baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 43 : Nouvelles représailles

Chapitre 43 : Nouvelles représailles

Titiasyl, dimanche 16 novembre 2014

Après avoir passé toute sa journée à ruminer sa colère contre Samantha, Darragh décida qu’il ne pouvait rester sans rien faire.
Il chercha un moyen pour se venger jusqu’au repas sans avoir eu une seule idée.
Pendant le diner, le fils ainé ne prononça pas un seul mot alors qu’il vit son frère et l’adolescente ravis d’être l’un près de l’autre.
C’est en les voyant ainsi qu’il sut ce qu’il allait faire.
Darragh salua tout le monde et alla se coucher alors qu’il fit semblant d’être fatigué de sa journée.
Dans le salon, Richard lisait son journal pendant qu’Eléanor brodait tranquillement. Samantha était concentrée dans ses dessins tandis que Jack travaillait sur un dossier près d’elle.
Un peu plus tard, tout le monde alla se coucher alors que le jeune homme escorta la jeune fille jusqu’à sa porte.
- « Bonne nuit, Samantha. » sourit Jack.
- « Bonne nuit à vous aussi. » répondit la jeune fille avant d’ouvrir sa porte pour entrer dans sa chambre.
Le jeune homme attendit qu’elle ait refermé derrière elle avant de rejoindre son lit.
Samantha se dévêtit afin de mettre sa tenue de nuit puis se brossa les cheveux tout en baillant de fatigue.
Une fois qu’elle eut terminé, elle se mit dans son lit en se calant dans ses oreillers afin de lire quelques pages de son livre.
De sa chambre, Darragh entendit les membres de sa famille aller se coucher alors qu’il en était plus que ravi.
Dans le plus grand des silences, il quitta sa chambre et se rendit dans celle de Samantha afin de lui faire comprendre certaines choses.
Alors qu’elle se trouvait dans son lit, la jeune fille vit la porte de la pièce s’ouvrir et Darragh entrer.
Rien qu’en voyant son visage, elle sut déjà que l’explication allait être musclée.
Après avoir refermée derrière lui, il s’approcha rapidement d’elle alors que la jeune fille n’eut pas le temps de bouger tandis qu’il l’empoigna par la gorge.
- « C’est la dernière fois que vous m’humiliez ainsi ! » gronda Darragh en serrant sa main « Désormais, vous resterez dans la maison à observer les murs. »
- « Mais … »
- « Si jamais je vous surprends à lire ou à vous promener dans les jardins, je vous donnerai la correction de votre vie. » murmura l’homme en se penchant vers l’oreille de la jeune fille, la faisant ainsi trembler de frayeur « Suis-je clair ? »
Samantha ne put répondre alors qu’elle était complètement tétanisée par la peur. Furieux qu’elle reste ainsi, Darragh serra ses doigts un peu plus fortement autour de son cou.
- « Suis-je clair ? » répéta le fils ainé entre ses dents en la foudroyant du regard.
- « Oui. » répondit la jeune fille presque en murmurant.
Voyant qu’elle avait compris, il relâcha son cou et quitta la pièce en silence. Il était plus que ravi de voir que personne ne l’avait vu entrer et sortir de la chambre.
Sauf qu’il n’avait pas vu Richard arriver à l’angle du couloir alors que celui-ci l’avait vu quitter la chambre de la jeune fille.
En silence, le patriarche attendit que son ainé s’éloigne puis il s’approcha de la porte de chambre de Sam et écouta au travers du panneau de bois.
Il put ainsi entendre des bruits de pleurs étouffés alors que cela lui fit mal au cœur.
Le vieil homme se décida donc à entrer afin de vérifier que Darragh n’avait rien fait de grave à la jeune fille.
Lorsque Richard mit les pieds dans la pièce, Samantha leva la tête terrifiée pensant que c’était Darragh qui revenait.
La jeune fille se calma légèrement mais attendit tout de même crispée la suite des évènements.
Le patriarche s’approcha doucement du lit alors qu’il prit place sur celui-ci et près de Samantha.
- « Darragh t’a-t-il fait du mal ? » s’inquiéta tout de suite le vieil homme en ancrant son regard dans celui de la jeune fille.
- « Non monsieur. » répondit simplement l’adolescente alors que les larmes coulaient toujours abondamment sur ses joues.
- « La marque rouge sur ton cou n’est pas arrivée toute seule. » sourit gentiment Richard afin de la mettre en confiance « Alors je veux que tu me dises ce qu’il t’a fait. »
- « Il est venu me voir afin de me dire que je ne dois plus l’humilier ainsi. » souffla Samantha avant d’ajouter « Et surtout que je ne dois plus quitter la maison. »
- « Je te rappelle que c’est moi et moi seul qui commande dans cette demeure. » fit le vieil homme agacé par son fils « Tant que tu me demandes la permission et surtout que tu ne sors pas seule, je n’ai aucune raison de m’opposer à tes promenades. »
- « Il m’a dit aussi que je n’avais pas le droit de lire ou de me promener dans les jardins. » avoua la jeune fille, timidement.
- « Il me chauffe vraiment les oreilles celui-ci ! » s’énerva Richard alors que Samantha se tassa dans ses oreilles, terrifiée.
La voyant faire, le patriarche se calma rapidement alors qu’il ne voulait pas lui faire peur.
- « N’aie crainte, je ne frappe pas les femmes. » dit-il doucement avant de continuer « Et tu es libre de faire ce que tu désires, d’accord ? »
- « D’accord. » fit la jeune fille avec un léger sourire.
- « Maintenant, je veux que tu me promettes de venir me voir chaque fois que Darragh te menace ou te touche. » fit le vieil homme très sérieux « Et ce même en pleine nuit. »
- « Je vous le promets. » souffla Samantha, détendue.
- « Il est tard et il est temps que tu dormes que tu es fatiguée. » sourit Richard en l’incitant à s’allonger « Tu peux dormir tranquille. »
Comme un père, il déposa un baiser sur le front de la jeune fille puis quitta la chambre dans un dernier sourire.
L’adolescente soupira de bien-être après une telle conversation puis ferma les yeux avant de s’endormir tant ses paupières étaient lourdes de sommeil.
De son côté, le patriarche regagna sa chambre alors qu’il se promit de dire quelques mots à Darragh sur ce qu’il venait de faire…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?