses ne faisait pas partie de ses attributions.
- « Ton rôle pour le mois à venir est d’être en continu avec mon fils ainé. » fit Richard en regardant son domestique « Je suis le seul à pouvoir te relever de cette fonction. Compris Arthur ? »
- « Oui monsieur. » fit le majordome en s’inclinant « Il n’approchera pas mademoiselle Samantha. »
- « Tu as également le droit de le rappeler à l’ordre. » sourit le vieil homme, ravi de voir son fils se décomposer.
- « Très bien monsieur. » répondit Arthur, stoïque.
- « Et comme le supporter est tout de même mission difficile, tu auras droit à une belle prime pour tes efforts. »
- « Je vous remercie infiniment monsieur. » fit le domestique, heureux.
Furieux, Darragh quitta la pièce alors qu’Arthur lui emboita tout de suite le pas.
Les jours passèrent difficilement pour le fils ainé. Il ne pouvait en effet pas faire un seul pas sans que le majordome ne soit derrière lui.
Un matin, voyant Samantha seule dans les jardins, Darragh décida d’aller la voir afin de l’asticoter un peu.
- « Hum hum, monsieur Darragh. » fit Arthur en se raclant la gorge « Vous n’avez pas le droit d’aller importer mademoiselle Samantha. »
- « Rahhhh mais c’est pas vrai ! » gronda le fils ainé en faisant demi-tour « Mais qui est l’abruti qui m’a mis ce domestique dans les pattes ? »
- « C’est moi ! » fit Richard méchamment alors qu’il n’était pas loin « Et l’abruti te punit pour un nouveau mois avec Arthur. »
Darragh se retourna vivement alors qu’il se trouva face à son père.
Le majordome, lui, ne put s’empêcher de laisser un sourire naitre sur son visage alors qu’il avait parfaitement vu le maitre des lieux avant d’arrêter Darragh.
- « Bien évidemment, je double ta prime Arthur ! » fit Richard avant de quitter les lieux, un grand sourire sur les lèvres.
Furieux, le fils ainé s’éloigna de Samantha et partit vers les écuries afin d’être tranquille.
Il venait de se rendre compte qu’il n’avait pas le choix que de laisser la jeune fille en paix sous peine de se retrouver un mois supplémentaire sans argent et avec Arthur sur le dos.
De son côté, le majordome était ravi de pouvoir aider à la tranquille de l’adolescente.
En effet, Samantha avait toujours été gentille et polie envers lui alors que le domestique appréciait la jeune fille.
Et puis, au fond de lui, quelque chose lui disait qu’elle n’était pas prête de partir…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?