baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 45 : Observations

Chapitre 45 : Observations

Titiasyl, vendredi 21 novembre 2014

Après avoir passé une nuit des plus reposantes, Richard se leva de bonne humeur. Il se prépara afin de commencer sa journée, un sourire sur les lèvres sachant quel serait son programme.
Une fois prêt, il embrassa son épouse puis quitta la chambre dans le but de rejoindre la salle à manger.
A son arrivée à l’entrée de la pièce, il vit Jack et Samantha en grande conversation, alors qu’ils se trouvaient encore seuls tous les deux.
- « C’est vrai ? » entendit Richard caché dans l’angle de la porte « Vous pouvez faire cela ? »
- « Bien sûr. C’est l’avantage d’être un homme. » fit Jack en répondant à la jeune fille « Je vous apprendrai à vous en servir si cela vous plait. »
- « Oh oui, j’en serai heureuse. »
Richard cessa de s’intéresser à la discussion des deux jeunes gens, alors qu’il se focalisa sur le visage de l’adolescente.
De mémoire, c’était vraiment la première fois qu’il la voyait si lumineuse en plus d’être heureuse.
Lorsqu’elle arriva à proximité de la salle à manger, Eléanor vit son époux alors que celui-ci était caché dans un coin.
Elle pouvait le voir observer dans la pièce ce qu’il lui semblait être Jack et Samantha en grande conversation de par les éclats de voix qu’elle entendait.
Dans le plus grand des silences, elle s’approcha de Richard et regarda dans la même direction que lui.
- « Elle est belle, n’est-ce pas ? » lui murmura la vieille dame.
- « Une splendeur je dirai. » répondit aussi bas le patriarche avant de sortir de sa cachette « Bonjour les enfants. »
- « Bonjour père. » fit Jack en levant la tête.
- « Bonjour monsieur O’Neill. » sourit la jeune fille avant de rajouter « Bonjour madame O’Neill.
- « Bonjour mes chéris. » répondit gentiment Eléanor avant de prendre place à table.
Le repas fut servi alors que Darragh ne se présenta même pas, mais personne autour de la table ne releva cet état de fait.
Juste après avoir salué tout le monde, le vieil homme se leva afin de rejoindre son bureau mais il jeta un dernier regard vers la table.
Comme lui avait dit son épouse, il vit Samantha glisser son assiette de tartines restantes vers Jack, celui-ci ayant encore faim. Richard remarqua que la jeune fille arborait un sourire éclatant sur le visage.
Au bout d’un petit moment, le patriarche quitta les lieux et alla prendre place à sa table de travail.
Il n’était assis que depuis quelques minutes à peine que des coups légers retentirent sur le panneau de bois.
Lorsque Richard leva les yeux, il vit Samantha toute penaude dans l’encadrement de la porte, semblant vouloir lui demander quelque chose.
- « Tu veux me voir ? » demanda le patriarche afin de l’inciter à parler.
- « Jack va en ville et il m’a invitée à l’accompagner. » rougit la jeune fille « Me permettez-vous d’y aller ? »
- « Bien sûr. » fit le vieil homme alors qu’un immense sourire naquit sur les lèvres de Samantha.
- « Merci monsieur. » dit rapidement l’adolescente avant de disparaitre dans le couloir.
En quelques secondes à peine, Richard se trouva posté derrière sa fenêtre afin d’observer son fils quitter le domaine avec la jeune fille.
Le patriarche eut la surprise de voir Jack avec un sourire jusqu’aux oreilles, alors que les deux jeunes gens étaient très proches l’un de l’autre.
- « Et il n’aime pas aller en ville. » s’exclama le vieil homme pour lui-même en secouant la tête d’amusement.
Eléanor entra dans le bureau juste au moment où son époux parla et ne put s’empêcher de sourire tout en s’approchant à son tour de la fenêtre.
- « Vous voyez, je vous l’avais dit. »
- « Quel est le motif de la sortie ? » demanda Richard.
- « Ils vont dans un magasin de dessin. » répondit simplement la vieille dame.
- « Jack dessine ? » s’étonna-t-il en tournant la tête vers sa femme.
- « Lui non… mais elle oui. » fit Eléanor avec un grand sourire avant de quitter la pièce.
Le patriarche se réinstalla à son bureau, afin de se pencher sur ses dossiers pour le restant de la journée.
Dans le milieu de l’après-midi, il vit passer les deux jeunes gens devant son bureau, alors qu’ils étaient une nouvelle fois côte à côte.
Samantha tenait un livre dans ses mains alors que Jack avait son journal. Se doutant qu’ils se dirigeaient vers le salon, Richard se décida à les suivre afin de les observer un petit moment.
Dans le plus grand des silences, il se posta dans un coin en retrait et les regarda faire.
Il vit Jack observer discrètement Samantha par-dessus son journal avant de se replonger dans sa lecture. Quelques minutes plus tard, ce fut au tour de la jeune fille de faire la même chose par-dessus son livre.
Leurs regards finirent par se croiser, alors qu’ils détournèrent les yeux en rougissant comme des pivoines.
Le patriarche choisit de retourner dans son bureau, alors qu’il ne pouvait s’empêcher de sourire.
- « Ah ces jeunes. Vraiment aveugles » se dit-il à lui-même.
La journée se déroula tranquillement alors que le repas se passa dans la bonne humeur, malgré la présence de Darragh.
Juste après le diner, ils se retrouvèrent tous les quatre dans le salon, alors que le fils ainé alla passer sa soirée hors de la demeure.
Richard était assis dans son fauteuil à lire son journal, alors qu’Eléanor se trouvait juste à côté de lui en train de broder.
Jack et Samantha étaient assis l’un près de l’autre sur le canapé et lisaient le même livre.
- « Attendez, je n’ai pas fini de lire. » s’exclama le jeune homme lorsque la jeune fille avait tourné la page.
Le patriarche releva la tête à l’entente de ces mots et les observa par-dessus son journal.
Samantha remit la page en place afin que Jack puisse termine sa lecture alors qu’elle ne cessait de le manger du regard.
- « C’est bon, vous pouvez tourner. » fit le jeune homme alors que l’adolescente s’exécuta.
- « Je ne savais pas qu’il n’y avait qu’un seul livre dans la bibliothèque. » s’exclama Richard en riant.
- « On voulait lire le même livre. » répondit Jack, gêné en regardant son père.
Eléanor ne put s’empêcher de sourire avant de prendre part à la conversation.
- « Je ne me rappelais pas que tu aimais les romans policiers, mon chéri. » fit la matriarche, l’air de rien.
- « Oh si j’adore. » fit le jeune homme, ravi.
- « Comme j’adore la chasse. » rit la vieille dame en regardant son époux.
- « Depuis quand aimez-vous la chasse ? Je croyais que c’était père qui aimait cela. » fit Jack, très étonné par les paroles de sa mère.
- « C’est bien ce que je disais. » répondit Eléanor « J’adore la chasse. »
Sous le sous-entendu, Jack baissa le nez vers le livre alors que Samantha passa au rouge cramoisi en quelques secondes.
Voyant la gêne des deux jeunes gens, Richard décida de poser son journal avant de se lever.
- « Il est tard. Nous devrions allez nous coucher. » fit-il en tendant une main à son épouse.
Jack se leva à son tour alors que les femmes en firent de même. Tous allèrent se coucher alors que la journée avait été fatigante…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?