baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 47 : En larmes

Chapitre 47 : En larmes

Titiasyl, mercredi 26 novembre 2014

Eléanor prit Samantha par la main et la tira derrière elle pour rejoindre le salon.
- « Assieds-toi sur le canapé. Je reviens tout de suite, ma douce. » fit doucement la matriarche en laissant la jeune fille seule quelques instants.
L’adolescente continuait de pleurer alors que ses mains trituraient le tissu de sa robe.
Lorsque la vieille dame revint dans la pièce, elle entendit les sanglots de sa protégée, alors qu’elle en eut mal au cœur.
- « Ma chérie, cesse de pleurer. » fit doucement Eléanor en prenant de quoi la soigner.
- « Pourquoi moi ? » pleura Samantha « Qu’est-ce que je lui ai fait ? »
- « Je l’ignore ma douce. » soupira la matriarche en s’occupant de la joue de la jeune fille « Je dois avouer que je ne comprends absolument pas l’attitude de mon ainé. »
L’adolescente ne sut que répondre à cela alors qu’elle se contenta de regarder sa protectrice.
- « Peut-être ai-je fait quelque chose de mal ? » demanda timidement Samantha.
- « Oh non, tu n’as absolument rien à te reprocher ma chérie. » gronda Eléanor « Ne penses jamais le contraire. C’est Darragh qui est mauvais et rien d’autre. »
Jack arriva sur ces entrefaites alors qu’il avait entendu leur conversation.
- « C’est surtout un abruti. » grogna le jeune homme en voyant la marque rouge sur la joue de Samantha.
- « Jack, ne parle pas de ton frère ainsi s’il te plait. » fit Eléanor tristement.
- « Je ferai un effort pour vous mère. » fit le fils cadet d’un air désolé « Mais mon opinion ne changera pas. »
La matriarche fit un léger sourire de remerciement à son fils, alors que celui-ci alla prendre place près de Samantha.
- « Voulez-vous que nous allions en ville, afin de racheter un carnet à croquis ? » fit tendrement Jack.
- « Je n’en ai pas envie. » souffla la jeune fille, avant de se lever et de quitter la pièce pour rejoindre sa chambre.
Le jeune homme plongea son regard dans celui de sa mère, alors qu’il ne comprenait pas la réaction de l’adolescente.
Une fois arrivée, Samantha se jeta sur son lit alors qu’elle pleura toutes les larmes de son corps.
Dans le salon, Eléanor se décida à rejoindre la jeune fille afin de pouvoir mieux comprendre sa réaction.
En douceur, la matriarche s’installa près de sa protégée et lui caressa tendrement les cheveux.
- « Qu’est-ce qui ne va pas ma chérie ? »
- « Quand il est arrivé près de la fontaine, il m’a dit qu’il me détestait et que je serai bientôt de nouveau sa fiancée. » pleura l’adolescente « Il a aussi dit que j’étais une moins que rien. »
Eléanor allait répondre lorsque Samantha continua sur sa lancée sans s’en apercevoir.
- « Et il m’a interdit de dessiner. »
- « Mais on s’en moque complètement de ce que dit Darragh. Dans cette maison, c’est Richard qui décide. » lâcha la matriarche « Et tu as parfaitement le droit de dessiner si cela te plait. »
- « C’est ce qu’a dit votre époux. » souligna Samantha en se remettant à pleurer.
- « Pourquoi pleures-tu alors ? demanda la vieille dame sans comprendre.
- « Je n’ai plus de carnet. » sanglota la jeune fille.
- « Mais Jack t’a justement proposé à l’instant d’aller en ville pour t’en racheter un. » fit Eléanor en souriant.
Réalisant cela, Samantha se leva et quitta rapidement sa chambre pour rejoindre le salon.
Timide et gênée, elle resta dans l’encadrement de la porte, alors qu’elle sécha ses larmes.
- « Finalement, je veux bien aller en ville. » osa dire la jeune fille, alors que Jack leva la tête surpris.
- « Allons-y alors. » répondit-il en se levant prestement pour tendre son bras à l’adolescente, avant d’ajouter pour sa mère « C’est juste au cas où elle change d’avis. »
Eléanor ne put s’empêcher de sourire devant l’attitude des deux jeunes gens avant de retourner vaquer à ses occupations dans la maison.
En chemin pour le centre-ville, ils étaient tous les deux silencieux, alors que la jeune fille semblait pensive.
- « J’ai perdu tous mes croquis. » souffla Samantha alors qu’une larme coula sur sa joue.
- « Et que représentaient-ils ? » demanda Jack, curieux.
- « Vous. » répondit très doucement la jeune fille.
Le jeune homme ne put s’empêcher de rire alors qu’il venait d’avoir une idée.
- « Alors là, je peux vous aider et vous servir de modèle. » s’exclama Jack, fier de sa trouvaille.
- « Vraiment ? » demanda Samantha, ravie.
- « Tout à fait. » fit le jeune homme « Et je peux poser dans toutes les positions que vous voulez. Par contre, je pose une condition. »
- « Laquelle ? » fit la jeune fille, inquiète.
- « Je suis d’accord pour ôter ma veste et ma cravate, mais je ne pose pas nu. »
Samantha vira au rouge cramoisi tandis qu’elle marqua un temps d’arrêt. Elle ne savait que répondre à cela, alors que c’était un sujet assez dérangeant pour elle.
- « Venez, continuons notre chemin. » fit gentiment Jack en reprenant son bras « Je suis sérieux, vous savez. Je peux vous servir de modèle pour que vous puissiez refaire d’autres croquis. »
- « C’est gentil à vous. » sourit la jeune fille « Je vous remercie. »
Le restant du chemin se fit dans le plus grand des silences, alors que l’adolescente était tout de même gênée par les dernières paroles prononcées.
C’est ainsi qu’ils arrivèrent au magasin de dessin dans lequel Jack acheta un nouveau carnet à croquis.
Après une petite balade dans la ville, les deux jeunes gens retournèrent chez les O’Neill, alors qu’ils étaient attendus pour le repas…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?