baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Drabbles > Drabbles à suite > Sabotages > Fumée sans feu

Fumée sans feu

Titiasyl, dimanche 23 novembre 2014

Le colonel Carter se trouvait dans son laboratoire, concentrée sur une expérience des plus importantes.
Malgré le bon déroulement des opérations, la jeune femme était très en colère contre un de ses collègues qui ne cessait de l’importuner.
- « Ah, colonel, j’ai une merveilleuse idée pour… »
- « Ça suffit, docteur Felger. » gronda la militaire « C’est la cinquième fois que vous venez dans mon laboratoire pour des broutilles. Maintenant, dehors ! »
Terriblement vexé, le scientifique retourna rapidement dans son bureau non sans râler en même temps.
Au niveau du bureau du chef de la base, Jack signait un énième papier lorsqu’il entendit une conversation entre deux militaires.
- « Mais si, je te jure. » rit l’un des deux hommes « Le colonel Carter l’a envoyé balader quelque chose de bien. En même temps, il avait qu’à pas toucher son matériel aussi. »
- « J’aurai adoré voir ça tiens. » ricana le deuxième homme.
Le général releva la tête lorsque le nom de son second fut prononcé.
Rapidement, il se leva et alla se mettre à l’encadrement de sa porte tout en restant discret.
- « Mais qui elle a envoyé baladé ? » marmonna le chef de la base pour lui-même.
- « Résultat, Felger a encore fait une ânerie. » rigola le dernier militaire. « Maintenant y a de la fumée partout dans le laboratoire du colonel. »
- « Fumée ? Comment ça de la fumée dans son labo ? » grogna Jack pour lui-même.
A peine quelques secondes plus tard, les trois militaires virent passer leur supérieur en courant, alors que celui-ci se dirigeait vers les escaliers.
Le général monta les marches quatre à quatre afin d’aller plus vite et arriva enfin au niveau des laboratoires.
Une fois dans l’encadrement de la porte de celui de son second, il se permit de s’appuyer contre le chambranle afin de reprendre son souffle.
- « Carter ? » fit Jack, complètement essoufflé « Tout va… »
Avant d’avoir pu finir sa phrase, le général fut poussé violemment et la porte du laboratoire refermée et verrouillée.
- « Mon général ? » s’exclama Sam en le voyant à terre et l’aidant à se relever « Vous allez bien ? »
- « Parfaitement. » répondit Jack « Et vous ? »
- « Je vais très bien merci. » soupira la jeune femme « Par contre, nous sommes de nouveau enfermés. »
- « Ah non pas encore, ça commence à bien faire maintenant ! » s’énerva Jack « On me fait croire qu’il y a de la fumée ici et résultat, on est prisonniers ! »
- « C’est pour cela que vous êtes venu ? » demanda la militaire ravie de sa venue « Vous pensiez que j’avais des soucis ? »
- « Oui. » répondit le général, penaud.
- « Allez, en attendant qu’on vienne nous libérer, asseyez-vous. » ne put s’empêcher de sourire Sam « Tenez, prenez ça. »
- « Mmmhhh, du chocolat et de la brioche. » s’exclama Jack « Finalement, rien ne vaut un moment tous les deux. »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?