baniere

Accueil > Stargate SG-1 > Mes histoires > Fanfictions > Rencontrer le grand amour > Chapitre 54 : Un alibi

Chapitre 54 : Un alibi

Titiasyl, mercredi 10 décembre 2014

Le bruit du claquement de la porte d’entrée résonna dans le couloir alors que Samantha n’y prêta pas attention.
De son côté, Darragh venait de rentrer à nouveau dans la maison, alors qu’il n’avait vu que Jack à l’extérieur.
Il choisit de retourner au salon et le trouva encore une fois vide.
Furieux de ne pas trouver la jeune fille dans la maison ni même à l’extérieur, Darragh décida d’aller prévenir son père.
Sans même frapper à la porte, il entra dans la pièce et se figea lorsqu’il vit Samantha debout à proximité de l’entrée.
La colère grimpa encore plus en lui et il ne put se retenir plus longtemps.
- « Qu’osez-vous venir faire dans cette pièce ? » hurla Darragh en attrapant la jeune fille par le bras.
- « Argh… Vous me faites mal. » gémit l’adolescente en faisant la grimace.
Richard fusilla son fils du regard et se leva rapidement afin de les rejoindre.
- « Lâche la immédiatement. » hurla à son tour le patriarche.
- « Mais père, elle… » commença Darragh sans pour autant la lâcher.
- « JE T’AI DIT DE LA LACHER TOUT DE SUITE. » vociféra le vieil homme en ôtant lui-même la main de son fils du bras de Samantha.
En même temps, il profita de son geste pour éloigner Darragh de la porte pour permettre à la jeune fille de pouvoir quitter la pièce un peu plus tard.
Dans un geste de protection, Richard mit l’adolescente derrière lui alors qu’il toisait son fils du regard.
- « Tu vas bien, Samantha ? » demanda doucement le patriarche « Tu n’as pas trop mal au bras ? »
- « Je vais bien merci. » souffla la jeune fille, apeurée « J’ai un peu mal, mais ça passera vite. »
- « Sache qu’elle a parfaitement le droit de venir dans mon bureau si elle en a le besoin. » fit méchamment le vieil homme avant d’ajouter « Et tu n’as pas ton mot à dire sur ce point. »
Darragh serra les poings, mais ne répondit pas alors qu’il n’était absolument pas d’accord avec son père.
- « Retourne dans le salon en face. » ordonna gentiment Richard à Samantha « Nous continuerons notre entrevue plus tard. »
La jeune fille obéit rapidement, alors qu’elle était soulagée de s’éloigner de Darragh.
Elle referma la porte derrière elle en esquissant un sourire au vieil homme alors que, cachée par la porte, Darragh ne pouvait pas la voir faire.
Une fois seul avec son fils, Richard laissa éclater sa fureur.
- « Tu n’as pas à traiter Samantha ainsi. » hurla le patriarche « Elle est libre de faire ce qu’elle veut dans cette maison. »
Le fils ainé allait ouvrir la bouche pour protester, lorsque le vieil homme lui coupa la parole.
- « Et ce n’est certainement pas toi qui va l’empêcher de vivre tranquillement. » continua, Richard, furieux « J’en ai plus que marre de ton comportement ! »
- « Mais elle est ma fiancée, père. » gronda Darragh, refusant de se laisser faire.
- « ETAIT ! » hurla le patriarche en espérant que ça rentrerait enfin de la crâne de son fils « Les fiançailles sont annulées et définitivement ! »
- « Elle est à moi ! » grogna Darragh en serrant ses poings de rage.
- « Jamais tu n’épouseras Samantha, alors rentre-toi bien ça dans ton crâne ! » cria le vieil homme « Et si jamais il lui arrive quoi que ce soit de même qu’à ton frère, je m’occuperai de toi une bonne fois pour toute ! »
Alors que Darragh allait protester, Richard leva sa main pour lui signifier de se taire.
- « Quitte mon bureau et va t’enfermer dans ta chambre. » grogna le patriarche « Ton absence me fera le plus grand bien. »
N’ayant pas d’autre choix que d’obéir à son père, il quitta la pièce furieux mais sans un mot.
Un peu plus tard, alors que tous sauf Darragh passaient un moment tous ensemble dans le salon, Eléanor eut un petit moment de curiosité.
- « Vu que tu as passé un long moment dans les jardins avec Jack, je suppose que tu as fait de nouveaux dessins ma chérie ? » fit la matriarche en regardant sa protégée.
- « Oui madame. » sourit la jeune fille « J’ai pu faire d’autres croquis juste avant qu’il ne se mette à pleuvoir. »
- « Tu veux bien me les montrer ? » demanda gentiment la vieille dame.
Sans un mot, Samantha lui tendit son carnet alors qu’Eléanor le feuilleta avec attention.
- « Ils sont vraiment magnifiques ma chérie. » la félicita la matriarche « Tu as vraiment un sacré talent. »
- « Merci madame. » rougit l’adolescente, gênée par de tels compliments.
Fier de lui, Jack ne put s’empêcher de prendre son dessin alors que personne ne l’avait vu faire.
- « Samantha me donne des cours de dessin depuis cet après-midi. » fit le jeune homme avant de montrer son croquis « Voici ma première œuvre. »
Eléanor resta sans voix alors qu’elle observait le bonhomme patate. Richard était tout aussi muet que son épouse alors qu’il affichait un air médusé.
- « C’est Darragh. » ajouta Jack en souriant.
Samantha ne put s’empêcher d’éclater de rire, alors que des larmes de joie coulèrent sur ses joues.
- « Finalement, c’est ressemblant. » fit Richard avant de prendre la feuille des mains de son fils ainsi qu’un fusain.
Rapidement, le patriarche rajouta une marque sur le visage du bonhomme tout en souriant, fier de lui.
- « Voilà, maintenant, c’est encore plus ressemblant. » fit le vieil homme en montrant le dessin.
Samantha regarda le croquis et son rire repartit de plus belle.
Jack et ses parents étaient plus que ravis de la voir ainsi, alors qu’elle se tenait les cotes tellement elle riait.
Eléanor regardait sa protégée et fut soulagée de la voir enfin s’épanouir tranquillement…

Pour accéder aux commentaires : Connexion

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?