baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Drabbles > Drabbles à suite > Sabotages > Explications 1

Explications 1

Titiasyl, mercredi 3 décembre 2014

Une fois dans le bureau, Jack laissa entrer Sam avant lui et ferma la porte après leur passage alors qu’il vit le président Hayes déjà assis dans son fauteuil.
- « Monsieur, ce n’est pas du tout ce que vous pensez ! » s’exclama rapidement le militaire avant que les choses soient mal interprétées.
- « Ah ? Et à quoi je pense ? » sourit le président en les regardant tour à tour.
- « A nous augmenter ? » proposa Jack en fourrant ses deux mains dans ses poches.
- « Mon général ! » gronda Sam en lui faisant les gros yeux puis reprenant en regardant le président « En réalité, monsieur, ça fait quelques jours que nous sommes piégés un peu partout dans la base. Et il nous est impossible d’en connaitre le responsable. »
- « Vous voulez dire les responsables, peut-être ? » demanda le premier homme du pays, l’air de rien.
- « Comment ça les responsables ? » questionna le militaire en fronçant les sourcils « Parce qu’ils sont plusieurs en plus ? »
- « Et comment vous le savez d’abord ? » interrogea la jeune femme à son tour.
- « Vous vous souvenez lorsque vous avez été enfermés dans les toilettes ? » lança le président en souriant puis voyant ses deux hommes acquiescer de la tête « Eh bien, c’est l’œuvre du docteur Jackson. »
- « Je m’en doutais. Je vais le tuer. » grommela Jack mécontent « Dès que je sors de ce bureau, je me charge de son cas. »
- « Oh, rassurez-vous, il n’était pas tout seul pour agir. » déclara le chef du pays « Heureusement que Siler est très doué pour bloquer les ascenseurs. »
- « La prochaine fois que je le vois, je lui confisque sa clef à molette. » râla Sam « Notre Bob le bricoleur aura bien besoin de faire une pause. »
- « Et qu’allez-vous faire au docteur Brightman ? » demanda Hayes, curieux.
- « Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle a fait ? » fit Jack, s’attendant à tout désormais.
- « Me dites pas que le coup des vestiaires, c’est elle ? » gronda la militaire en posant ses poings sur ses hanches.
- « D’accord, je vous le dis pas. » rit leur supérieur hiérarchique.
- « Je vais lui confisquer ses seringues. » maugréa le général O’Neill, « Ça me fera des vacances. »

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?