baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 44 : Interrogations

Chapitre 44 : Interrogations

Titiasyl, mercredi 19 novembre 2014

Dans le couloir, Richard soupira un bon coup alors que l’attitude effrayée de Samantha l’avait retourné non seulement en tant qu’homme mais surtout en tant que père.
Une fois arrivé devant sa chambre, le patriarche entra dans la pièce avant de rejoindre son épouse dans leur lit.
Eléanor était en train de lire un livre et leva sa tête pour le regarder se coucher.
- « Vous avez mis du temps à revenir. » s’étonna la matriarche avant de s’inquiéter « Il y a eu un souci ? »
- « Darragh est allé une nouvelle fois rendre visite à Samantha dans sa chambre. » soupira Richard en se calant dans les oreillers.
- « Elle va bien ? » s’inquiéta encore plus la vieille dame alors qu’elle posa son livre sur ses cuisses.
- « Oui. » la rassura tout de suite le patriarche. « Je suis allée la voir et j’ai discuté avec elle. »
-« Puis-je savoir à quel propos ? » demanda Eléanor, curieuse.
- « J’ai mis les choses au point avec elle à propos de paroles que Darragh a prononcées à son encontre. » expliqua Richard, énervé à nouveau d’en parler.
- « Comme ? » s’impatienta la matriarche.
- « Comme le fait qu’elle n’ait pas le droit de sortir de la maison, de lire ou d’aller en ville. » répondit le vieil homme en réfléchissant « Je lui ai donc redit que seul moi décidais et qu’elle pouvait faire ce qu’elle désirait. »
- « Et elle vous a cru ? » demanda la vieille dame, sceptique.
- « Je le pense. » fit Richard avant d’ajouter « Et elle m’a promis de venir me voir si Darragh s’en prenait de nouveau à elle. De jour comme de nuit. »
- « C’est bien. Ça me fait plaisir qu’elle vous fasse confiance ainsi. » sourit Eléanor « Vous avez bien fait d’annuler les fiançailles. Quand je vois le comportement de notre fils avec elle ainsi que le regard terrorisé de Samantha, leur union aurait été une très mauvaise chose. »
- « En parlant de ça justement, je me demande pourquoi nos garçons ne sont pas encore mariés. » s’interrogea le patriarche alors que ce point le taraudait.
- « Je ne sais pas du tout pour Jack mais pour Darragh, je comprends totalement. » répondit la matriarche « Il est trop violent pour trouver une épouse. »
La vieille dame sourit alors qu’elle pensait à un détail que son époux n’avait pas semblé remarquer.
- « Mais vu le comportement de Jack et de Samantha, il se peut qu’il y ait un mariage prochainement. » ajouta Eléanor.
- « Vous croyez ? » fit Richard, surpris par de tels paroles.
- « Une maman sent ces choses-là. » rit la matriarche « En même temps, il faudrait être aveugle pour ne rien voir. »
Devant le visage ahuri de son époux, la vieille dame se décida à lui narrer tous les petits moments qu’il y a eu entre les deux jeunes gens.
- « Ils s’observent par-dessus le journal pour lui et le livre pour elle. » commença à énumérer Eléanor « Dès que leurs regards se croisent, ils rougissent avant de se replonger dans leur lecture. »
- « En même temps, je ne suis pas souvent dans le salon la journée alors je ne risque pas de voir cela. »
- « Il a été dans un magasin en ville avec elle alors qu’il a horreur de ça. » continua la matriarche, ravie d’apprendre des choses à son mari.
- « Il a pu changer depuis son départ de la maison. » répondit Richard, toujours sceptique.
- « Je ne pense pas non. » le contra la vieille dame avant de continuer « Vous n’avez rien vu au petit-déjeuner ? »
- « Vu quoi ? » demanda le patriarche, surpris.
- « Jack a toujours faim alors que Samantha a peu d’appétit. » sourit Eléanor « Donc elle lui donne toujours ses tartines restantes. »
- « Je… »
- « Ils se promènent côte à côte dans la maison ou dans les jardins. » continua la matriarche sans laisser son époux parler. « Le soir après le diner, pendant que je brode et que vous lisez votre journal, ils sont assis sur le canapé côte à côte et lisent le même livre. »
- « Ils arrivent à lire en même temps ? » fit Richard étonné « Et à la même vitesse en plus ? »
- « Non, bien sûr que non. Samantha est plus rapide que lui. » rit la vieille dame « Quand Samantha tourne la page, Jack lui dit d’attendre car il n’a pas fini de lire. Elle ne peut s’empêcher de sourire et lui remet la page en attendant qu’il termine et lui dise que c’est bon. »
- « Je ne savais pas qu’ils avaient les mêmes gouts en matière de lecture. » dit le patriarche, surpris.
- « Ça je l’ignore mais Jack la laisse toujours choisir le livre en tout cas. » conclut Eléanor sous le regard ahuri de son mari.
- « Je n’ai jamais rien remarqué de tout cela. » s’exclama le vieil homme alors que son visage le montrait bien.
- « C’est bien ce que je disais. » fit la matriarche en éclatant de rire « Faudrait être aveugle pour ne rien voir. »
Sur ces dernières paroles, elle posa son livre sur la table de chevet et embrassa tendrement son époux.
- « Bonne nuit mon chéri. » souffla la vieille dame avant de se coucher puis de souffler la bougie.
- « Bonne nuit à vous aussi ma douce. » fit le patriarche avant de la rejoindre en se calant derrière elle.
Le couple ferma les yeux pour une bonne nuit de sommeil alors que Richard se promit d’être un peu plus observateur…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?