baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 42 : Les croquis

Chapitre 42 : Les croquis

Titiasyl, vendredi 14 novembre 2014

Un peu après le déjeuner, Darragh avait quitté la demeure afin de se rendre à son travail.
Eléanor et Samantha s’étaient installées dans le salon, alors que Jack les avait rejointes.
La matriarche brodait alors que son fils lisait son journal. La jeune fille était assise sur le canapé et faisait des croquis d’eux deux.
Alors qu’ils étaient tous les trois concentrés, Richard entra silencieusement dans la pièce et se plaça derrière Samantha.
Toujours sans faire de bruit, le patriarche regarda par-dessus l’épaule de la jeune fille afin de voir ce qu’elle faisait.
En voyant les croquis réalisés, le vieil homme fut abasourdi par le talent de Samantha pour le dessin.
Désireux d’en voir plus, Richard contourna le canapé afin de prendre place près de la jeune fille, alors que celle-ci leva la tête pour le regarder.
- « Tu as beaucoup de talent. Tes croquis sont vraiment magnifiques. » sourit le patriarche.
- « Je vous remercie monsieur. » fit Samantha, gênée par de tels compliments.
- « Je peux regarder tes dessins ? » demanda Richard, curieux.
Timidement, la jeune fille lui tendit son carnet sans un mot et attendit nerveusement les deux mains posées sur ses cuisses.
Le patriarche regarda le premier croquis et sourit devant la scène qui s’offrait à lui.
- « Tu as merveilleusement bien représenté mon épouse. » la complimenta-t-il une nouvelle fois.
La voyant gênée, Richard passa au croquis suivant alors que celui-ci le représentait.
- « Qu’est-ce que je suis sérieux quand je travaille. » fit le patriarche en s’observant « Mais je n’ai pas les cheveux clairsemés ainsi tout de même. »
- « Oh que si. Ça fait des années que je vous le dis mais vous ne vouliez pas me croire. » rit Eléanor en se moquant de son époux.
Richard grogna avant de passer aux croquis suivants. Il vit ainsi plusieurs dessins de sa demeure faits depuis des points différents de son domaine alors qu’ils étaient tous aussi beaux les uns que les autres.
Les suivants représentaient les jardins, alors qu’il avait oublié leur splendeur.
- « Je ne me rappelais plus qu’il y avait un kiosque à cet endroit. » soupira le vieil homme.
- « Pourtant, nous y avons passé de longs moments au début de notre mariage. » lâcha Eléanor, nostalgique.
- « De très bons moments en effet. » fit tendrement Richard en ancrant son regard dans celui de son épouse.
Après un petit instant, le patriarche se reconcentra sur les dessins alors qu’il en découvrit plusieurs de la ville.
Alors qu’il faisait défiler les pages, son visage s’assombrit brusquement en voyant un dessin bien particulier.
En y regardant de plus près, il remarqua que la scène se déroulait dans la chambre de Samantha. Celle-ci se trouvait recroquevillée dans un coin de la pièce, la robe déchirée et le visage marqué alors que des larmes coulaient sur ses joues.
Un peu plus loin, Richard pouvait voir Darragh de dos en train de quitter les lieux.
La matriarche avait vu le visage de son époux se rembrunir à la vue d’un croquis et son inquiétude grimpa en flèche.
- « Un souci mon chéri ? » demanda Eléanor, inquiète.
Le patriarche arracha la feuille du carnet à croquis avant de la déchirer en plusieurs petits morceaux puis de la jeter au feu.
- « Juste une erreur monumentale qui n’a rien à faire dans ce carnet. » consentit enfin à répondre le vieil homme.
Voyant Samantha baisser sa tête de douleur, Richard passa rapidement au croquis suivant et ne put s’empêcher de sourire en voyant l’image de son cadet lisant son journal.
Lorsque le vieil homme passa au dessin suivant, son sourire s’agrandit encore plus en constatant que le sujet était à nouveau Jack. Cette fois-ci, le jeune homme cherchait un livre dans la bibliothèque.
- « A nouveau Jack. » ne put s’empêcher de lâcher Richard en voyant un croquis de son fils ajustant sa cravate devant un miroir « Et encore Jack. »
Le patriarche feuilleta rapidement le restant du carnet, alors que tous les dessins représentaient son fils cadet.
- « Jack, encore Jack et toujours Jack. » fit le vieil homme l’air de rien.
Samantha devint rouge pivoine tellement elle était gênée, alors le jeune homme eut le sourire jusqu’aux oreilles d’apprendre cela.
- « Ah oui ? Il n’y a que moi ? » s’exclama-t-il en se levant afin de rejoindre le canapé « Je veux voir ça. »
Jack prit le carnet des mains de son père et se mit à le feuilleter.
- « Mais je n’ai pas de fossette sur le menton ! » s’exclama le jeune homme en fronçant les sourcils, voyant un des croquis.
- « Si juste là. » répondit timidement Samantha en se levant et posant son doigt sur le menton de Jack.
Confuse, elle retira rapidement sa main avant de rougir violemment tout en ancrant son regard dans celui du jeune homme.
Eléanor regarda tendrement son époux, alors que celui-ci se pencha vers elle sans un mot.
- « Vous voyez, j’avais raison. » murmura la matriarche.
- « Raison à quel propos ? » demanda Richard en fronçant les sourcils, alors qu’il n’avait pas vu les deux jeunes figés.
- « Ils sont faits pour être ensemble. » expliqua la vieille dame en indiquant d’un signe de tête la scène se déroulant sous leurs yeux.
Le patriarche tourna la tête alors qu’il vit Jack et Samantha toujours debout face à face alors que leurs regards étaient ancrés.
Les deux jeunes gens étaient aussi rouge l’un que l’autre, alors qu’il n’avait même jamais vu son cadet avec une tête de benêt comme en cet instant.
Ils étaient tellement dans leur bulle qu’ils n’avaient même pas entendu l’échange de paroles entre le couple.
- « En effet, vous avez raison depuis le début, ma chérie. » Sourit Richard en se levant tranquillement.
Il déposa un baiser sur les lèvres de son épouse, puis tourna les talons afin de retourner dans son bureau…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?